Entrée en bourse de Colis Privé : les C.S.E. disent OUI

Pour écouter le texte ou lieu de le lire, cliquez ci-dessous

La semaine passée se déroulait deux réunions de C.S.E. dans les entreprises Hopps Group et Colis Privé qui appelait une information/consultation des deux instances pour l’entrée en bourse de colis privé.

Une troisième information/consultation devra être menée au niveau du C.S.E. d’Adrexo, propriétaire de près de 75% des parts sociales de colis privé.

Ces procédures sont obligatoires dans le cadre d’une opération touchant à la cession des titres et mise sur le marché boursier de ces titres.

L’évaluation du bien fondé de l’opération pour l’entreprise et les salariés (car il ne faut pas oublier que le C.S.E. représente les salariés) est particulièrement difficile car il ne faut pas non plus oublier que les représentants du personnel ne sont pas des spécialistes de la gestion boursière.

Chacun son métier et dans un monde ou tout cela est en constante évolution et nécessite une pratique permanente pour pouvoir exprimer un avis sérieux.

Nous sommes donc surpris que les deux C.S.E. consultés n’aient pas utilisé la possibilité qui était offerte de recourir à un expert en votant une expertise comptable avant de se prononcer.

C’est d’autant plus dommage que cette décision aurait pu faire gagner un temps précieux au C.S.E. d’Adrexo qui n’est pas encore installé et qui aurait pu disposer de cette expertise et ainsi éviter d’en demander une.

Car nous espérons bien qu’une majorité des membres du C.S.E. d’Adrexo ne se contentera pas d’une présentation des actionnaires et se donnera la peine d’explorer l’intégralité du dossier et votant une expertise indispensable à l’émission d’un avis éclairé.

Du résultat de cette consultation et des modalités qui seront mis en œuvre dépend la poursuite d’activité d’Adrexo et la sauvegarde de nos emplois, c’est à l’évidence un sujet trop important et un enjeux non moins important qui ne peut être traité qu’après avoir pris le temps d’une analyse experte.

Print Friendly, PDF & Email

7 Commentaires

  1. La direction veut faire un travail bâclé,
    Si sa marche c’est grâce à eux et si ca echou, c’est à cause de son CSE fraîchement élu.

  2. Bonjour
    Je serais surpris que la COB accepte de faire entrer en bourse une société dont la maison mère est en difficulté financière

  3. bonjour il faudrait que les salaries d adrexo achetent aussi des actions pour pouvoir empecher la direction de faire m importe qoui

    • Bonjour,

      Nous… vous voulez sans doute dire l’entreprise…

      Normalement, dans les documents de l’entreprise, il est indiqué qu’aucun secteur ne part à la sous traitance si un salarié est dessus et qu’aucune solution n’est trouvée.

      Mais ca, c’est la théorie…

  4. Pour pouvoir peser sur le débat qui nous concerne en premier chef : l’entrée en bourse de Colis Privé, quel est le poids réel de notre Syndicat au sein du CSE ?
    Nous sommes certes le 1er syndicat chez Adrexo après les élections mais talonné de très près et nous n’avons donc pas seul la majorité. De fait, il va falloir composé avec un autre syndicat principalement pour obtenir une “majorité” significative ou alors avec d’autres pour obtenir le même résultat. Quelle est la position de la CAT ADREXO sur ce sujet qui me semble essentiel ?
    Merci de nous tenir informer.

    • Bonjour,

      Le CSE se réunit vendredi à ce sujet et pour composer sa prochaine équipe opérationnelle, nous verrons donc clairement la volonté de chacun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*