Nouveau scandale au comité d'entreprise Adrexo

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Un (?) élu du bureau du C.E. détient des chéquiers sans nom de destinataire et qui sont actuellement utilisés pour promouvoir une organisation syndicale.

Le trésorier du C.E., Jacques COMETS, membre élu titulaire au C.E. et aussi membre de l’organisation C.F.E. – C.G.C., qui représente des cadres, accompagné du représentant syndica au comite d’entreprisel et délégué syndical central C.F.E.-C.G.C., José MIRANDA, organisent une distribution de chéquiers cadeaux anonymes.

Ces chéquiers sont remis à des personnes qui reçoivent déjà un chéquier dans le cadre de la liste normale et reçoivent donc un second chéquier de 90 euros.

A ce jour, nous avons identifié que des assistantes régionales ont reçu ces cadeaux officieux.

Elles sont cadres, on comprend bien entendu l’intérêt électoral de la manœuvre.

Cette organisation utilise donc l’argent du comité d’entreprise pour promouvoir leur organisation syndicale et orienter les votes vers eux.

Le prétexte serait de récompenser ces personnes qui ont centralisé le retour des listes d’émargement.

Quid de toutes les personnes qui se sont occupées de la distribution, adjoints, Rocs, délégués du personnel, assistantes technico commerciales, etc..?

Il ne s’agit pas de déconsidérer le travail effectué par les assistantes régionales mais juste de s’étonner que la pratique n’ait pas été officielle et validée par les élus du comité d’entreprise.

Or, cette récompense n’a pas été autorisée par le comité d’entreprise qui n’a même pas été informé de cette démarche, ni même du fait que des chéquiers “anonymes” supplémentaires allaient être édités.

La liste des personnes qui sont bénéficiaires de ces tickets cadeau est établie par une extraction opérée par l’entreprise sur certains critères et cette liste est donc évidement nominative.

Il n’est aucunement nécessaire d’éditer des chéquiers en plus sauf si l’on veut en disposer à des fins différentes de celles qui sont prévues par le comité d’entreprise.

En voici la preuve éclatante !

Enfin, il y aura donc des salariés qui recevront 180 euros et d’autres qui recevront 90, pourquoi ? Ne peut on pas également considérer que la valeur de chaque chéquier aurait pu être supérieure si ces titres supplémentaires n’avaient pas été achetés.

Pendant qu’on y est, pourquoi ne pas offrir aux salariés correspondants du siège des boîtes de chocolats pour leurs étrennes ?

Ah, un de nos correspondants sur place nous informe que cela a été déjà fait les années précédentes, par les mêmes “bienfaiteurs” distributeurs de chèques anonymes…

L’engagement du comité d’entreprise est de fournir un montant compatible avec son budget, au titre des oeuvres sociales et l’utilisation de ce budget à des fins syndicales est rigoureusement interdit et relève de la qualification d’abus de confiance.

Evidemment, la CAT prend immédiatement les mesures nécessaires, pour ce qui concerne cette affaire frauduleuse qui est manifestement du ressort de la justice.

9 Commentaires

  1. Je n’utilise jamais les chèques cadeaux, pour la simple raison, qu’on nous force à consommer avec des salaires minables. On ne reçoit jamais aucune prime de fin d’année.

    • Bonjour,

      C’est votre choix, mais il faut toutefois faire la différence entre des primes qui sont éventuel versées par l’entreprise et le chèque cadeau qui est versé par le comité d’entreprise.

  2. Ce que je constate de nouveau, c’est ce manque d’esprit démocratique qui se révèle dans ces manoeuvres de distribuer de façon anonyme d’autres chèques, sans que le procédé soit discuté et validé au sein de l’ensemble des représentants du CE, ce qui devrait se faire pendant la 1ère réunion de l’année du CE.
    Je ne comprends pas du tout le comportement de ces élus dirigeants qui imitent par cela, le mauvais exemple des personnes qui dirigent HOPPS – GROUP – ADREXO bien qu’ils soient des représentants élus syndicaux.
    Quelle honte !
    On aurait dû le critiquer il y a un an déjà, s’il s’agit d’une action répétitive, car, sinon, on pourrait dire que, indirectement, c’était un accord implicite. Je trouve regrettable de refuser de transformer les chèques – cadeau de la fin d’année, car bien que ce ne soit pas de l’argent cash, cela représente quand même une façon de s’acheter quelque chose à la hauteur de cette somme, et il y a assez de commerce pour le faire.

    • Bonjour, à notre connaissance, c’est la première fois que des chéquiers anonymes sont distribués.

  3. Bonjour
    Je vous signale que j ai travaillé pendans 14 ans chez adrexo beziers j ai donnė ma demission en juin et j ai reçu mon solde de tous compte fin juin.je pense avoir droit a ce chequier.mais voilà je n est rien reçu je pense y avoir droit.je pense que mon adresse est connue de la société et que les responsables de BEZIERS sont au courant,espérant quand même recevoir mon chequier un jour je vous donne mon identifiant 20420945 crespin françoise

    • D’après ce que vous dites, vous n’étiez pas en activité fin juin, ce qui est une condition d’attribution.

  4. je pense sincerement que cette pratique n est pas d aujord hui mais existe depuis mathusalem ce qui est aberrant c est que l impression de ces carnets de cheques ne soient pas comptabilises et n apparaisent pas dans les comptes du ce en clair c est a dire x employes un point c est tout comment dans les comptes ces chequiers puissent apparaitres il y a lieu de porter plainte au nom de tous les salaries

  5. bonsoir je désire poser des congés en 2020 reliquat 2019 du 4 au 18 mai est il vrai que le vendredi 8 mai n’est pas décompté au vu que ce jour n’est pas considéré comme férié. merci de votre réponse.

    • Bonjour, oui, vous pourrez donc poser le jour restant sur une autre semaine et sur un jour habituel de travail.

Les commentaires sont fermés.