Que faire à l'arrêt de la badgeuse au temps Max ?

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Désormais, la badgeuse signale l’arrivée au fameux Temps Max (temps record) et vous demande d’appeler votre responsable afin de savoir si vous devez continuer ou non ?

Quel comportement adopter pour être légalement irréprochable ?

L’entreprise vous demande d’appeler avant de continuer. C’est facile à dire, beaucoup plus difficile à faire sur le terrain.

D’une part l’entreprise ne fournit pas de téléphone et ne peut imposer l’utilisation du téléphone personnel.

D’autre part, même si vous avez un moyen d’appeler, encore faut il arriver à joindre quelqu’un.

Etes vous obligé d’appeler l’employeur ?

Non, rien ne l’impose. Vous êtes hors de contrôle de l’employeur, c’est à lui de vous donner les consignes avant d’être en autonomie sur le terrain.


Etes vous obligé d’arrêter la distribution au temps max?

Non, sans consigne écrite, vous pouvez continuer à distribuer. Vous pouvez cliquer sur le bouton permettant de poursuivre la distribution et mesurer votre temps de travail, même sans accord du responsable.

C’est à l’employeur de vous donner des consignes écrites avant de partir.

Si l’employeur vous indique, par écrit, que vous devez vous arrêter, cela relève de son pouvoir de direction et vous devez vous exécuter. Un refus pourrait occasionner des sanctions.

En règle générale, si on vous demande quelque chose qui va contre vos intérêts, demandez un écrit, un mail par exemple, et tant que vous ne l’avez pas, personne ne pourra rien vous reprocher officiellement.


Pouvez vous arrêter la distribution sans autorisation ?

Oui, si la badgeuse signale l’arrêt au temps Max, vous pouvez arrêter votre distribution si vous n’avez pas de consigne écrite qui indique le contraire (et si vous le souhaitez bien sur).

Vous êtes hors de contrôle de l’employeur, c’est à lui de vous donner les consignes avant d’être en autonomie sur le terrain.

Plus généralement, sauf consignes écrites, vous faites ce que vous voulez quand il s’agit du temps Max. L’employeur est en indélicatesse avec le code du travail sur ce temps Max et n’ira pas courir le risque de se faire condamner en sanctionnant un salarié alors que celui-ci n’avait pas de consigne.

On nous a assez répété et écrit qu’il fallait distribuer toutes les boites du secteur, que la qualité est une priorité, il serait assez surprenant de vous reprocher aujourd’hui de le faire, sans ordre écrit inverse.

Soyez très à l’aise avec ce dispositif qui n’est rien d’autre qu’un temps pré quantifié, et donc un temps qui ne se suffit pas à lui même et qui ne peut être qu’un temps indicatif sans autre valeur et ne peut jamais servir de base de rémunération sans avoir été contrôlé par un dispositif de vérification comme l’a réaffirmé deux fois le conseil d’état et en particulier dans son dernier arrêt de 2012.

L’entreprise ne pourra jamais sanctionner sur la base de ce temps. Que vous soyez manager ou distributeur, la seule chose qui s’impose, c’est de faire un travail de gestion et de formation pour les premiers, afin d’améliorer les performances, et de qualité pour les seconds comme chacun le fait depuis des années.

Pour autant, il convient de préciser que l’entreprise se doit de maîtriser ses coûts et doit, pour cela, étudier et améliorer les temps de distribution, ce n’est pas choquant qu’un employeur cherche à optimiser sa productivité si cela se fait sérieusement et sur des bases opposables et légales et pas sur des temps fantaisistes.

Si il y a un reproche à faire sur un temps de distribution, demandez à être accompagné pour que l’on vous montre comment l’améliorer. Après tout, pourquoi pas… Si quelqu’un peut vous donner des solutions permettant de le faire, allons y ! Mais si le reproche se limite à vous faire un discours autours d’un bureau sans rien vous proposer, ne changez rien !

Comptez sur nous pour poursuivre, dans tous les sens du terme, tous les fossoyeurs de l’entreprise qui tentent d’imposer un modèle économique totalement décalé avec le besoin d’une entreprise de main d’œuvre comme Adrexo.

N’hésitez pas à nous faire remonter vos difficultés et vos expériences de terrain, nous sommes plus que jamais avec vous.

6 Commentaires

  1. Ma badgeuse me signale le “temps Max” – qui correspond au temps prévu sur la FDR ! – à peu près 5 min. avant son signal sonore à répétition assez fréquente, et pour un grand secteur – plus de 4 h de temps de distribution prévue – à peu près 20 min. avant ce fameux signal de point mort. Si je continue à distribuer et si je clique sur “temps badgé” au lieu de sur “temps déclaratif”, le robot – calculateur de l’ordinateur programmé me signale de nouveau le “temps Max” à quelques secondes près sans se soucier du temps de distribution réelle. Il sera donc indispensable de demander un ordre écrit ou une signature pour ce “procédé choisi et programmé par la direction” ? Le problème, c’est que je ne dispose plus des FDRs complètes des 3 dernières années pour m’appuyer sur l’intervention de la CAT auprès des Prud’hommes, en cas de conflit devant le tribunal. Alors que faire, à part distribuer jusqu’au “temps Max” pour ne pas être perdant, en fin de compte ?

    • Effectivement, il est prudent de demander des instructions avant la distribution, et il est préférable de les demander par écrit, par mail, par exemple.

      Pour revendiquer des rappels de salaire devant le conseil de Prud’hommes, il n’est pas nécessaire d’avoir conservé les feuilles de route, les fiches de paye et les annexes suffisent.

  2. Moi je distribué pour Adrexo Metz et j’ai un secteur qui a été verifier et controler 3 fois où à chaque fois on me dit l ecart temps badge versus temps vérifier trop important. A chaque fois ce secteur la il faut 5h voir 6h de distribution vu l’étendu du secteur. On me donne 3h voir 3h30 pour tout faire chose impossible à faire selon mon manager. Et j’ai le directeur du Cora à distribuer……..Le manager me fait un rattrapage que faire ? Car même mon Manager à essayer il m’as même montrer les mails sans réponse.

    • Bonjour, la solution serait de vérifier de nouveau le temps. Mais la procédure est très difficile à déclencher.

      Nous pourrions essayer aux prud’hommes si vous ne percevez pas une juste rémunération.

      • Mon Manager et son Adjoint font tout pour que je le vérifie mais ca ne marche pas alors il me régule.

        • Si vous percevez votre salaire, c’est déjà que votre responsable reconnaît la qualité de votre travail et votre sérieux.

          Il gère donc la difficulté avec bon sens. Bravo.

Les commentaires sont fermés.