L’actionnaire est chafouin…

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

L’actionnaire, fut-il doué ou pas, est celui qui supervise l’activité, donne les grandes lignes et laisse agir les sachant.

Chez nous, c’est un peu différent. C’est celui qui décide de tout et qui met juste quelques paravents pour ne pas trop que cela se voit.

La C.A.T. – Adrexo est un “irritant” pour l’actionnaire.

Ça fait même quelques années, mais particulièrement quelques mois que nous sommes considérés comme l’empêcheur de tourner en rond, de faire du Padel en rond, de skier en rond, et celui qui dit les choses aux salariés, quelle horreur !

Et comme un malheur n’arrive jamais seul, voila que nous obtenons le soutien des salariés avec un score très important aux dernières élections dans l’entreprise et que nous voila propulsé premier syndicat.

L’actionnaire a faillit en avaler de travers ses lasagnes du cabanon à popol, livrées directement par l’employé de maison #Oop’s…

Tout chafouiné qu’il est… et un actionnaire chafouin, en vaut la moitié d’un, c’est connu.

Bref, le voila qui obtient, par le biais d’indicateurs aujourd’hui bien connus, les adresses mails et les numéros de téléphones personnels de nos responsables confédéraux et qu’il cherche à les joindre… sans succès.

Les interpellés ne consentent pas à accorder du temps pour ces bavardages. #pasdapplipourtout

Encore une déconvenue… décidément… quand ça veut pas…

Mais dans C.A.T.; il y a “Autonome”, et ca a du sens…. chez nous.

Bref, l’actionnaire déçu n’a plus qu’à y aller d’un écrit et convoque les mêmes responsables à une conférence privée.

Du jamais vu !

Cette fois, la réponse fut claire, ils ne sont PAS INTÉRESSÉS et renvoient vers celui qu’ils ont nommé à la tête de notre syndicat dans l’entreprise, comme interlocuteur.

Chafouin…. chafouin… qu’il est….

Il y a eu des précédents ou l’entreprise négociait dans le dos d’un syndicat d’entreprise avec une fédération, mais à la C.A.T., ce n’est pas l’habitude de la maison.

Désormais, c’est clair ?!

D’avis éclairé, nous pensons tenir le début du feuilleton de l’été.

À suivre…

Print Friendly, PDF & Email

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*