150euros, le site d’inscription est en ligne

Le site internet permettant aux consommateurs de s’inscrire pour recevoir le magazine 150euros est ouvert et peut recueillir les inscriptions.

Le site permet également d’avoir un plus d’informations sur ce dispositif qui devrait être le support de diffusion de demain pour nous, salariés de Milee.

Print Friendly, PDF & Email

En savoir plus sur Syndicat C.A.T. Milee (ADREXO)

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

39 Commentaires

  1. Le revoilà ”le retour du journal gratuit”…un éternel recommencement

  2. Bonjour, c’est bien beau, mais ce qui nous intéresse, c’est quand aurons nous plus de détails sur la suite ? Car pour le moment dans notre centre c’est motus et bouche cousue !!! Faut dire que notre responsable évite de rencontrer les distributeurs(certains d’entre nous ne le voient pratiquement pas) au maximum sauf quand il n’a pas le choix. Il faut que la direction se mette enfin à communiquer de manière claire nette et précise avec nous.

    • Bonjour,
      Si vous avez suivi les différents articles sur ce site, et la réunion que nous avons organisée, vous êtes bien renseignée !

  3. je voudras savoir comment y va s y prendre quand un departement il y a une multidude d intermarche carrefour market 1 carrefour 2 leclerc 1 ldll est tous ça distribuer par la poste sauf inter plus de papier tout par internet et qu il y a plus de courriers et que les secteurs sont ou vont partir a la poste

    • Bonjour,
      La distribution rurale n’est pas prévue.
      Il n’est plus prévu non plus de départ de secteurs à la poste puisque les secteurs ruraux ne sont pas prévus en distribution.

      • depuis 3 semaines les 11 secteurs sont passes a 5 avec numero 7000 et le courriers distribues par la poste

      • Bonjour , si le rural n’est pas desservi alors ceux sont des secteurs pour lesquels il n y aura plus de pubs à distribuer ? Donc pour celui qui a que des secteurs ruraux , il perd son emploi?

        • Bonjour,
          Il a un contrat, l’entreprise devra donc lui proposer des activités autres ou la distribution sur des secteurs desservis.

          • Je fais depuis 10
            Ans les mêmes secteurs, un rural et un en ville, je les connais par cœur , je ne vais pas changer de secteur à cause du 150 e d ´autant plus que tous les secteurs sont attribués, c ´est à y rien comprendre . J ai vraiment très très très peur pour les mois à venir .

      • Donc je serais abonné absent car c la société qui gagnera encore une fois sur le dos des gens

    • Bonsoir, personne puisqu’il n’y a plus de prospectus à y distribuer.

      • Donc tous ceux qui font des secteurs ruraux n’auront plus de travails? Les villages de 1000 boîtes que je fais n’auront plus une seule pubs? Je suis entourée de village qui sont tous distribués donc nous allons tous nous retrouver à la rue? Puisqu il n y aura plus de secteurs de libres? Et personne n
        N’est informé ? On va perdre nos emplois mais encore une fois nous ne serons prévenus que à la dernière minutes.

        • Ce n’est pas ce qui est dit, l’entreprise aura à respecter les contrats et à trouver d’autres secteurs à distribuer aux distributeurs qui resteront.
          Pour le moment, l’entreprise ne prévoit pas de licenciement.

          • Soyez logique un peu avec ce que vous avancez , je suis dans une regiôn où il y a plus de 50 pour-cent des distributeurs qui distribuent en rural, j’ai 5 secteurs en rural, chacun a ses secteurs attribués , comment voulez vous que ceux qui font du rural aient des secteurs à distribuer si ceux des villes sont déjà pris et s ´ils sont à plus de 30 KLM de leur lieu de vie . Réfléchissez un peu à ce que vous dites quand même .

          • Bonjour,
            Vous avez raison, sur le principe. Après, il faut regarder les choses en droit. Soit l’entreprise se retrouve avec trop de distributeurs et en particulier des distributeurs ruraux qui n’auront plus de travail et elle organise un plan social, et les personnes concernées auront droit à des mesures d’accompagnement et à des financements divers, soit elle ne veut pas organiser de plan social (ce qu’elle affirme actuellement) et l’entreprise devra proposer une alternative aux personnes concernés.
            Il faut savoir qu’à partir de 10 salariés licenciés, il faut organiser un plan social.

            Si l’entreprise ne veut pas licencier et si les personnes ne peuvent travailler, elles devront être payées, le contrat de travail ne pourra pas être rompu par simple convenance. Pour rappel, le contrat de travail prévoit qu’on ne peut pas obliger le salarié à travailler au delà de 20 kilomètres de son domicile.

            Il faut aussi prendre en compte que 800 personnes quittent l’entreprise chaque mois, par démission principalement ou rupture de période d’essai.

            Vous avez donc raison, il peut y avoir un problème, que l’entreprise a surement anticipé et calculé.

            Le 2 mars, nous avons déjà annoncé les contours de ces évolutions, dans une réunion collective pour nos adhérents, qui sont donc parfaitement informés des enjeux.

            Nous sommes donc parfaitement clairs et précis, encore une fois, et dans la limite de ce qui peut être dit.

            Il existe encore des choses que nous ne pouvons dire, nous les annoncerons dès que ce sera possible.

            Nous pensons être le seul syndicat a autant vous informer, même si des procès ont tenté de nous faire taire, nous continuons et si vous pensez que c’est insuffisant, nous aussi, mais si vous pensez que c’est une forme de manipulation, nous vous conseillons de ne plus nous lire, vous êtes libre de le faire ou pas. Nous sommes la uniquement pour protéger ceux qui veulent l’être et nous jouons parfaitement notre rôle.

          • Soyez logique avec ce que vous avancez, je Suis dans un entrepôt depuis 10 ans ou plus de la moitié des secteurs , sont des secteurs ruraux ,plus de 50
            Pour cent des distributeurs sont donc des secteurs ruraux, j en ai 5 à mon actif , COMMENT VOULEZ VOUS Que les personnes qui font du rural et qui ne vont plus avoir de Secteurs à distribuer puisque le rural ne se fait plus, aient du travail?????? Chaque secteur est attribué à des distributeurs , ceux qui font les villes vont garder leur secteurs c n’est d une évidence alors que faites vous des plus de cinquante pour cent qui font les secteurs ruraux ?????? Dites moi??????que vont ils soit disant avoir comme travail? Le courrier , c se 20 par secteurs en général..,,,,,comment voulez-vous que ceux qui font du rural aient encore du travail si tous les secteurs des villes sont attribués???? Ils ne vont pas non plus aller travailler à plus de 30 KLM de leur domicile ????? Pourquoi n’avons nous pas été informer que le 150 e ne concernait pas la ruralite ???? Pourquoi ???? Que va t on devenir ???? Réfléchissez un peu avant d avancer des choses , déjà le courrier , on a jamais vu la couleur du 2 eme tour, lors du confinement vous aviez dit que nous ne retiendrions pas le travail avant septembre et au final on a repris en juin. Vous ne vous rendez pas compte que beaucoup de personnes tiennent à leur travail même si il est misérable mais c ´est ce qui leur permet de vivre , d avoir un toit et de se nourrir . Alors soyez clair une bonne fois pour toutes, arrêtez de jouer avec nous , à cacher des choses,

          • Bonjour,
            Vous avez raison, sur le principe. Après, il faut regarder les choses en droit. Soit l’entreprise se retrouve avec trop de distributeurs et en particulier des distributeurs ruraux qui n’auront plus de travail et elle organise un plan social, et les personnes concernées auront droit à des mesures d’accompagnement et à des financements divers, soit elle ne veut pas organiser de plan social (ce qu’elle affirme actuellement) et l’entreprise devra proposer une alternative aux personnes concernés.
            Il faut savoir qu’à partir de 10 salariés licenciés, il faut organiser un plan social.

            Si l’entreprise ne veut pas licencier et si les personnes ne peuvent travailler, elles devront être payées, le contrat de travail ne pourra pas être rompu par simple convenance. Pour rappel, le contrat de travail prévoit qu’on ne peut pas obliger le salarié à travailler au delà de 20 kilomètres de son domicile.

            Il faut aussi prendre en compte que 800 personnes quittent l’entreprise chaque mois, par démission principalement ou rupture de période d’essai.

            Vous avez donc raison, il peut y avoir un problème, que l’entreprise a surement anticipé et calculé.

            Le 2 mars, nous avons déjà annoncé les contours de ces évolutions, dans une réunion collective pour nos adhérents, qui sont donc parfaitement informés des enjeux.

            Nous sommes donc parfaitement clairs et précis, encore une fois, et dans la limite de ce qui peut être dit.

            Il existe encore des choses que nous ne pouvons dire, nous les annoncerons dès que ce sera possible.

            Nous pensons être le seul syndicat a autant vous informer, même si des procès ont tenté de nous faire taire, nous continuons et si vous pensez que c’est insuffisant, nous aussi, mais si vous pensez que c’est une forme de manipulation, nous vous conseillons de ne plus nous lire, vous êtes libre de le faire ou pas. Nous sommes la uniquement pour protéger ceux qui veulent l’être et nous jouons parfaitement notre rôle.

  4. Bonjour, personnellement j’ai des secteurs en rural et dans les 20 kilomètres autour de moi il n’y a que du rural aussi…
    J’ai un contrat de 20 h, aucun dépôt autour de chez moi où je pourrais être “reclassé”, comment cela va donc se passer pour les distributeurs dans ma situation…!?

    • Bonjour, cette question a été posée à la direction générale, nous aurons prochainement les réponses qui seront publiées ici.

  5. je travaille en secteur rural 3 secteurs je veux bien faire en ville mais tous les secteurs sont attribues que vais je faire le nord isere est tres rural

    • Bonjour,
      Vous devriez trouver la réponse à cette question dans les réponses à venir car vous n’êtes pas seule dans ce cas.

  6. Distribuant en secteur rural depuis bientôt 7 ans, je trouve ça aberrant de les laisser de côté pour le magazine alors que c’est eux qui sont sans doute les plus demandeurs de formats papiers.
    Je me souviens que trop bien de la période COVID où les personnes âgées étaient contentes de voir la distribution papier reprendre car pas à l’aise sur Internet.

    • Willie G , bien sûr , c’est incompréhensible, pour la part les grandes villes sont à 30 KLM et tout autour ceux sont des villages, ils font aussi leur courses et ceux sont eux d ailleurs probablement les plus grands consommateurs puisqu il y a plus de villages que de villes. Ce qui veut dire que seuls les gens de la ville pourront avoir ce privilège? Alors pourquoi ne pas le préciser lorsque les gens s ´inscrivent pour recevoir le 150 e……. il serait pertinent de stipuler que cela n’est accessible qu’aux personnes de la ville . Encore du blabla pour attirer la clientèle.

      • Vous avez sans doute raison, les habitants ruraux sont surement les plus grands consommateurs de Prospectus et d’ailleurs, c’est la ou il y a le moins de stop pub.
        Après il se pose le problème économique du coût de la distribution rurale qui est plus important qu’en ville.
        Autre question importante, qui a été posée, est de savoir ce qui est considéré comme rural, est ce le petit village de 300 habitants ou est ce aussi, une ville de 3 000 habitants éloignée… Nous attendons la réponse.

  7. Désolé d’avance mais la vidéo d’annonce est d’une nullité sans nom !
    Musique d’ascenseur insupportable, infographie digne du 20éme siècle, aucune originalité,aucune profondeur,des plans de consommateurs neuneu et j’en passe..!
    Adrexo Milee devait, dans cette nouvelle orientation,se montrer plus agressif,plus innovant dans ses propos visuels. C’est un flop total !
    ça me rappelle les films de communication que l’on faisait il y a 30 ans.
    Une nouvelle fois désolé.

  8. Bonjour. En ce qui me concerne, vous me faites tellement paniquer avec toutes ses annonces, que depuis, je suis entrain de tout trier et revendre mes affaires en vu de devoir quitter mon logement car je suis seule et la distribution en rural est mon seul salaire . Sans cela je suis à la rue. Et comme je n’ai pas les moyens de payer la cotisation , je ne peux pas lire les réponses de Monsieur Paumier .

    • Bonjour,

      Nous sommes très touchés de votre craintes pour l’avenir. Vous avez un contrat de travail, l’entreprise devra le respecter et nous sommes la pour vous aider en cas de problème. Syndiquée ou pas, nous intervenons pour la défense des collègues.
      De même, pour accéder aux questions (les réponses ne sont pas encore reçue) vous n’avez pas l’obligation d’être adhérente, il suffit de vous inscrire au club CAT et la démarche est gratuite. C’est justement pour ne pas imposer un paiement que cette rubrique existe.

      Elle permet d’identifier les membres du club afin que les informations envoyées ne soient pas vues pas des coururent de l’entreprise ou des clients et pour ne pas compromettre le projet.

  9. hors sujet je voudrai signaler ceci: lundi 20 mars 20023 j’ai été victime d’un malaise dans la rue je suis tombé lourdement heureusement un habitant est sorti de chez lui m’a vu et a appelé les secours , aucun moyen pour signaler ce genre de problème , badgeuse pour des courriers et mesurer le temps aussi et surtout fliquer les distributeurs mais ils peuvent crever dans la rue c’est le problème de personne

    • Bonjour,
      En effet, normalement, cette option devrait être présente sur le nouveau PDA, nous attendons de voir…
      Pour autant, pensez à signaler votre malaise à votre hiérarchie pour enregistrer l’accident du travail, même s’il n’a pas de conséquence (du moins nous l’espérons), il doit être enregistré en cas de suites imprévues.

  10. Par curiosité j’ai regardé les vidéos de présentation, sans commentaires.

    J’espère que la personne qui a appelé la chaîne “150euros” n’a pas été payée plus que ça, car c’est la pire idée en terme de référencement sur la plateforme. Bonne chance pour trouver la chaîne ou les vidéos en tapant “150euros” dans la barre de recherche.

    Encourageant pour le reste de la campagne de communication…

  11. J’ai eu une réponse de ma manager concernant la distribution du magazine en secteur rural. Elle aura lieu dans les secteurs où des courriers/adressés sont déjà distribués aujourd’hui. Les choses pourraient changer pour ceux dont ce n’est pas le cas si la demande s’avérait suffisante pour être “rentable”.

Les commentaires sont fermés.