Quand les mauvais comptes font de vrais complices

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

La décision de la cour d’appel d’Aix-en-Provence qui accorde à notre camarade Salim Henouda l’accès aux comptes du C.E., vient de clore des mois et des mois de résistance de la part du secrétaire et du trésorier du feu comité d’entreprise.

Toutefois, elle ne clôt pas cette affaire, nous disons même qu’elle commence.

Pendant des mois le duo du comité d’entreprise s’est évertué à ne pas montrer ce qu’il s’est empressé de cacher. Pour cela, les deux artistes ont vaillamment travaillé à trouver quelques bonnes âmes pour les y aider.

Ces complices ont, de leur côté, veillé à toujours voter pour les protéger des élus trop curieux.

Certains de ces élus, pas très regardants, ne sont plus là. D’ailleurs, le duo ne sera plus en représentation puisque le secrétaire a été sorti du C.S.E. par ses propres électeurs, c’est dire, tandis que le trésorier a simplement courageusement pris la tangente (sa qualité principale) et passera donc le flambeau.

Courage fuyons !

Que tout le monde soit rassuré, cela ne les empêchera pas de s’expliquer devant la justice le moment venu.

Et aujourd’hui ?

Aujourd’hui, il y a d’abord les “successeurs” présumés. Il faudra que l’ensemble des élus titulaires vote pour les membres du bureau mercredi. Quoi qu’il en soit, la patate chaude va être “proposée” aux favoris des magouilleurs en chef. Le cadeau empoisonné, la ciguë, le cauchemar, les ennuis à l’horizon, le “nervous breakdown”, l’insomnie, le marathon juridique pendant les quatre prochaines années, la vérité qui explosera à la figure…

Mais nous sommes là, bien armés… Nous verrons !

Il vaudrait mieux que ce soit nous, sinon…

De toute façon, la justice nous accorde la consultation de ces comptes. Quoi qu’il arrive. Une victoire non contestable !

Pourtant, il semblerait que d’anciens complices bien accros à la tétine que Farce Ouvrière a distribuée, soient toujours là à l’heure pour la tétée quotidienne et n’ont pas intérêt que le gavage s’arrête… Les complices de toujours qui ne se préoccupent uniquement que de leurs intérêts personnels. Ceux-là devront aussi répondre, à un moment ou à un autre, aux autorités judiciaires.

Mais bon, ils pensent sûrement que ce sera l’inspecteur Colombo qui viendra les auditionner. Vous voyez le genre ? Les mecs dorment depuis 20 au C.E., pourquoi faudrait-il que ça s’arrête ? Non, non remettez-nous la saison 1… Bref !

Puis il y a les nouveaux. Ceux qui arrivent les yeux grands ouverts, ébahis par la légende entretenue par les maîtres qui ont arnaqué les salariés pendant des années. Les mêmes syndicalistes qui hurlent à la justice sociale… Une belle mentalité émergente que voilà !

Et puis il y a les pieds nickelés de service. Les habitués du système, les crevards toutes catégories. Ceux qui n’ont jamais défendu autre chose que leurs intérêts personnels. Les voyageurs syndicaux qui ont mangé à toutes les gamelles. Les syndicalistes en carton, omnipotents et sans “relief” qui se sont mis au service de maîtres divers et variés toute leur misérable carrière syndicale…

Nous ne les louperons pas non plus… On les aura prévenus…

Vous pouvez compter sur nous !

Print Friendly, PDF & Email

4 Commentaires

  1. sinon, à part fanfaronner et insulter tout le monde, vous obtenez quoi
    pour les salariés d’Adrexo?
    Je vous ai déjà posé la question plusieurs fois, toujours pas de réponse,
    votre bilan doit être bien maigre…

    • Bonjour,

      Vous devriez lire les articles du site, ils donnent toutes les explications et les résultats de nos actions.

      Heureusement, vos collègues ont massivement lus ces articles et nous ont placé en tête des syndicat dans l’entreprise, ce n’est pas un hasard et nous saurons nous en souvenir pour vous défendre et vous informer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*