Médecine du travail en panne !

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

L’histoire se déroule aujourd’hui dans le sud de la france, mais s’est déjà déroulée un peu partout sur le territoire, très régulièrement.

Madame est victime d’une petite baisse de forme qui lui impose un bon mois de repos prescrit officiellement par son médecin traitant.

A son retour, toute revigorée, elle s’attend à retrouver le chemin de la distribution mais se voit interdite de reprise.

Son responsable lui indique qu’il est content de la revoir en bonne santé, surtout qu’il a eu beaucoup de mal à la remplacer, mais lui confie qu’il ne pourra pas lui faire passer de visite médicale, pourtant obligatoire après une absence de plus de 30 jours.

En cause, une maudite facture que l’entreprise a oubliée de payer, ce qui a occasionné la radiation de la société du service de santé au travail du département.

Notre amie devra donc attendre que cette facture soit payée, et, maigre consolation, sera payée chez elle, à regarder passer son remplaçant, enfin, si son responsable arrive à le trouver…

En Bretagne, un exemple récent nous a fait connaître un délai d’attente de plus de 6 mois. Mais de nombreux départements ont été ou sont touchés très régulièrement.

Mais cette fois, C’est au Sud de la France que cette aventure se déroule…en ce moment même.

8 Commentaires

  1. Bnjour,
    Placé sous certificat d’isolement cause covid (liste 1 des vulnérables) ,suite au nouveau décret je ne fais plus partie de la nouvelle liste des vulnérables.
    ma question est la suivante :
    Dois-je attendre l’autorisation de la médecine du travail pour la reprise ou reprendre directement en attendant ce rendez vous ?
    merci

  2. Bonjour

    Trouver un médecin traitant (simple généraliste le plus souvent) qui vous prescrit d’un coup un arrêt de travail d’un mois ! juste pour une petite baisse de forme ?!
    non, sérieusement, je ne crois plus que ça existe en France ….

    La Sécurité Sociale est tellement déficitaire, toujours dans le rouge, elle met une pression de dingue sur les médecins !
    Aujourd’hui, un médecin vous mettra au mieux une semaine d’arrêt maladie et encore c’est tiré par les cheveux, en effet il y a déjà les 3 jours de carence qui sautent, mais après, vous croyez que la Sécurité Sociale va prendre le relais et payer comme ça les yeux fermés ???

    Pour arriver à un mois d’arrêt de travail juste pour une petite baisse de forme, faut au mieux un arrêt de travail initial et 3 ou 4 prolongations, et encore, faut pas oublier un éventuel contrôle du médecin de la Sécu qui vient voir la personne “souffrante”

    Là, c’est chaud votre article !!!

    Cordialement

    • Bonjour,

      Nous n’avons voulu rentrer dans le détail de la maladie de la personne, ni indiquer s’il s’agit d’un ou 2 arrêts qui forment le mois d’arrêt… et peu importe, ce n’est pas le sujet.

      Le problème est de pouvoir passer une visite de reprise après plus de 30 jours d’arrêt.

  3. Je ss témoin de cas avéré, après 39 jours d arrêt de maladie. La médecine de travail refuse d examiner le distributeur, et donner son ccird pour reprendre son travail, pour cause une facture non honoré, le distributeur lors reste chez Lui et on charge les autres

  4. Je suis sur paris ,et je suis dans le même cas besoin de voir la medecine du travail mais mon entreprise n’a pas payé les cotisations, pour le coup on est 11 magasin et il y a que la notre que l entreprise a oublié et la je sais pas vers qui me tourner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*