Les élections démarrent et les basses attaques aussi

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Le second tour des élections professionnelles a débuté ce matin et les salariés du collège employés (uniquement) sont appelés à voter pour élire leurs représentants au Comité Social et Economique (ex-C.E.).

Des organisations syndicales connaîtront donc, au terme de ce second tour, le nombre de représentants qui siégeront, pour chaque syndicat, au C.S.E.

Il y en a une qui s’illustre en persistant dans une communication bien singulière, qui ne lui a porté bonheur.

La C.A.T. est annoncé, une nouvelle fois, comme le syndicat “patronal”.

En dehors du fait qu’il parait pour le moins insultant de stigmatiser de la sorte et de mépriser tous les salariés adhérents, sympathisants et électeurs de la C.A.T. – Adrexo, et de les classer ainsi tous comme des traîtres, il est également déplacé que ce type d’attaque viennent du syndicat F.O. (Force Ouvrière) qui porte une responsabilité forte dans la situation actuelle de l’entreprise.

En effet, le P.D.G. d’Adrexo en 2016, chargé de la vente de l’entreprise, qui sera finalement reprise début janvier 2017, par les actionnaires actuels, avait communiqué publiquement à l’époque un document qui expliquait que F.O. et son représentant au C.E., Léonardo Milone, soutenait, sans réserve, l’équipe PONS, PAUMIER & SALABERT, sans d’ailleurs avoir pris le soins de consulter les autres élus…

Voici le document :

Alors, c’est qui le syndicat patronal ?

Ne vous laissez pas abuser !

Print Friendly, PDF & Email

1 Commentaire

  1. Pas d’inquiétude ! Nous ne nous laisserons pas abuser…

Les commentaires sont fermés.