Salariés au niveau 1.3 (assistantes, adjoints techniques, contrôleurs,…), les N.A.O. se poursuivent.

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Ce matin, les négociations annuelles obligatoires, se poursuivent avec différents sujets revendiqués que nous vous avons déjà communiqués précédemment.

Le sujet des salariés au niveau 1.3 sont directement concernés par une de ces revendications puisque le salaire du niveau 1.3 est aujourd’hui arrivé au niveau du 1.2, ce qui ne manque pas de poser un problème de fond.

Cette revendication a été portée par la C.A.T. Adrexo et mis en lumière par une action symbolique de grève pendant la précédente séance.

Sans que cela soit définitif puis-qu’aucun accord n’est encore signé, la direction semble avoir intégré le fait qu’il fallait faire quelque chose…

La direction propose un écart de 31 euros entre le niveau 1.2 et le niveau 1.3 qui s’intercalerait donc entre les valeurs des 1.2 et le 2.1.

La direction souhaite également intéresser, dans des formes qui restent à définir, les assistantes technico-commerciales au chiffre d’affaire.

Des passerelles permettraient également aux salariés intéressées d’acquérir des nouvelles connaissances dans les métiers techniques, qui prendront de plus en plus de place dans l’emploi du temps des personnels.

La négociation continue le mois prochain avec de nouvelles propositions des organisations syndicales. Nous ne manquerons pas de vous y associer comme d’habitude.

8 Commentaires

  1. et pour les kilometres et le temps de déplacement non payés ils proposent quoi ????

  2. Bonjour
    Une société qui nivelle tout par le haut (prix, loyer, factures …etc)
    Des employeurs et des Administrations d’Etat qui nivellent tout par le bas (salaires, pensions, allocations, APL, aides diverses et variées … etc)
    Comment voulez-vous qu’on avance sereinement ?!

  3. ou en est la négociaiton pour les frais des kms ça fait 13 ans que c est le même taux
    LES PRIX FLAMBE POUR L ESSENCE LES PIECES DE VOITURE !!!!!!

    • Bonjour,

      Récemment ADREXO, dans le cadre des négociations de branche, a refusé l’augmentation de la valeur des indemnités kilométriques.

      Pour nous, au delà de la simple valeur de l’indemnité kilométrique unitaire, il nous semble qu’il est important, en premier lieu, d’avoir le bon nombre de kilomètres payés, ce qui est loin d’être le cas, et dans ce cas, la valeur unitaire serait acceptable.

      Nous militons pour la rémunération des vrais kilomètres (INTRA UG, INTER UG, centre / domicile et domicile / secteur et du temps associé.

      Actuellement, il est difficile, voir impossible, d’obtenir de l’entreprise une amélioration sur ce point.

      Nous prenons donc nos responsabilité et nous accompagnons nos collègues qui le souhaitent devant les conseils de Prud’hommes, ce qui permet de forcer l’entreprise à se mettre en conformité sur ces situations individuelles.

      Nous vous invitons donc à vous rapprocher de nous par le biais de la rubrique d’aide aux salariés afin de constituer votre dossier si vous souhaitez faire respecter vos droits.

Les commentaires sont fermés.