Mesure du temps de distribution – un récapitulatif hebdomadaire à demander

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Les distributeurs mesurent le temps de distribution à l’aide d’une “badgeuse”.

Parfois, des motifs d’invalidations viennent annuler le temps badgé pour replacer le salarié au temps “théorique”.

Ces invalidations sont parfois causées par des erreurs de manipulations mais aussi, et souvent, par des causes que le salarié ne maîtrise pas.

Pour connaitre votre temps retenu et votre temps théorique, vos managers sont en capacité de vous communiquer le temps mesuré mais aussi d’éditer un récapitulatif hebdomadaire sur papier.

Ce document est prévu sans l’accord d’entreprise et la direction général l’a imposé dès le début de la mise en oeuvre du temps badgé.

Celui-ci présente votre temps de travail de chaque journée, pour chaque secteur, le temps théorique du secteur et le temps retenu.

Le temps retenu est le temps mesuré par la badgeuse si votre mesure est correcte (voir l’article sur les motifs d’invalidation).

Il peut aussi y avoir un temps “d’écrêtage” qui indique le temps soustrait, par exemple, en cas d’immobilité.

Toutes ces données peuvent être fournies aux distributeurs le lendemain de la fin de la distribution et donc particulièrement lors de votre passage au centre pour percevoir les documents de la semaine suivante.

C’est un bon moyen de suivi afin de connaitre votre situation personnelle et éventuellement obtenir les explications en cas d’invalidation de votre temps mesuré.

Cliquez ici pour voir un modèle de récapitulatif

28 Commentaires

  1. Que faire lorsque le temps réel de distribution n’est pas retenu pour cause de dysfonctionnement de la badgeuse, batterie qui s’arrête, bugg de celle ci ….et que le temps accordé est Celui de référence. Le ROC vous indique qu’il ne maîtrise plus et qu’il ne peut rien faire. ?

    • Bonjour,

      Si la batterie est défaillante, et que cela se produit chaque semaine, il faut soit obtenir un échange de badgeuse, soit la rendre pour déclarer manuellement son temps, ce qui est prévu dans l’accord d’entreprise.

  2. Bonjour. Equiper d’une badgeuse juste avec explication que oral. Pas de mode d’emploi écrit, donc en cas de problème on fait quoi ?. De plus en campagne on ne passe pas partout. Lorsque on se connecte, faut-il attendre que la connexion se fasse ailleurs ?. Comment cela nous est-il compter si cela marche une fois sur deux. Et si on mets moins de temps indiqué sur la feuille de route, où la badgeuse. Comment savoir si on sera toujours payer au prorata du temps passer en distribution ? Sinon doit je ralentir ma cadence ?.

    • Bonjour,

      Il est clair que la badgeuse nécessite une formation.

      En revanche, ne vous inquiétez pas pour le réseau téléphonique, il n’est pas utilisé pendant la distribution.

      Il ne sert que lorsque vous entrez votre identifiant puis votre numéro de secteur, ce que vous pouvez faire depuis n’importe ou.

      Lors du démarrage (Pointer/démarrer), il faut impérativement être sur son secteur.

      Le principe c’est d’être payés pour le temps réel de distribution, ni plus, ni moins.

  3. Les motifs deviennent de plus en plus farfelus
    Distribution incomplète mais impossible de savoir ce qui selon eux a été oublié sauf le parking d’un supermarché ou bien la cour de récréation d’un groupe scolaire
    Distribution un jour d’absence
    Immobilisation une colonne est prévue mais 0 enregistré pas ecrette mais ramené aux temps repère
    Et le célèbre manque début ou fin
    M

    • Bonjour,

      Je vous rappelle que s’agissant d’un traitement informatique, l’utilisateur est en droit de demander l’accès aux données.

      Vous pouvez donc voir les traces de distribution et le plan de déplacement, dès le lendemain de la fin de distribution et c’est un droit.

      Normalement, en allumant la badgeuse largement avant de distribuer, sans démarrer la distribution, vous devriez pouvoir éviter l’anomalie “manque début ou fin”.

  4. Bonjour

    Cela remonte à fin 2017 si mes souvenirs sont bons, nous avions une période de permutation de secteurs entre distributeurs, sur une durée de 3 ou 4 semaines, cela avait permis à Adrexo de récolter des mesures de temps effectués et donc de constituer une base de données pour la Direction; pas toujours très fiable, puisque d’un distributeur à l’autre l’écart de temps peut varier sévère parfois !!! un distributeur en pleine force de l’âge et en pleine santé n’aura pas les mêmes chronos qu’un autre plus âgé, également ceux qui privilégient les déplacements en voiture font le travail plus rapidement que la personne qui fait tout à pieds !
    Depuis, nous avons eu droit (dans la douleur je pense ?!) à la possibilité actuelle de prolonger notre distribution au delà du bip émit par la badgeuse en fin de temps théorique, ce qui nous permet de prolonger la distribution, mais là ou ça pose question, c’est si les temps de base pris en compte par la Direction, sont les temps à minima ?!
    Dans ce cas, on peut toujours légalement continuer à distribuer après avoir renseigné la badgeuse avec le code reçu, mais si notre dépassement est jugé abusif (le plus souvent de quelques minutes) l’employeur nous ramène au temps théorique sans nous indiquer le pourquoi de sa décision, fondée ou pas ?!

    Je ne sais pas s’il existe une solution équitable tant pour les distributeurs que la Direction … qu’en pensez-vous ?

    • Bonjour,

      Il y a deux sujets, le premier est la permutation, qui permet de “certifier” le temps d’un secteur avec un autre distributeur qui assure le travail pendant 3 semaines et avec 3 distributions complètes. Ce dispositif est toujours en vigueur. Le temps théorique devient le temps certifié et le distributeur a la faculté de le dépasser de 5%.

      Le second est les données récoltées par les distributeurs pendant la période de test qui ont été utiles pour générer des bases de données. A aucun moment, ces données n’ont été utilisées pour déterminer des temps théoriques qui sont toujours générés par des algorithmes qui tiennent comptes des longueurs de voiries, du nombre de boites, etc…

      Il est tout à fait anomal que votre dépassement soit jugé abusif si vous avez reçu un code.

  5. les temps de distribution sont a peu près cohérents, mais la préparation ?? vaste foutaise pour les temps figurant sur les feuilles de route mais apparament tout le monde est content mème les syndicalistes!!!!!!!!!!!!!

    • Bonsoir,

      C’est un sujet beaucoup plus complexe que le temps de distribution car il est difficile à mesurer et à contrôler, ce qui sont les deux conditions imposées par le code du travail.

      Par ailleurs, le temps constaté pour la préparation est très différent d’un distributeur à l’autre, selon l’organisation, la pratique, et différents paramètres. Nous avons tous pu observer des salariés qui arrivaient à rentrer dans le temps imparti.

      Dans ces conditions, entrer dans des revendications sur ce sujet pourrait pénaliser de nombreux collègues, ce qui n’est pas notre objectif.

      • bonjour .
        pour 99% des distributeurs , les temps de préparation donnés sont impossibles a réalisés pour les “gros secteurs” en nbre de pubs ou de boites !!! faut compter tous les temps nécessaire , déchargement, préparation , assemblage, rechargement …
        par ailleurs , la préquantification est illégale , même si prévue dans la convention collective et adrexo bloque la déclaration du temps réel passé a +5% ce qui est insuffisant .

        • Bonjour,

          La pré-quantification n’est pas illégale.

          Ce qui est illégal, c’est de ne pas la contrôler. il est légal de mettre un temps théorique en place, mais il faut ensuite l’ajuster selon la réalité.

  6. Bonjour mon secteur a été certifié mais le problème est que aprés le temps max je rentre le code que mon roc m’a donner je continu ma distribution jusqu’au bout et sur mon état récapitulatif a chaque fois c’est le temps repère qui et retenu j’ai un message en dessous « temps badgé écart trop important et chaque semaine c’est pareil mon roc me dit qu’il me rajoute les minutes et au final sa ne m’ai pas payer

    • Bonjour,

      Vous avez raison, c’est tout à fait anormal, on laisse le salarié travailler alors qu’on sait très bien qu’il ne sera pas payé.

      Nous allons intervenir.

  7. bonjour sauf que quand on va sur le site de l état et on télécharge la convention de la distribution rien ne parle d une badgeuse!
    aussi quand on sort d un secteur pour aller au WC DANS une commune ayant des WC public ou un bistro de campagne la badgeuse vous écrête tout annule la distribution Mes ceux qui sont en les bureaux eux ont des wc donc nous n’avons pas à mettre en pose la badgeuse nous avons droit a la dignité somme de la branche animal mes sommes ni des vaches ni des veaux!!!

    • Bonjour,

      La badgeuse est lié à un accord d’entreprise pour satisfaire à l’exigence d’une mesure et du contrôle du temps de travail.

      Pour la pause pipi, effectivement, il faut se mettre en pause. D’ailleurs le code du travail prévoit une pause obligatoire de 20 minutes au bout de 6 heures de travail maximum.

      Mais pour les pauses, mettre la badgeuse sur pause n’est pas un très gros sacrifice… si il n’y avait que ce problème pour que la mesure du temps badgé soit prise totalement en compte, nous serions assez contents!

  8. Bonsoir
    Pour les temps de préparation c’est quasiment impossible voir impossible de faire les temps impartis

    C’est pas parce que 1 y est arrivé que tout le monde peu le voir et encore je demande à voir

    Pour moi le temps indiqué de préparation on peut le multiplier par 2 voir 3 et ceux qui sont d’accord avec moi Ou pas , peuvent s’exprimer sur mon
    message .

    Bonne soirée à tous

    • Bonsoir,

      Détrompez vous, il n’y en a pas un qui y arrive, c’est toute la difficulté du dossier.

      Le problème de fond sur ce sujet, c’est qu’il faut disposer de place, d’une table adaptée, et être formé à des méthodes pour gagner du temps . Or, tout le monde n’a pas la place suffisante, la table adaptée pour faire gagner du temps et encore moins la formation.

      D’un point de vue légal et si nous devions engager des contentieux, l’employeur aura vite fait de nous opposer la situation de ceux qui y arrivent et serait en capacité de le prouver. Il s’agit alors d’un problème de performance en lien avec les éléments décrits ci-dessus et aucun juge ne donnerait raison à un salarié sur ce sujet. Il est donc très difficile de prendre le problème par ce bout.

      Pour autant, il est très difficile d’arriver à rentrer dans ces temps, et l’employeur a aussi une part de responsabilité dans ce domaine puisqu’il ne prend pas les mesures nécessaires pour le permettre.

  9. Bonjour

    J’ai un contrat de 67 heures et je viens de percevoir 337 euros de salaire, est-ce que celui-ci est normale.
    J’avais fourni un certificat d’isolement.
    Pour un contrat de 67 euros, combien je devrais percevoir de salaire ?
    Dans l’attente de votre réponse par retour.
    Cordialement

  10. Bonjour,

    Normalement nous sommes supposés recevoir du partiel étant donné que la reprise c’était le 22 Mai non ? En tout cas pour un contrat 24h par semaine j’ai reçu 123 euros, une vaste blague mdr:p

  11. Bonjour

    Combien je devrais percevoir de salaire pour un contrat de 67 heures et je suis au chômage partiel covid-19, j’ai fourni un certificat d’isolement.
    Dans l’attente de votre réponse par retour.
    Merci

  12. Bonjour ,

    Dans mon centre du moins , les responsables ne disent pas les secteurs vérifiés ou pas, faut se référer par rapport au minute pour le découvrir (c’est ma technique), ce n’ai pas normal on nous donnes les codes on dit rien, on bosse et on se fait avoir , les secteurs vérifiés une jolie … fallait laisser une heure travailler une heure payer …

  13. Re

    Au dela de ces calculs j’attend plutôt la fiche de salaire, il y aura des réponses à nos questions:D

  14. Bonjour,
    On a compris depuis fort longtemps que rien ne serait changé au niveau des temps de préparation; tout va continuer comme avant.Rien n’a été revu à ce niveau depuis fort longtemps.
    Normalement l’encartage des pubs est interdit (document dans un autre, même dans un journal); or la plupart des distributeurs le font. La bonne pratique c’est d’empiler les documents. Ceux qui y arrivent s’y prennent sans doute ainsi. C’est pour la distribution que cela doit être plus compliqué.
    Comment faire pour gagner du temps ?

    • Il est vrai que l’encartage fait perdre beaucoup de temps à la préparation, le mieux étant d’utiliser le plus grand document comme plateau et intercalaire dans la pile de documents préparés.

Les commentaires sont fermés.