Situation tendue à Mudaison (34), la presse en parle

Pour écouter le texte ou lieu de le lire, cliquez ci-dessous

La célèbre AGGLOrieuse de Montpellier se fait l’écho de la situation vécue par des salariés au centre Adrexo de Mudaison.

Sous le titre : “Rébellion chez les mules de la publicité dans les boîtes aux lettres !“, ce titre papier qui est lu par tous les institutionnels et la population de l’agglomération montpelliéraine dissèque ce que les salariés vivent la bas.

Rappelons que des enquètes sont en cours, tant par les référents harcelement de l’entreprise que par la Gendarmerie.

Nous avons d’ailleurs reçu des témoignages qui enrichissent le dossier de ces derniers et qu’ils doivent aujourd’hui vérifier.

Print Friendly, PDF & Email

4 Commentaires

  1. le gros problème est que le temps alloué par Adrexo aux distributeur en boîtes aux lettres est très inférieur au temps réellement passé

  2. LE PROBLÈME EST QUE TOUT LE MONDE ÉTAIT AU COURANT DU MANAGEMENT DU RESPONSABLE DU CENTRE.TOUS LES ANCIENS QUI LE CONNAISSENT DEPUIS 10 ANS POURRONT PARLER DE SON ANTIPATHIE AVEC LE PERSONNEL.LES RESPONSABLES DE CETTE AFFAIRE QUI COUVAIT DEPUIS LONGTEMPS SONT LES DIRIGEANTS D’ADREXO QUI PAR LEUR ATTITUDE ONT FERME LES YEUX OU SI ILS LES AVAIENT OUVERTS POUVAIT S’APPARENTER A DE L’INCOMPÉTENCE !!!

  3. Bonjour, ce problème n’est pas unique… Vu que les responsables sont cadres, il est plus difficile de les licencier.. Du moins c’est ce que l’on m’a expliqué…
    Il est apparemment mieux vu de garder un responsable qui n’en a rien à faire et qui n’y connaît rien au travail sur le terrain, que de le remercier.
    À quand la promotion et la formation interne ????

  4. Le réel problème c’est que tout le monde est au courant et tout le monde est d’accord mais dès qu’il faut témoigner , tout le monde reste la queue entre les jambes et personnes n’as le courage de suivre , celui qui a eu les trempés de faire le premiers pas pour tenter de changer les choses . Donc sa me fais un peu rire ces commentaires quand je pense que le jour J , personne n’as osé confirmer et témoigner pour confirmer les dires sur les agissements innaceptable du cadre en question.cest bien beau derrière un pc mais c’est mieux devant les gens qui se mobilisent pour venir sur place pour enquêter.

Les commentaires sont fermés.