Propaganda… la presse en parle

Pour écouter le texte ou lieu de le lire, cliquez ci-dessous

La situation devient de plus en plus criante et il est difficile de justifier ce qui est en train de se produire.

Hier soir, à 20 heures, dans son journal, France 2 s’est intéressé aux disfonctionnements constatés en Bretagne.

Des candidats se plaignent en masse de la distribution de la propagande électorale et quelques incidents ont renforcé les doutes sur la distribution.

La encore, ce n’est pas un hasard, il faut se souvenir que la Bretagne est la première région a avoir testé la sous traitance postale et aussi une région réputée de longue date pour manquer de matériel.

La sous traitance réduit le nombre de salariés, poussés plus ou moins élégamment vers la sortie.

Le manque d’équipement et la qualité de certains dépôts engendre une réputation qui n’est plus à faire sur la région.

Et, précisément, ce sont des bras qui manquent cruellement pour assurer une distribution de qualité tout en maintenant l’activité normale de l’entreprise.

Tout naturellement, les médias locaux s’étaient déjà intéressés à la question et c’est aujourd’hui la presse nationale qui s’en mêle.

Avec les moyens et les profits dirigés vers d’autres priorités du groupe et en particulier vers l’activité de Colis Privé, la bonne affaire que devait être cette opération pourrait se retourner contre Adrexo.

La direction était toute contente d’annoncer aux managers qu’ils n’auraient pas à recruter localement eux même mais que des agences d’intérims s’occuperaient de tout ! Facile, rien à faire, juste à donner les enveloppes…

Et bien c’est loupé, ce sont souvent les responsables d’adrexo qui dirigent des candidats vers les agences de travail temporaire et font finalement le Job.

Ces entreprises font parfois un travail important mais manquent aussi de candidats et d’autres entreprises sont en dessous de tout, surtout celles dites “en ligne” qui sont totalement dépassée et incompétentes.

Qui sème le vent, récolte la, tempête…

Vous connaissez tous, comme nous, le traitement social infligé aux salariés d’Adrexo, avec les bas salaires, les temps Max, les temps non payés, les kilomètres “oubliés”, et il faudrait aujourd’hui s’attendre à ce que ces salariés courts vers cette activité pour rendre service à l’entreprise ?

Il n’y a pas de hasard.

Tant que les salariés, et en particulier les distributeurs, ne seront pas mieux considérés, que des négociations efficientes ne pourront pas s’ouvrir dans l’entreprise, il ne faudra pas s’étonner d’un manque de plaisir à travailler pour Adrexo, notion qui permet ensuite aux managers de demander le petit “plus” indispensable en période de forte activité.

Un impact au delà des élections

On peut légitimement se poser la question de savoir comment d’autres clients pourraient avoir confiance en l’entreprise pour distribuer leurs courriers et, même, sur l’avenir de l’activité.

Plus généralement, ce fonctionnement et le climat social engendre une mauvaise image qui impacte l’ensemble du groupe y compris Colis Privé qui utilise en grande partie le réseau Adrexo pour le portage des colis, à la veille de sa prochaine introduction en bourse et surtout de la détermination de sa valeur.

Chaque jour apporte son lot de nouveaux articles de presse critiquant Adrexo, et le ministère a indiqué vouloir remettre en cause le marché après le second tour des élections départementales et régionales.

Toutefois, Adrexo n’est pas toujours en cause, quand il s’agit d’un document qui manque dans l’enveloppe ou qu’elle n’est pas encore arrivé du fait d’un retard d’impression.

Ce qui choque principalement, ce sont les photos de documents jetés, ou mal distribués, des cas isolés et qui concernent très peu d’enveloppes mais dont l’image est dévastatrice.

Vous pouvez visualiser le reportage de France 2 ci-dessous.

A la fin, prêtez attention aux explications de l’entreprise, qui sont à l’image de ses propositions d’avancées sociales, à peine audibles.

Heureusement France 2 les a sous-titrées.

Print Friendly, PDF & Email

31 Commentaires

  1. Bonjour.Bon bah ont si attendaient.
    Mais effectivement la société m’est pas forcément m’y en cause.
    Les distributeurs représentent le société.
    Hors quand j’en vois qui distribuent portable a la main, un minimum serait le bienvenue.
    Représentons Adrexo comme il se doit.

    • Faudrait que ça marche dans les 2 sens, c’est peut être aussi les salariés qui sont coupables des dysfonctionnement des badgeuses dernièrement dont une partie n’a toujours rien reçu , que dire aussi des arrivées tardives de ces courriers dans certains dépôts qui obligent certains à s’organiser au dernier moment sans être payer pour le temps donner, la faute des distributeurs encore ? S’il y a des efforts à faire c’est dans l’organisation puis suivi des distributeurs. sans oublier le fait de balancer un tas d’intérimaires à la distribution de ces courriers sans être formé un minimum et d’avoir licencié plusieurs distributeurs du à la fermetures de plusieurs relais, ces derniers ils sont nombreux à encore attendre les documents de fin de contrat……
      Qu’Adrexo traite mieux déjà ses salariés ou ancien correctement…..

      • C’est pour cela que nous indiquons dans l’article qu’Adrexo n’est pas responsable de tout, et encore moins ses distributeurs.

        Le problème de fond est effectivement dans le traitement des salariés.

        • Et hélas cela ne s’améliore pas, un vrai service administratif avec le matériel qui va avec dans chaque gros centre règlerait pas mal de problème pour commencer, 20000 salariés mais l’organigramme reste bloquer au moyen âge uniquement pour un maximum de bénéfice…
          Il est pas étonnant qu’ils perdent des distributeurs chaque semaine, ils arrivent pas à les garder et un moment le dépannage des anciens s’arrêtera car ces derniers partiront un jour.

  2. Bonjour.

    En tant que distributeur. A t on le droit de me forcer à distribuer les élections ? Alors que j’ai pas envie de le faire.
    Au passage, je suis dans l’Indre. Sachant que le Roc qui est sur place. Parle trèsalaux gens.

    Merci de votre réponse

    • Bonjour,

      Vous avez la possibilité de faire grève puisque notre syndicat a fait les démarches nécessaires.

      De plus, vous avez sans doute un contrat à temps partiel qui prévoit des jours de travail habituels (voir feuille de route) et personne ne peut vous obliger à travailler en dehors.

  3. Bonjour Ça a passé au sénat hier après-midi le ministre d intérieur à trouver inacceptable et un député a dit que c était la poste à distribuer et non la société adrexo
    Bonne journée

  4. C est bien de faire intervenir un syndicaliste mais pourquoi n à t il pas poser le problème des tracts manquants dans les enveloppes, des listings datant de mathusalem qui ça sont du fait de la préfecture. Moi même, sur 500 à distribuer, j en ai ramené 180. J avais même un courrier pour une personne décédée depuis 18 ans. Plutôt que chercher tjrs à se défendre, c est bien aussi de pointer les défaillances des autres. Merci et bon courage à tous.

    • Bonjour,

      Parceque cela ne concerne pas Adrexo.

      Ces problèmes proviennent des listes électorales gérées par les mairie et des personnes chargées de fabriquer les enveloppes.

      Dans notre article, tout cela est expliqué.

  5. Oui ça j avais bien compris, juste pour signaler que dans le reportage, personne n en parle. Merci quand même pour votre réponse.

  6. Bonjour,

    J’ai visionné le reportage… Le sentiment de honte ne semble pas atteindre nos dirigeants…
    Moi j’ai honte pour eux !

    Belle journée.

  7. Des pénalités ?
    Et bien j’espère que Bercy n’est pas presser, car jamais ils ne pourront payer.

  8. Quelle société se laisse traîner dans la boue de la sorte ??!!
    La vérité c’est que la direction n’a aucune excuse pas de moyen pas assez solide ….finalement le annuaires été beaucoup mieux géré !!

  9. Mais bon deja il ue des souci de courrier des personnes inscrite sur la liste electoral n etais pas dans mes document et encore mieu j ai ue 2 courrier d autre secteur .

    Je trouve que adrexo a mal fais deja j ai passer 3h a tour trier car pas capable de mettre par numeros.

    Et le souci egalement cela n es pas la faute du distributeur mais des habitant.

    Car je suis retrouver a pleusieur reprise devant une boite au lettre aucun numero et pareil pour le nom donc pour moi je peu pas le distribuer dans ces condition .

    Merci

  10. Bonjour
    La distribution des plis sera t elle payée début juillet ou avec un décalage comme le distribution des secteurs. Merci

  11. Bonjour,
    C’était à prévoir car quand on s’engage et obtient cet important marché, il ne faut pas penser qu’au pognon qui va rentrer dans les caisses de l’entreprise mais surtout à l’organisation pour la préparation de cette énorme distribution pour qu’elle soit faîte correctement et de qualité… On ne peut pas bien faire en s’y préparant à la dernière minute (matériel,…) Et enfin évidemment que si il y avait eu beaucoup plus de respect et de considération (salaire,…), il y aurait eu beaucoup plus de distributeurs qui auraient accepté cette mission… Maintenant on va passer pour des guignols et perdre encore des clients…

  12. Bonjour, faudrait pénaliser ceux qui imprimé parce que on est jeudi et il vienne juste de finir de livré leurs pli maintenant faut distribuer en 2jours alors qu’est-ce que ça va être au 2 ème Tours pour résumer c’est pas que la faute à adrexo mettez des amendes au imprimeurs

  13. Dans notre époque de connexion à outrance….Adrexo fait figure d’exemple parfait d’une société complètement déconnectée du terrain !
    Maintenant sur certains problèmes de logistique on ne peut leur en tenir rigueur. Fichiers d’adresses obsolètes, retard d’impression au départ donc retard de livraison dans les centres…
    Mais ce qui me gêne le plus c’est l’avidité de cette société qui se jette sur le moindre marché ouvert sans autre attrait que du pognon à se faire !
    Normal me direz vous ! Sauf qu’Adrexo n’est absolument pas capable de gérer de telles organisations !
    Et cela en partie par leur méconnaissance du terrain.

  14. Bizarrement, chez nous ( 42 ) il y’a des chariots tous neuf.
    Pour les intérimaires. Pendant qu’ont n’a rien a longueur d’année .
    Même les pub ne sont livré que le mardi.
    Du retard de partout.
    La cata quoi.

  15. inadmissible aussi les habitants doivent signaler leur changement d adresse aussi
    ou on met aussi a des personnes qui sont mortes
    souvent dans les lieux dit ça arrive qu’il y ait ni n ni noms comment fait on dans ce cas ?

  16. Bonjour, je suis d’accord avec tous les commentaires. Les plis ont été remis aux distributeurs mercredi 16/06 (14 cartons) tout mélangés. Le tri a déjà pris 1 jour et demi. comment fait-on pour livrer correctement ?
    Cordialement

    • Bonjour,
      Pas partout, le de nos visites nous avons pu voir des plis présents depuis 15 jours, et reçus bien triés.

      Le tri était fait par rue, avec peu de problème, et remis aux distributeurs proprement.

      Le problème résidait surtout justement dans le fait d’avoir un distributeur…

  17. Malheureusement cette situation était quand même assez prévisible et même annoncé par certains syndicat.
    Espérons juste que toute ses erreurs restent mineurs sans effrayés d’éventuels clients, tellement essentiel pour nos emplois.
    En tant que distributeurs sur une région non concerné par les plis électoraux je souhaite bon courage aux distributeurs concernés notamment a l’approche du second tours.
    Sachez tout de même, que même pour les centre non concernés par propaganda cela reste assez difficile avec nos adjoint Roc qui parte vers des centre concerné par Propaganda pour donnés un coup de main et sont donc injoignable pour nous , ou encore du matériel rapatrié vers ses centre la notamment pour les chariots de trie du courriers qui nous oblige a trié malheureusement “a l’ancienne” sur des palette. Cela reste néanmoins notre petite participation, a notre échelle, pour “Propaganda”

  18. C’est hélas bien vrai, cette distribution. Surtout que beaucoup de boîtes aux lettres. Non pas de noms, où bien pas de numéros, où les noms ne correspondent pas au destinataire. Moi j’ai eu un pli avec un nom, mais voie inconnue ?. Dans une rue 25 maisons, 10 n’avait pas de numéro, alors comment être sûr, que c’est le bon destinataire ?.

  19. cette distribution par Adrexo de la propagande électorale jugée “défaillante” voire “délirante” n’est que le reflet à l’échelon national de la distribution à l’échelon local quand on ne nous donne pas le temps nécessaire pour terminer notre distribution y compris la distribution des journaux d’information des collectivités territoriales notamment des Régions, alors que nous sommes là dans le cas d’une mission de service public alors il ne faut pas s’étonner …

  20. En tant qu’ancien distributeur d’ADREXO je ne peux que soutenir les critiques de la part des distributeurs – trices. On avait parlé d’interdire les pubs sur papier au parlement, mais on ne l’avait pas fait à cause des élections. Les bals avec les “propagandes” à côté, étaient sans “stop pub” – comme par hasard ? – mais qu’est – ce qu’on fait quand on arrive devant les 40% de bals avec “stop pub”? M. Darmanian n’a plus parlé d’une sanction sévère contre ADREXO Quel est le” pourcentage de non – distribution des “propagandes” dans les 80% des bals sous la responsabilité de l'”entreprise – mère” de la distribution, la POSTE, avec 70.000 facteurs – distributeurs – trices ( par rapport à 18.000 d’ADREXO ) qui a donné la sous – traitance à ADREXO, je suppose ? On ne va pas toucher la POSTE, quand même ?!

Les commentaires sont fermés.