Formation des managers. La bienveillance enfin au programme.

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Depuis quelques semaines, tous les ROC (responsables opérationnels de centre) participent à des formations de management.

Cette formation concerne principalement l’attitude et l’approche humaine des relations.

Enfin… !! Nous ne pouvons que nous en féliciter puisque c’est une demande historique de la C.A.T.

Toutefois, reste à savoir comment ces connaissances descendront dans la hiérarchie puisque les adjoints ne sont pas concernés par la formation pour le moment.

Il faudra donc que les ROC s’en fasse l’écho auprès de leurs équipes et que ceux-ci comprennent l’importance d’une attitude respectueuse et bienveillante auprès des équipes et en particulier des distributeurs.

Concrètement, que dit cette formation ?

Il serait difficile d’en décrire tous les détails ici mais elle s’articule autours des valeurs de la communication et de la motivation.

Elle pose des principes associés à la relation entre les personnes visant à donner du sens aux messages passés, à être positif et bienveillant et permet à chacun d’identifier son style de relation dans le milieu professionnel.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la notion de managers bienveillants, nous vous invitons à lire l’article du magazine courrier cadres qui nous parait très intéressant et vous donnera toutes les bases nécessaires.

Nous soutenons que l’absence d’utilisation de ce type de management est à l’origine d’une partie de nos difficultés, en particulier dans le domaine du recrutement et de la qualité.

A ce sujet également, nous vous invitons à relire notre article de mai 2018.

3 Commentaires

  1. Voilà une bonne nouvelle cc. la formation des managers de l’entreprise dans le sens de la bienveillance et du respect par rapport aux distributeurs par exemple.
    Dommage que les managers adjoints n’y étaient pas associés, car il y a le danger qu’il y a de nouveau un “splitting” dans la hiérarchie de l’entreprise, c’est – à – dire qu’il y a peut – être une bonne volonté sur le plan tout en haut de la chaîne, mais pas de transmission par rapport aux personnes qui sont responsables du travail sur le terrain. Il y a donc le risque que les bonnes volontés resteront des bons mots dits dans le vent. Ce que les distributeurs peuvent faire dans cette situation, c’est de demander aux adjoints de suivre le bon exemple des managers et en même temps, coopérer avec les responsables des syndicats, donc de la CAT – voir: les forums des infos – qui pourra construire un catalogue de revendications plausibles dont la réalisation est dans l’intérêt des managers, de la direction et des distributeurs. Pour cela, il faudrait peut – être faire un questionnaire qui demande tous les besoins des distributeurs et le faire passer aux instances dirigeantes de l’entreprise, dans une ambiance de bienveillance.
    “Si les distributeurs sont à peu près contents de leurs conditions de travail et de leur rémunération, ils seront des bons distributeurs engagés et motivés et l’entreprise en profitera en atteignant des meilleurs chiffres d’affaires et de profit aussi” ( point de vue d’un distributeur d’ADREXO )

  2. Si vous pourriez nous renseigner sur les avances qui ne sont pas versés le 15/04/19.Et merci d’avance.

Les commentaires sont fermés.