Agenda social chargé cette semaine

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Cette semaine, vos représentants C.A.T. se sont préparés pour plusieurs réunions sur des sujets importants.

Mardi matin, une première réunion le matin concerne la poursuite des négociations annuelles obligatoires (N.A.O.).

En bas de cet article, vous retrouverez nos derniers écrits sur le sujet.

Mardi après-midi, nous évoquerons avec la direction le sujet des élections professionnelles pour le C.S.E. (Conseil Social et Economique), ces négociations concernent la mise en place d’un accord pour le renouvellement de l’actuel comité d’entreprise).

Lundi après-midi, une réunion préparatoire prévoit un débat entre les organisations syndicales pour évoquer la position de chacun.

Mercredi, nous sommes convoqués par l’entreprise pour un C.E. extraordinaire traitant de la situation économique de l’entreprise puis pour un C.E. ordinaire dans sa forme classique.

Bien entendu, nous vous tiendrons informés sur ces sujets comme à l’habitude.

2 Commentaires

  1. l avenir economique de l entreprise…. sachant que la plupart de nos fournisseurs (transporteurs.louageurs etc ne sont pas payer ou irregulierement). les loyers des sites …….en bref les charges fixe. les visites médicales….. les distributeurs sans badgeuses… les secteurs avec le temps arreter.
    les kilometres
    des secteurs completement fantaisiste.
    quand a la qualité des poignées triées macaniquement……. les non méca qui n arrive pas. malgrés les remontées incessantes de la part des distibuteurs et des responsables de sites…. parfois une reponse revient “je cite quand ont a de la merde ont distribue de la merde” et pourtant graces au distributeurs et les trop rare bon encadrant…….nous arrivons a avoir des résultats sur le terrain. chercher l erreur …… les tours de passe passe pour les dates de calcul et virements de salaires et oui il faut de la tresorerie au bon moment. resultat un nouveau distributeur travail 1 mois 1/2 sans toucher un centime.notre nouveau directeur et actionnaire n oubliera pas de se payer regulierement cela va de soit. sait il dans quel guepier il a mis les pieds…..le bilan 2019 sera bien sur comme les autres années entre 11 et 15 millions € de deficit. faut il revoir les salaires des dignitaires regionaux
    ou plus haut encore pour réaliser de vrais economies? parce que nous en bas…….bjr chez vous.michel

    • Bonjour,
      Je ne pense pas que le salaire de notre directeur ou des directeurs régionaux suffise à éliminer le déficit.

      L’entreprise s’est récemment re-financée début avril et nous allons retrouver un fonctionnement “normal” du point de vue des règlements.

      Cela dit, vous posez des problèmes de fond, à savoir la mécanisation par exemple qui demeure dans les zones paca, Rhône alpes et paris, un vrai problème sur lequel nous nous sommes déjà exprimé. Le fait de mettre le doigt dans ce système a été une erreur manifeste en particulier sur le choix de la machine, mais qui est aujourd’hui une charge telle qu’il est impossible de revenir en arrière rapidement.

      L’investissement n’est pas amorti et cela représente un boulet que l’entreprise traîne en attendant d’avoir les moyens de s’en défaire.

Les commentaires sont fermés.