Fin du C.S.E. v1, que va t il rester ?

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

L’annulation des élections du C.S.E. d’Adrexo va affaiblir la représentation des salariés de l’entreprise, évidement.

Le délai nécessaire pour organiser de nouvelles élections laissera un vide pendant une grande période.

Toutefois, il faut rappeler que le C.S.E. (ex C.E.) n’a pas d’attribution en matière de négociations, il est chargé de la surveillance de l’entreprise dans les domaines économiques et stratégiques, connait désormais des problèmes liés à la sécurité et au conditions de travail (ex : C.H.S.C.T.), et gère le budget des œuvres sociales (les chèques cadeaux annuels pour Adrexo).

Ce sont les syndicats qui ont la charge des négociations et plus généralement l’ouverture de droits nouveaux.

Or, si le C.S.E. n’existe plus aujourd’hui, les organisations syndicales restent et avec elles, leurs délégués syndicaux (26 par organisations syndicales représentatives).

Pour les organisations non représentatives, elles conservent également leurs représentants (RSS).

Concrètement, l’annulation des élections n’aura d’effet que sur les élus du C.S.E. (titulaires et suppléants) et sur les représentants syndicaux au C.S.E. (R.S.).

Les salariés continueront donc d’être représentés, comme par le passé, par les délégués syndicaux nommés par chaque organisation syndicale.

Il n’est cependant pas faux d’indiquer que même si ce ne sont pas leurs attributions, certains élus du C.S.E. avaient aussi de l’intérêt pour régler des situations personnelles ou des problèmes collectifs, ceux-ci seront effectivement privés de cette légitimité, au moins jusqu’aux prochaines élections.

Or, il y a dans tous les syndicats de gens de valeur qui manqueront probablement aux salariés et qui laisseront un vide qui peut poser problème.

Les syndicats auront donc probablement à s’organiser pour être encore plus proches des collègues afin qu’ils puissent trouver de l’aide si nécessaire.

Très rapidement et régulièrement, nous vous tiendrons informés de l’avancement des négociations avec la direction pour remettre l’institution en place.

Le coté positif ?

Il y en a toujours un, et ici, ce sera l’animation.

Dès que les conditions vont être fixées pour revoter, vous allez revoir, réentendre et relire, tous nos collègues syndicalistes “intéressés” qui étaient rentrés à la maison et s’étaient empressés de vous oublier pour les 4 années à venir.

Vous pourrez donc constater que tous les syndicats dont vous n’avez plus entendu parler depuis les dernières élections vont subitement vous dire qu’ils étaient cachés, la, en embuscade…

Comme dans un vieux film, bien connu, en quelques sorte : “la tenaille, en restant bien en arrière, dès fois que la direction aurait décidé de faire demi-tour, ils se seraient retrouvés comme qui dirait en première ligne…”. Une stratégie de la 7ème compagnie chez Adrexo, le dernier épisode du genre !

Mais, c’est souvent comme ca, et c’est le jeu… Malheureusement !

Les salariés n’en sont pas dupes évidement et chacun se fera son opinion librement.

Print Friendly, PDF & Email

2 Commentaires

  1. Bonjour,
    Il me semble nécessaire de clarifier, pour tous, les actions précises réalisées par les membres du CSE qui ont permis de faire bénéficier tous les ayants droit d’un chèque cadeau de 80€ en cette fin d’Année.
    Les dossiers de plusieurs prestataires ont été soumis par différents élus du CSE et après étude le dossier du prestataire présenté par la CAT a été retenu par vote majoritaire des élus du CSE.
    Cela a été la seule et unique contribution de la CAT dans ce dossier !!!
    Ce sont bien (et uniquement !!!) le Secrétaire et la Trésorière du CSE qui ont permis, par la suite de faire aboutir le faire aboutir, à savoir :
    * Intervention auprès de la Direction afin que les dotations financières soient bien versées en temps et en heure pour pouvoir passer commande auprès du prestataire.
    * Rdv de négociation avec le prestataire le 29/10/2020 à Lyon afin de finaliser les modalités du contrat.
    * Constitution des fichiers des 13 393 bénéficiaires et organisation de la livraison sur les centres pour distribution.
    Il est à noter qu’un élu de la CAT était convié à ce RDV, mais qu’il n’y a pas assisté, arrivant 2H00 après l’entretien avec le prestataire car ” il s’était trompé d’heure …” !
    Malgré cela, il n’a pas oublié de facturer son déplacement au CSE, il a pu se rendre disponible et être à l’heure afin de participer au repas du soir réglé également sur le compte du CSE ….
    En revanche, pour l’organisation de la logistique …On attend toujours les préconisations de l’élu CAT.
    Il convient donc, en toute honnêteté, de porter au crédit unique du Secrétaire et la Trésorière du CSE cette opération parfaitement réalisée et de les en remercier sincèrement, eux et eux seuls !

    • On frise ici la discussion de café du commerce…

      C’est pas moi, c’est lui…

      IL faut tout de même ne pas oublier les échanges “nourris” entre l’avocat de la CAT et celui de l’entreprise au sujet du versement manquant (500 000 euros tout de même).

      Le secrétaire, lui, s’est fendu d’un message de remerciement à l’actionnaire pour avoir réglé… avec plus de 6 mois de retard ! Le monde à l’envers !! Tout cela en s’étant rendu coupable d’un délit d’entrave en retirant, sans vote, un point de l’ordre du jour du C.S.E. La encore, ce doit être un mode de fonctionnement bien normal ? Le parquet appréciera.

      Quand au choix du prestataire, c’est anecdotique, c’est un prestataire national connu que n’importe qui aurait pu présenter et que l’ancien secrétaire et l’ancien trésorier avait d’ailleurs déjà rencontré lors de la précédente mandature.

      Pour la logistique, Up s’en charge, mais pour la constitution du fichier, justement, nous n’allons pas tarder à en reparler !

      Donc, avant de remercier quelqu’un, même s’il est sans doute vrai que chacun a fait au mieux, il faudrait d’abord que les chèques soient arrivés partout, ce qui n’est pas le cas.

      A demain.

Les commentaires sont fermés.