Réfléchissons ensemble à l’utilité du temps Max.

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Le temps Max est la dernière invention de nos dirigeants pour “contenir” le temps de distribution.

A l’arrivée au niveau du temps théorique (repère), la badgeuse sonne. Elle prévient qu’il reste un délai pour terminer la distribution. Un petit coup de fouet en sorte !

Lorsque le temps Max est atteint, fin de l’aventure, il faut cesser de distribuer et prévenir son responsable afin de savoir s’il entend payer ou pas le temps restant pour finir la distribution. Stop ou encore ?

Voila pour le contexte.

Coté terrain, les choses sont bien différentes. Beaucoup savent qu’ils ne pourront joindre leurs responsables au moment de l’arrêt de la badgeuse et certains savent déjà qu’il n’y aura pas de paiement du temps supplémentaire. Ils cesseront donc la distribution et rapporteront les documents restant au centre.

De même, croyez que les managers, déjà débordés, puisse longtemps avoir le temps de vous répondre chaque semaine et de saisir les régularisations manuellement, travail qui nécessite plusieurs heures. A l’évidence, non. L’entreprise le sait.

Dans sa communication, la direction indique qu’elle respecte l’accord sur le temps de distribution signé le 4 juillet 2016.

Pourtant, l’accord ne prévoit pas ce temps “Max” et pas d’avantage le temps “repère”, pure invention de l’entreprise.

Et si l’entreprise envisageait de payer le temps supplémentaire après l’arrêt de la badgeuse, a quoi sert de l’arrêter ?

Le temps Max + le temps supplémentaire = ancien temps badgé.

Bref, dans ce cas, aucune utilité !

Il n’y aurait aucune économie. A l’évidence, le plan de la direction est tout autre, il consiste à limiter le temps de distribution et à ne pas payer plus que le temps Ma, très rapidement et faire une substantielle économie sur le dos des distributeurs qui vont voir leurs temps de travail se réduire et sur le dos des clients qui verront la qualité de distribution fondre au soleil de l’été.

C’est une évidence.

Il faut se souvenir que cet accord a été signé avant la cession de l’entreprise et surtout qu’il devait voir le jour pour permettre celle-ci.

Aujourd’hui, la direction le considère comme un caillou dans sa chaussure alors que nous considérons qu’il pouvait être, au contraire, une force pour son développement avec des équipes de terrain plus fortes.

La Direction Générale du Travail, qui surveillait les négociations et attendait impatiemment qu’Adrexo se mette dans les clous est saisie de ces manœuvres visant à contourner les règles d’entreprise. Nous verrons si sa volonté de faire respecter le droit dans l’entreprise se concrétise par des interventions concrètes.

En ce qui nous concerne, nous ne regrettons en rien d’avoir participé activement à l’élaboration de cet accord d’entreprise et de l’avoir signé. Aujourd’hui, nous attendons une réaction vive des services de l’état et il est probable que notre signature soit retirée pour mettre l’entreprise devant ses contradictions.

32 Commentaires

  1. Bonjour est il possible que ce temps max sois supprimé et qu’on redeviendras comme avant ?

  2. Moi ,on m’a demandé de réduire mes secteurs sauf en cas de contrôle mais par contre les courriers doivent êtres distribués.Pour un secteur X semaine dernière temps max 1h34 ,temps repère 47 mn bloqué à 48mn poids par poignée 101 gr,2 courriers,cette semaine temps max 1h34 temps repère 1h04 bloqué à 1h10 poids par poignée 97 gr pas de courrier donc peut être semaine prochaine temps repère 1h26 et temps max 1h34.

    • Bonjour,

      Si votre badgeuse bloque, sans assurance d’être payé, il est important d’arrêter de distribuer.

      • Bonjour que veulent dire les s2 ou s3 ou encore r3 sur nos feuille de routes ? Dans la colonne unités géographique

        • Bonsoir.

          Il s’agit de la classification géographique des secteurs de distribution :
          – U correspond à urbain, pour la distribution en ville.
          – S correspond à suburbain, pour la distribution en mixte ville-campagne.
          – R correspond à rural, pour la distribution à la campagne.
          Les 1, 2 ou 3 associés aux U, S ou R correspond à un indice de ifficulté.

          • D’accord merci beaucoup et j’imagine que plus l’indice et élever plus le secteur est dure , et l’indice de difficulté le plus haut de combien est il ?

    • Personnellement je ne vois pas comment l’entreprise peut garder ce temps Max, surtout pour les villages. Ayant distribué sur les 2 typologies de secteurs, en ville on arrive plus ou moins à rester dans les clous du temps théorique. En village c’est juste une utopie.
      Me concernant, chaque semaine j’ai entre 6 et 12h supplémentaires au temps Max. Premièrement, lorsque je continue après l’arrêt de la badgeuse, je n’ai plus aucune aide ni suivi pour la distribution du courrier, et Adrexo n’a plus aucune trace de mon travail. Autant vous dire qu’en 6-12h si j’étais de mauvaise volonté je pourrais vraiment faire un carnage en terme de qualité de distribution sans aucun regard de l’entreprise. D’ailleurs, si lors d’un contrôle sur le terrain ou panel, ma qualité de distribution est mauvaise, je suppose qu’on ne pourrait rien me dire puisque je suis censé avoir stoppé le travail ?
      Dans mon centre on nous fait noter nos heures, mais aujourd’hui j’ai appris qu’on ne savait pas si on allait pouvoir me les régulariser. Qu’est-ce que je fais alors, je continue des dizaines d’heures par mois à distribuer sans savoir si elles seront payées ou pas ? Car même si mon manager est de très bonne volonté, je ne sais pas s’il aura ce pouvoir de régularisation finalement.
      D’autre part, avec ce système ADX ne peut absolument pas contrôler le temps d’écart que je leur donne, si j’étais malhonnête je pourrais leur dire que je mets deux ou trois heures de plus que le temps que je mets réellement, et en plus distribuer n’importe comment. Ça m’étonnerait que ça leur plaise à la direction.
      Dans l’autre cas de figure, ceux qui ont ordre de stopper leur distribution, comment est-ce que ça se passe avec nos clients ? Vu comment nous sommes traqués par les clients sur certains secteurs, je donne à peine deux mois pour que tout monde parte à la concurrence, et donc qu’on ferme boutique définitivement, car d’une façon comme d’une autre la qualité de la distribution va plonger dans les deux cas de figure que je viens de vous donner. Tout se sait très rapidement, les clients vont apprendre cette situation très très vite, il y en a très probablement beaucoup qui lisent le site du CAT pour s’informer !

      • Vous avez tout à fait raison, ADREXO préfère cette méthode qui s’apparente à un suicide plutôt que de privilégier la qualité.

  3. Bonjour j ai une question très claire va t’on voir ce TEMPS MAX disparaître et revenir à un TEMPS BADGE peut on réellement y croire merci de nous donner une réponse sans langue de bois

    • Bonjour,

      C’est peu probable !

      Mais nous nous employons à l’obtenir rapidement.

      Nous avons besoin de vous pour nous aider par vos remontées, avec vous nous pouvons monter des dossiers et faire valoir vos droits.

      Mais la réponse est claire, le passage à l’ancienne mesure sera très compliquée.

  4. le temps badgé réel doit être rétabli rapidement – on ne peut pas en aucun cas réduire le temps de distribution avec des secteur difficiles – avec des villages éparpillés – les conséquence d’arrêter la distibution – peut faire perdre les clients et c’est une perte pour l’entreprise qui n’a pas réflèchi à cette quesiton – comment distribuer des courriers en plus sans être rénuméré – pour recruter des nouveaux distributeur ça bloquera aussi – il y aurait des autres solutions envisageable pour faire des économies que l’on ne pense pas toujours – c’est grave tous les distributeurs même les meilleurs sont pénalisés –

    • Nous pensons que la direction a pensé à tout, mais dans une volonté de lésé le distributeur, et puis, tout ce qui est pris est pris, c’est pour cette raison qu’il vous appartient de réagir et de ne pas laisser passer l’occasion de vous payer vos temps et kilomètres passes et qui n’ont pas été payés.

  5. Bonjour,

    j’essaye de réfléchir a l’application temps max.
    Et !!!
    Une question me taraude, en effet lorsque je lis l’Accord d’Entreprise Sur La Mesure Du Temps De Distribution du 4 juillet 2016, ainsi que ses avenants, le premier du 30/12/2016, concernant la substitution du temps pré quantifié par un temps théorique fiabilisé. Le second avenant du 21/06/2017 venant quand à lui fixer les règles disons déontologique de l’utilisation des données de la “MOBIBOX”.
    nombres de chose me paraissent singulières, tel la disparition de la classification ainsi que du cadencement des secteurs en fonction de leur typologie, de leur taux d’urbanisation etc …
    Ben oui dans la Convention collective (qui il me semble doit primer si elle est plus à l’avantage des salariés que les accords d’entreprise) il est a aucuns endroits indiqué que la classification et le cadencement des secteur doit disparaître.
    Alors d’aucuns esprits chagrin me diront, mais Adrexo a comptabilisé ainsi qu’il est mentionné sur l’accord du 4 juillet, le temps de parcours, ce qui revient à prendre en compte la classification et le cadencement en une seule et même étape.
    A ceux la, je dis vous avez raison si (ben oui il y a un si et même un mais !!), et seulement si, par un tour de passe passe les données récoltées lors de la mise en place des Mobibox n’avaient pas été du jour au lendemain raccourcies abusivement, sans aucunes explications valables.
    Exemple un secteur R 3 avec une poignée moyenne de 500 g était cadencé entre 20 et 64 boites à l’heure, c’est retrouvé, après le passage entre les griffes de nos dirigeants calculé et cadencer comme si ce même secteur c’était transformé dans la nuit du 14 au 15 aout 2017 (c’est la nuit des étoiles filantes !!!), en S 3 soit un cadencement entre 140 et 179 boîtes à l’heure.
    En fait c’est comme lorsque que nous sommes passés du franc à l’€uro, des sommes moindres, mais des augmentations max.
    Après, le temps MAX, n’est (à mon avis pas une mauvaise chose), je m’explique…
    Si les choses sont faites dans le droit, la légalité et en toutes honnêteté (pas ONET non Monsieur BROUSSE !!!), mais nous sommes chez Adrexo, les spécialistes de l’embrouille à la petite semaine.
    Je disais, si les choses étaient faites correctement, que les secteurs étaient (tel que le prévoit l’accord du 4 juillet), “FIABILISES”, par un distributeur qui le pratique habituellement donc le connait bien.
    Le temps MAX serait là juste pour tenir compte des variations climatiques voir, des impondérables.
    Mais là aussi encore une fois la Direction essaye de nous gruger.
    Il y a la commission de suivi qui est la tel une haute autorité, garante de l’accord et de son application, me direz vous !!!
    Que néni, ils ont l’outrecuidance de vouloir donner des leçons, mais pas le courage ni la volonté de vouloir vous défendre, j’en veux pour preuve le peu d’enclin que ces Messieurs mettent dans leur engagement sur le terrain dans la fiabilisation de vos secteurs…

    Alors, encore une foi….
    OUI au temps MAX, mais dans la stricte application des règles fixée dans l’accord du 4 juillet et de ses avenants.

    • Sur la classification, elle n’aurait pas d’importance si le temps badgé était retenu.

      Les artifices de l’entreprise remette en cause le fondement de l’accord. Nous sommes d’ailleurs surpris que les services de l’état laissent faire. Il y a surement une contrepartie.

      La fiabilisation du temps est une solution, si tous les distributeurs se donnaient la main pour faire vérifier ces temps, il y a bien longtemps que le problème serait résolu.

      Nous nous battrons pour faire respecter l’accord d’entreprise.

  6. Bonjour,
    Soyons fou, imaginons que la direction nous gruge de seulement une minute par secteur et par semaine, avec environ 38000 secteurs et 52 semaines
    à l’année, cela fait 1.976.000minutes que nous pouvons diviser par 60 par heure soit 32933 heures que nous pouvons aussi multiplier par 15€ ( salaire horaire estimé avec les charges) égal une “économie” de 493.995 €uros. Chercher l’erreur ????

  7. Je suis d’accord avec les conclusions faites pour analyser la stratégie de l’entreprise avec le temps Max: “léser” les distributeurs et – trices; comme cela, la “haute direction” est assez sûre de retourner à l’ancienne paye avant la “Réforme avec la badgeuse” qui lui avait été imposée par le tribunal. Comme “toute action de résistance durable est difficile à maintenir – ce serait donc d’arrêter le travail avec le bip du temps Max sans se faire du souci des adressés non distribués, – à mon avis, la distribution des adressés n’est pas aussi importante pour l’entreprise qu’elle voudrait nous faire croire, car les adressés ne sont rien d’autres que des pubs avec une adresse dessus, à mon avis.
    Je propose une “action intermédiaire” pour maintenir une certaine pression tout en faisant un “travail de qualité” qui nous permettra d’ouvrir peut – être un “champ de négociation avec l’entreprise à l’aide de la CAT”, j’espère: c’est de se concentrer sur la”tournée des adressés” sans faire trop attention à la pub normale, d’abord, pour, après le bip, continuer la distribution un certain temps pendant plusieurs semaines – 30 min. par exemple – et noter le temps sur une fiche préparée avant et qui devrait être pareille pour tous les distributeurs et – toutes les distributrices d’ADREXO – modèle de la CAT, je dirais -, que l’on présente comme un double lors de la prochaine charge, au chef de dépôt qui devra le présenter au directeur régional, un double bien sûr au délégué – à la déléguée de la CAT aussi. Comme cela, au bout de 4 semaines, on peut faire un bilan et proposer un “NEW DEAL” pour les dirigeants d’ADREXO, à discuter avant dans le forum, parce que nous, par rapport à eux, on pratique déjà un peu plus de démocratie, n’est – ce pas ?

    • Bonjour,

      Une solution est en effet, de privilégier la distribution des courriers dans le temps imparti. Certains collègues font déjà comme ca et certains Rocs le demandent également.

      Actuellement, la direction n’est pas du tout dans la négociation sur le temps de distribution. Il faut donc utiliser tous les leviers pour déclencher ces négociations et nous pensons que la juridique est actuellement le meilleur moyen de pousser l’entreprise à revenir sur sa décision.

  8. dernière trouvaille pas de régule sur secteur avec anomalie
    mais il y aura des anomalie puisque le temps max effectuer la badgeuse ne couvre plus le secteur
    donc distribution partielle pas besoin d aller plus loin ont reviens en arrière
    les distributeurs partent pour fermer il si prendrait pas mieux accord ou pas accord

    • Certaines anomalies ne permettent pas la régularisation.

      Ce n’est pas le cas de la distribution partielle.

      En tout cas, si il n’y a pas de régularisation, il ne doit pas y avoir de travail après l’arrêt de la badgeuse.

  9. Bonjour,
    j’ai demander 5fois depuis 2ans de faire vérifier mon secteur, rien de fait…ma badgeuse ne bippe pas …et j’ai demander le changement…mais pas de materiel en stock pour la changer…..

  10. Bonsoir,
    un retour de mes distributeurs concernant le temps Max.
    Le fait de ne pas valider le temps Max par l’envoi de l’enveloppe, permettrai de continuer de distribuer pub et courrier (bip fonctionnel) tout en étant suivi par le GPS et ainsi visionner les traces…..A confirmé!
    Il suffirai de faire la différence entre le temps max et la fin de distribution pour demander une régul, et ainsi respecter nos clients et pour nous de visionner le travail effectué,ce qui est impossible à ce jour,avec des taux de couverture déconnant du à l’arrêt de la badgeuse.

  11. La seule solution et de tout arrêter dans les dépôts en guise d avertissement à tout nos dirigeants

    • Nous ne croyons pas que ce soit actuellement la meilleure situation. Nos dirigeants ne seraient pas impactés.

      • il faut simplement envoyer un courrier a l URSSAF bouche du Rhône et a l inspection du travail pas en groupe mais individuellement ils bougerons peu être car a 17000 distributeurs sa va pas faire

  12. Bonjour vu que le temps repére n est pas le temps max je suppose que sur la feuille de route le montant n est pas exact si j ai bien compris

    • Le temps théorique indiqué sur la feuille de route ne devrait jamais être le temps payé.

      Soit vous distribuez avec la badgeuse en moins de temps que le temps Max ne prévoit et ce sera le temps badgé qui sera payé.

      Soit la badgeuse se bloque au temps Max et dans ce cas, ce sera le temps Max qui sera payé.

      Le montant sera donc supérieur à ce qui est indiqué sur la feuille de route dans ces deux cas.

      Si la badgeuse n’est pas utilisée, ou si le temps mesuré est invalidé, c’est le temps théorique (repère) qui s’applique.

  13. Bonjour à tous, pour le moment tout le monde se pose la même question à la moitié du mois de juillet:”on sera à nouveau payé d’abord 20% puis à nouveau 80% au prochain du mois?C’est la grande question du mois…..suite au prochain épisode.
    Désolée,mais vous oubliez tous qu’Adrexo appartient à un grand groupe donc en cas d’impossibilité de payement les salaires des employés seront toujours garantis .
    En se qui concerne le dépassement du temps MAX la société est obligée de payer la différence à partir du moment ou vous avez badgé correctement pendant les derniers mois .Preuves des relevés à l’appui….c’est pourquoi demandez toutes les semaines à votre responsable le tableau de relevé de votre distribution auquel vous avez droit.
    Pour les nouveaux distributeurs le problème qui ce pose est le suivant:que faire si le distributeur qui l’a précédé n’a pas correctement badgé?
    Exemple:il vous faut 5h pour distribuer votre secteur mais votre prédécesseur n’en a pris qu’une parce que son badgeage n’était pas correct pour des raisons quelconques,le petit nouveau même hyper motivé ne restera pas si son responsable ne fera pas une régule .
    Si tout le monde ferme les yeux ce sera pour la poche des actionnaires ….pas pour nous…
    Conseils :continuez à distribuer tout votre secteur pour le moment tant que les dépassements seront payés,et le cas échéant la badgeuse vous précise très bien de cesser votre activité alors à ce moment là vous ramènerez le reste des pubs à votre centre .
    La direction est dans la totale illégalité par rapport à l’inspection du travail et l’ursaf donc ne pliez pas et continuez votre travail la tête haute

Les commentaires sont fermés.