La C.A.T. toujours plus présente

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Vous avez pu le constater, depuis le mois de juin, nous avons changé de ton envers la direction.

Ce changement est clairement dû à l’attitude méprisante des actionnaires. Aucun représentant du personnel digne de ce nom ne peut accepter une telle attitude.

Pour autant, rien de change dans l’ADN de votre syndicat.

Depuis sa création dans l’entreprise (en 2010), la C.A.T. – ADREXO se veut un syndicat d’accompagnement du progrès social dans l’entreprise.

Sa stratégie est de proposer et de participer à l’élaboration d’avancées pour tous les salariés.Accompagner lorsque les avancées sont justes et vont dans l’intérêt des salariés, s’opposer dans le cas contraire.

Cette volonté à été soutenue par les salariés de l’entreprise qui ont fait de la C.A.T., un syndicat incontournable du paysage de l’entreprise en particulier en votant pour elle et en rendant le syndicat représentatif dans l’entreprise.

Nous avons progressivement grandit, structuré l’équipe et nos actions. Elle est aujourd’hui efficace, à l’écoute et solidaire. Si l’actualité pousse à sortir de sa zone de confort, et à se mettre éventuellement en danger, nous n’hésitons pas à le faire.

Mais nous nous refusons toujours à employer des techniques anciennes visant à produire de l’inquiétude, de la peur, chez les salariés afin de mieux les capter. Nous y préférons une communication vérifiée et actuelle.

Cela s’est concrétisée en particulier par la création et l’animation de ce site.

Nous y ajoutons désormais, et depuis plusieurs années, avec notre présence dans toutes les institutions représentatives du personnel, l’action, au quotidien en pesant sur les différents dossiers.

Le paradoxe, c’est d’avoir à faire à des représentants de la direction qui sont aussi salariés, et ils le savent et s’en souviennent. Les directives amènent à l’opposition et c’est dans le rapport de force que peut avancer la négociation dans le respect de chacun. Ce n’est pas une histoire de personnes mais d’intérêts collectifs.

Enfin, par le développement d’un secteur droit, nous intervenons pour les salariés dans les contentieux prud’homaux en les assistant du début à la fin de la procédure.

Nous avons gagné en reconnaissance grâce au sérieux des informations dispensées sur ce site. Les informations qu’il contient sont vérifiées et permettent aux salariés de se tenir informés, ce qui n’est pas toujours possible du fait de la configuration de l’entreprise qui n’est pas sur un lieu unique mais morcelée sur toute la France.

CAT-ADREXO.FR est la référence de notre communication. Les informations qu’il ne contient pas et dont vous pourriez être destinataire sont à prendre avec précautions. Nous communiquons directement avec vous et nous n’utilisons pas la rumeur comme outil de développement. En ce moment, l’actualité est propice à la diffusion de nouvelles inquiétantes, et même des entités externes profitent de l’absence de communication officielle pour lâcher des “potins” qui n’aident pas les représentants des salariés, ni les salariés eux mêmes.

Nous nous sommes entourés des moyens nécessaires à notre projet, des avocats, des juristes, des experts financiers, aident notre syndicat. Car pour proposer, il faut construire une argumentation étayée, ne pas improviser pour être reconnu comme interlocuteur sérieux.

Bien entendu, notre évolution engendre des attaques nombreuses et variées, mais elles nous renforcent dans notre volonté. A l’évidence, nous ne ressemblons à aucune autre organisation syndicale dans l’entreprise, tant mieux ! C’est aussi ça être autonome.

Notre discours ne vise pas non plus à se montrer systématiquement critique des autres organisations qui ont leurs discours, leurs habitudes, leurs vérités. Les sensibilités sont différentes mais elles œuvrent à leurs façons, et c’est respectable.

Nous sommes plus critiques et dénonçons d’avantage les comportements individuels déviants qui nuisent aux salariés et profitent à leurs divisions. Nous critiquons les comportements qui visent à agir en “sous marin” de la direction en présentant une façade de syndicalistes.

Enfin, nous entendons vos critiques sur une communication parfois limitée et pas assez développée.

Nous en sommes également frustrés car nous détenons des informations, également vérifiées, que nous retenons volontairement. Ces informations pourraient conduire parfois à ce que nous menions des actions pénales fortes. Nous faisons le choix de protéger les salariés et surtout l’emploi et devons évaluer le bénéfice pour le maintient de vos emplois dans notre entreprise et aussi préserver sa réputation, même si elle a déjà été bien écornée depuis des années par un comportement inacceptable pour les employés.

Encore une fois, la stratégie n’est pas la destruction mais le développement et le progrès pour les salariés. Actionner pour le plaisir et l’auto-satisfaction n’est pas notre jeux. A l’évidence, personne n’a intérêt à voir l’entreprise disparaître, ni en premier lieu les salariés, mais pas d’avantage nos clients et nos partenaires qui ont besoin d’une alternative à l’opérateur historique.

Plus que jamais, vous pouvez compter sur nous !

Yes, we CAT !

Print Friendly, PDF & Email

16 Commentaires

  1. Bonjour je pose ma question ici car sur l’article concerné ont ne peut plus mettre de commentaires, j’aimerais savoir quand ont a le droit au cheque cadeau est-ce que le chéquier et mis dans l’enveloppe de la fiche de paye du mois concerné ou est-ce que c’est les manager qui les donnent en mains propres ? C’est pour savoir au moment venu si je dois le reclamer ou pas car les manager ont un peu la tete en l’air dans mon agence merci

    • Bonjour,

      Le chéquier cadeau n’est pas délivré par l’entreprise mais par le comité d’entreprise. Il est donc remis par le responsable au salarié contre émargement d’une liste.

    • Bonjour,

      Cela avait effectivement été envisagé pour le temps théorique, mais tout en est resté la.

      C’est toutefois un élément d’appréciation pour le responsable qui valide ou non le temps dépassé.

  2. vous etes serieux au moins d accompagner les salaries aux prud hommes
    et l inspection du travail quand on s interresse c top avec adrexo et actionnaires
    du a quoi l amende de 250 000 EURO DE PONS qu a t il fait
    j aimerais savoir plus
    cordialement syndicat

  3. re suit reconnu RQTH je travail au t max voir encore apres & on me paie au t repere pour motif secteur controlé donc a partie de lundi je v travaille au t repère

    • Cette reconnaissance n’apporte effectivement aucun avantage au niveau du salaire. Elle permet cependant de pouvoir avoir une aide à l’équipement si nécessaire.

Les commentaires sont fermés.