Notre résultat aux élections nous engage envers vous

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Le bon résultat enregistré par la C.A.T. Adrexo au premier tour des élections professionnelles, pour la mise en place du Comité Social et Économique, nous impose demain d’agir naturellement dans l’intérêt des salariés de l’entreprise et à ne pas vous décevoir.

L’action syndicale débutée par la C.A.T. en 2010 et renforcée tout au long des dernières années produit des effets bénéfiques pour tous.

Vous l’avez concrétisé dernièrement en nous plaçant en tête des organisations syndicales de l’entreprise.

Vous avez apprécié l’autonomie, l’investissement et l’implication de nos délégués et de nos élus.

Cette position nous impose aujourd’hui d’être à la hauteur de cette responsabilité et de maintenir notre engagement fort en faveur de tous les salariés.

Il n’est pas question pour nous de demeurer dans une zone de confort. Pour avancer, il faut s’impliquer sans compromis, se mettre en danger. Sinon, malheureusement, rien n’avance.

Très concrètement et comme nous l’avons toujours fait, nous vous tiendrons informés des actions en cours et des résultats obtenus. Là aussi, nous resterons engagés à vos cotés quoiqu’il arrive.

Nos priorités vont, bien entendu ,vers l’amélioration des conditions de travail et de rémunérations, qui sont les éléments les plus critiqués par l’ensemble du personnel.

Si nous savons être bienveillants et accompagner de légitimes évolutions de l’entreprise, nous savons aussi être critiques et nous battre contre des mesures inacceptables.

Pour autant, nous entendons nous attaquer également à d’autres sujets, qui paraissent moins impactants mais qui ne permettent pas à l’entreprise d’être placée en situation de se développer.

Il est évident qu’il est, par exemple, illusoire de penser qu’une entreprise soit sérieusement capable de fournir une offre de qualité lorsqu’elle perd 800 salariés par mois.

Mais il y a bien d’autre sujets à explorer. C’est notre job !

Dans notre développement et notre travail à venir, nous souhaitons ouvrir le débat à d’autres organisations syndicales, dans un esprit de concertation, afin d’obtenir le plus souvent possible un consensus sur des sujets importants pour l’ensemble des salariés, quels qu’ils soient.

Ces élections démontrent que ceux qui critiquent gratuitement les autres organisations syndicales subissent un éloignement de leurs électeurs. C’est bien naturel. S’épuiser à critiquer consomme une énergie qui serait plus efficiente à la recherche de solutions pour faire évoluer la situation des collègues.

Même si nous avons subit des attaques importantes, les salariés savent faire la différence et la part des choses. Prendre les collègues pour des imbéciles, incapables de penser par eux mêmes est une aberration inacceptable

Nous avons été accusés de tous les maux. Jusqu’à être le bras “armé” du patron, en passant par être l’inventeur du temps Max. Comme si cela était possible !

Ce que vous avez pu lire ici, n’est que que la traduction directe de ces écrits dans la vie de l’entreprise, par des actions concrètes qui prouvent notre engagement. Nous sommes sûrs que cela a pu vous convaincre que nous incarnons un syndicalisme différent et résolument plus moderne.

De même, nous souhaitons, que demain, se mette en place une équipe de délégués très investis et engagés sur des sujets précis. Ils seront vos relais particulièrement exposés pour que vous puissiez les rencontrer et les contacter.

Enfin, c’est par des consultations régulières auprès des salariés eux-mêmes que nous entendons fixer nos priorités. Nous nous y engageons !

En tout état de cause, les derniers résultats électoraux font de notre organisation un interlocuteur indispensable et privilégié de la direction.

Nous entendons bien utiliser cette position pour travailler à l’amélioration de la situation de tous les salariés dans l’entreprise.

Dont acte !

Print Friendly, PDF & Email

5 Commentaires

  1. Avant de faire mon “clique” là où j’ai appris beaucou de choses sur l’entreprise et surtout la direction, même quelques informations utiles pour le travail quotidien du distributeur, je constate que je suis devenu un peu “addict à la CAT”, ce syndicat plus ou moins invisible, mais très, très présent sur le web: un syndicalisme très moderne ! Je voudrais bien espérer que les représentant es élu es vont bien être “formé es” pour mieux représenter les employé es – distributeurs et autres que c’était le cas au passé par la “politique de non – transparence absolue” de la dernière équipe syndicale de la majorité de l’ancienne CE. Bonne chance et beaucoup de courage !

  2. Pour ces elections, je vais être franc je n’ai pas voté pour la bonne raison que cela soit Pierre Paul ou Jacques, au final nous distributeurs on ne voient rien changer, toujours autant de mépris sur les conditions physique que moral, tu veux gagner correctement ta vie, tu te dois d’alligner plusieurs secteurs (11 en ce qui me concerne) finit dans les temps et sans réclamations ,et ce depuis 4ans déjà. Et rien en retour au contraire quand on peu t’en enlever il se gène pas, 2 feuilles de routes pour eviter de te payer les rechargement, quelques euros en moins sur les frais, que l’on va te remettre la semaine suivante, mais rien et tant d’autres exemples….. Alors à ce jour je me dit que cela va changer avec vous… Sincérement je l’espère , mais je n’y croie pas trop.
    Cordialement vôtre.

    • Bonjour,

      Il est effectivement difficile de faire confiance sur parole.

      Toutefois, vous avez peut pu bénéficier de l’augmentation de salaire après la mise en place du temps badgé.

      Même si ce n’est pas parfait, et parfois limité par l’entreprise, en ayant travaillé sur cet accord et l’avoir signé, notre syndicat a démontré sa capacité à s’engager.

      Sur le sujet des frais, nous accompagnons actuellement plus de 70 salariés devant les Prud’hommes pour les faire payer. C’est aussi très concret.

      Par l’information que nous diffusons, nous espérons aussi aider les salariés à comprendre, et se faire une idée par eux mêmes.

      Nous espérons apporter quelques progrès, mais il ne vous aura pas échappé que la direction de l’entreprise n’est pas très coopérative sur ce thème et nous avons besoin de vous pour imposer un rapport de force qui permet d’imposer des avancées.

      Notre engagement va dans ce sens et se veut loyal.

  3. Je fais parti des 70 salariers et mon dossier traité par la C.A.T. viens d’aboutir nous avons gagnés Merci la C.A.T. je viens de voter et pour la 2EME fois mon vote a été C.A.T

Les commentaires sont fermés.