Les services support et autres instances insupportables !

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Nos actionnaires ont aujourd’hui démontré leurs capacités, n’y revenons pas ! La cause est entendue.

Désormais, c’est aux commissaires aux comptes et au tribunal de commerce de savoir si toutes les opérations étaient conformes.

Sur ce point, le droit d’alerte du comité d’entreprise piétine et les résultats arriveront sans doute bien trop tard. Heureusement, les autorités concernées travaillent plus vite.

Le comité d’entreprise, qui n’a pas toujours été (pour ne pas dire jamais) dans “les bons coups” pendant cette mandature, n’a pas, très souvent, bien apprécié la réalité des problèmes de gestion de nos actionnaires.

Il était de mise, pour certains, de fermer les yeux sur la stratégie plus que fantasque imposée par nos sous-doués très rarement inspirés.

Les décisions pour ce qui concerne les orientations stratégiques ubuesques de nos décideurs sont, plus que de raison, passées au dessus des préoccupations de notre secrétaire de C.E. et de ses “moussaillons”, plus à même de défendre leurs intérêts personnels que de défendre les intérêts de tous.

Comme si le C.E. était mené par un marin d’eau douce qui devrait affronter le grand large.

La peur des grands espaces marins qui a forcé le skipper a faire des clapotis dans une mare à canards.

Nous reviendrons dans un prochain article sur les responsabilités de chacun au comité d’entreprise, quant à l’approche de la “gestion des crises” successives.

Pendant que les soucis touchaient diverses régions, le C.E. s’est cantonné à visiter de long en large la côte Catalane, ses alléchantes festivités et autres délices Méditerranéens.

Vous verrez, c’est édifiant !

Dans vos commentaires, vous mettez aussi en cause d’autres dirigeants. Vous avez raison, il est sûr que pour obtenir un tel résultat, et en arriver où nous en sommes, aussi rapidement, il faut sûrement s’y mettre à plusieurs.

Nos sous doués y sont pour beaucoup, c’est vrai, mais ils étaient bien assistés.

Coté Adrexo, nous dénonçons depuis très longtemps l’inertie des services support, dont certains sont hébergés dans l’entreprise “Hopps”, totalement débordés et incapables de répondre aux besoins opérationnels. Ils coûtent pourtant à Adrexo plus de 10 millions d’euros par an en frais de siège.

C’est vrai pour les R.H., dont nous vous avons déjà conté l’inertie mais les salariés connaissent bien le sujet pour en avoir été souvent victimes. C’est un véritable fossé qui sépare ce service des opérationnels et le mode de fonctionnement. Pourtant, bien que périmé et malgré les preuves de son incapacité chronique, il est conservé.

De même, mais cette fois en interne, la direction réseau attend tranquillement les instructions de l’au-delà (lire du dernier étage) en prenant bien soin de ne pas prendre d’initiative, pour ne froisser personne. Il est urgent de ne rien faire.

Avec des conférences téléphoniques et des tableaux excel, on occupe le temps et le réseau ne bouge pas, n’a pas d’information, c’est le grand immobilisme. Un grand vide sidéral que cette direction a parfaitement mis en place au fil de l’eau pour devenir un véritable hologramme, comme suspendu dans l’air, bien au dessus des chaussures.

Ce qui est frappant, dans notre entreprise, c’est comment, en quelques mois seulement, des personnes qui ne sont parties de rien, se sont arranger pour arriver à pas grand chose, tout en s’organisant pour ne rien changer. La locomotive se transforme en wagon de queue et on renverse la vapeur, .

Coté direction sécurité et conditions de travail, une fois amputée de tous ses moyens en début d’année, elle fait ce qu’elle peut avec les quelques outils restants. C’est un sujet qui est passé bien loin des préoccupations du moment.

Et enfin, la direction qualité, qui, avec le temps Max, n’a plus d’indicateurs sur ce qu’il se passe dans les centres et ne peut qu’assister, impuissante, au désastre. C’est un thème à manager et pour le faire il faut avoir des données mais elles n’existent plus. Cette direction a absorbé celle de la R.S.E., la aussi, mise bien loin des écrans radars.

Nos futurs patrons (bonjour Monsieur…), qui connaissent sans doute déjà tout ce qui précède et surement mieux que nous, doivent avoir préparé un plan d’action qui passera par une réorganisation, en profondeur de ce fonctionnement, qui a prouvé son inquiétante inefficacité. Mais le mal est profond et faire “balle neuve” ne sera pas une mince affaire.

En ce qui nous concerne, nous appelons de nos vœux une direction moderne et engagée, au service du développement du réseau et de ses activités. Notre réseau est particulièrement performant et agile, mais aujourd’hui bien las de tous ces atermoiements. Ainsi que des partenaires sociaux, curieux du fonctionnement de l’entreprise et capables de réagir rapidement et intelligemment devant les difficultés rencontrées par tous les salariés.

Si nos futurs patrons auront à cœur de faire table rase d’un passé peu glorieux, il sera de initiative de toutes et de tous, aussi, de mettre en place d’autres élus qui ne travailleront que pour les intérêts des salariés et pas pour leurs intérêts personnels, comme cela se passe aujourd’hui. C’est très important pour la suite de notre histoire dans l’entreprise.

Print Friendly, PDF & Email

21 Commentaires

  1. Bonjour la CAT !

    Donc, si j’ai bien saisi le sens de votre article (“… nos futurs patrons…”), nos actuels patrons envisageraient de vendre Adrexo ?

    Confirmez-vous ou infirmez-vous ?

    Très bonne journée à vous…

    • Bonjour,

      De vendre, peut être pas mais la situation devient de plus en plus tendue. Soit des investisseurs prennent effectivement part au capital et prennent la main sur l’entreprise, soit, nous allons au dépôt de bilan, et un repreneurs deviendra notre futur patron.

      Bonne journée.

  2. Bonjour. En terme de motivation, c’est une catastrophe. De nombreux distributeurs baissent les bras face à l’inertie de nos dirigeants. Dans le dépôt ou je travaille, de nombreux secteurs ne sont plus distribués par manque de personnel ou de prospectus. On ne peut pas faire mieux pour envoyer tout le monde dans le mur. Et quand on sait maintenant comment certains fonds sont utilisés par le C.E, on ne s’étonne plus de rien. Plus ça va et moins ça va. Merci à nos grands stratèges. Il existe un département qualité chez Adrexo, à quoi sert il aujourd’hui puisque celle ci n’est plus au rendez vous avec l’imposition du temps Max.
    Cette semaine, j’irais faire mes distributions comme d’habitude avec le sentiment que ça ne sert plus à grand chose.
    Poursuivez vos actions, il nous est bien utile de rester au courant de l’actualité d’Adrexo.

    • Bonjour,

      Il faut toutefois différentier les fonds du C.E. du comportement de l’entreprise, mais il est important pour nous de maintenir l’activité et même si la période est difficile, il est important de montrer que les distributeurs et le réseau est le coeur d’Adrexo.

  3. Bonjour
    Adrexo n a du payer le forfait tel pour les nageurs car j’ ai tourne sans réseau .
    Et il serait intéressant de savoir ils versent la part patronale de mutuelle
    Et si la part salariale est bien versee a vivinter
    Bonne journée à tous

    • Bonjour,

      Nous nous sommes déjà intéressé à ce sujet et c’est une bonne question.

      Même si la mutuelle n’était pas payée, les bénéficiaires ne s’en trouveraient pas impactés. En effet, c’est un problème de contentieux entre l’entreprise et la mutuelle mais celle-ci maintient ses garanties, au moins pour la période restant au contrat.

    • Bonjour,

      Le réseau n’est utilisé qu’en début et fin de distribution. quel a été le problème et quel réseau GPS ou mobile ?

  4. Bonsoir
    Au lieu acheter une Jaguar ils auraient dû acheter un bateau pour éviter de boire la tasse

  5. BONSOIR , depuis longtemps j approuve vos actions , mais je vous trouve parfois irritant ! OU vous en dites trop ou vous n en dites pas assez ; par exemple : vous parlez de NOS FUTURS PATRONS = ca y est les fourbus qui nous dirigeaient jusqu a ce jour ont ete vires??? DE memes pourquoi cacher qu ADREXO est en faillite et que malheureusement nombreux distributeurs vont se retrouver au chomage ???? COMMENT peut on voir certains pourris du C.E. longer encore le long des murs d ADREXO ???? VOUS avez les elements pour faire sauter TOUT CELA alors
    BOOUUM !!!!! ADviendra ce qu ADVIENDRA !!!!
    Jean BELLAMY

    • Bonsoir, il est en effet parfois frustrant de ne pas pouvoir tout dire. Nos sous doués ne sont partis mais nous espérons bien que cela se fasse rapidement.

      Quoiqu’il en soit, l’activité continuera avec d’autres dirigeants même si il y a dépôt de bilan. C’est même sans doute le seul moyen de passer à autre chose….

  6. Lol j ai eu la surprise d un flier adrexo aujourd’hui. Il recherche des distributeurs. Ils nous doivent de l argent.nous exploite et peut etre la clefs sous la porte et pourtant continue a recruté

  7. Bonjour est qu en ai t il de la paye du mois de septembre sera t elle payer en 2 fois

  8. Bonjour ,

    Si on passe en dépôt de bilan les payes comment sa va marcher ?
    On peut pas continuer à vivre au jour le jour , comme disent certaines personnes ils vaut mieux tous faire péter et on en fini plutôt que de bosser et de pas savoir si on sera payer , d’ailleurs les accomptes ce mois ci seront ils versé ? Je commence comme dautres personnes je pense a chercher ailleurs et me barrer de cette boite qui va finir comme un sous-marin au fond de l’eau, toute façon quand une société commence à rechigner à payer les employés et que y a plus de fond et que la pub ne paye presque plus , déjà qui voudra reprendre cette affaire je me le demande ,… Deja la motivation baisse , nouveau slogan adrexo : travailler plus pour gagner peut-être un salaire … , ma motivation et la motivation de pleins de distributeurs avoisinent le 0 je pense avec tous sa …

  9. Il serait peut-être temps de passer à l’action. Je m’explique : pour les distributeurs en région PACA ou OCCITANIE, le siège du groupe n’est pas très loin puisqu’il est à Aix les Milles. Sans se mettre en grève, nous pourrions aller manifester notre mécontentement sur le non respect de l’accord d’entreprise du paiement au temps réel des distributions complètes de nos secteur. Nous exprimer pacifiquement en allant manifester devant le siège en demandant la suppression du temps max et le paiement de nos salaires en temps et en heures. Il faut que ça bouge, ça suffit maintenant d’être mangé à toutes les sauces. Et puis, si ça ne suffit pas, bloquer les sites ou les prospectus sont mécanisés en ne permettant pas la sortie des livraisons pour les dépôts. Plus de bras pour distribuer, plus de chocolat pour régaler nos dirigeants !!!

    • Bonjour,

      Très honnêtement, c’est une solution mais, à la réflexion, elle nous semble aller contre l’intérêt des salariés car la situation requiert que l’entreprise fonctionne et que les clients restent. Bloquer l’outil de travail reviendrait à le tuer.

      Demain, nous vous proposerons et vous inviterons à vous manifester d’une manière plus efficace et plus gênante pour nos dirigeants. Suivez nous demain matin !

Les commentaires sont fermés.