N.A.O. : les propositions de l’entreprise

La seconde réunion des négociations annuelles obligatoires se déroulait hier à Aix en Provence en présence de toutes les organisations syndicales.

La direction avait annoncé qu’elle reviendrait vers nous en chiffrant les propositions syndicales.

Il n’en est rien puisqu’elle est arrivée avec d’autres propositions et en indiquant ne pas avoir eu le temps de chiffrer les nôtres.

En revanche, elle avait eu le temps de chiffrer les siennes !

Elle y est agglomère également des négociations en cours, loin d’être terminées, et cherche probablement à mieux habiller la mariée qui est bien triste actuellement…

Un manque d’imagination et de volonté d’avancer qui se traduit par deux propositions.

En premier, elle propose, une évolution de la grille des minimas conventionnels qu’elle entendrait augmenter en interne de 5 % pour les tous les niveaux du 1.3 au 2.3.

Ceci occasionnerait, en valeur, l’équivalent de 91 euros (soit le total des hausses cumulées du SMIC depuis octobre 2021) pour un plein temps.

Pour nous, cette expression des propositions en valeurs n’a aucun sens et avons demandé que des propositions soient faites en pourcentages de manière à s’inscrire dans la durée avec des écarts fixes entre chaque coefficient.

Une seconde proposition concerne les cadres ROC qui se verraient confier de nouvelles responsabilités et des périmètres plus importants.

De ce fait, il serait concédé une augmentation du salaire en fonction des situations individuelles de chacun (de l’ordre de 10%…).

Cette dernière proposition n’est, de notre point de vue, pas du tout adaptée au cadre des NAO puisqu’il s’agit d’une évolution de postes et du nouveau métier de directeur d’agence qui nécessite à l’évidence des augmentations de salaire.

Et…

C’est tout !

Autant dire, que la encore, le compte n’y est pas et qu’il va falloir trouver d’autres idées pour engager les syndicats vers une solution positive qui permette d’améliorer les conditions de travail dans l’entreprise.

D’ailleurs, pourquoi ne pas étudier les propositions syndicales avant d’en faire de nouvelles ?

Print Friendly, PDF & Email

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*