Remettre l’église au milieu du village !! – 1/3

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Les mois précédents vous avez pu lire sur notre site une série d’articles de fond :

  • 800 personnes quittent l’entreprise chaque mois
  • Vous pouvez agir ! Qu’attendez-vous ?
  • Est-ce qu’un syndicat peut faire changer Adrexo dans sa stratégie et son management ?
  • TEMPS DE CHARGEMENT ……ET DECHARGEMENT
  • INTRA et INTER UG
  • Le temps de travail

Tous ces articles ont pour objectif de penser ensemble à l’avenir d’Adrexo. Tous, sauf celui concernant le Turn-over (800 personnes quittent l’entreprise chaque mois), avaient trait à des dimensions opérationnelles du métier de distributeur.

Nous allons essayer dans l’article qui suit, avant les deux prochains, de mettre en perspective l’avenir d’Adrexo.

La CAT a une vision très claire de ce que pourrait être ADREXO.

Nous pensons que cette entreprise peut avoir un avenir très brillant. C’est ce que nous allons vous présenter à travers les lignes qui suivent. Nous allons vous présenter ce que pourrait être Adrexo, si cette entreprise était dotée d’une direction digne de ce nom.

Pour exercer une certaine pression, Direction et Managers opérationnels parlent des difficultés de l’entreprise, en faisant porter sur les distributeurs le poids de l’avenir de l’entreprise.

Beaucoup de distributeurs sont réceptifs à ces discours. Souvent l’objectif recherché est atteint, générant inquiétude, soumission et manipulation parfois.

Ce comportement de la part de ceux qui tiennent ces discours alarmistes sont « intellectuellement malhonnêtes ».

Nos mots sont pesés. Toute personne responsable (dans son acceptation éthique), qui s’intéresse de près, d’une part à l’entreprise Adrexo sur le marché sur lequel elle évolue, d’autre part au fonctionnement interne de l’entreprise (sa stratégie, son organisation, son management…), ne peut que combattre avec force ce discours alarmiste qui est, nous le disons encore, malhonnête.

Il est malhonnête parce qu’il utilise la peur, les craintes, les inquiétudes, le manque de connaissance, pour présenter une situation d’une façon volontairement biaisée, afin d’en tirer bénéfice.

Il est clair qu’aujourd’hui beaucoup de décisions sont prises, certainement pas pour inscrire Adrexo dans un projet ambitieux, pour les utiliser dans d’autres buts. L’essentiel étant sa valorisation au prix de tous les artifices possibles.

Nous avons intitulé l’article qui suit :

« Remettre l’église au milieu du village », expression bien française (un peu surannée mais pourquoi pas ?) dont, pour nous, le sens est le suivant :

Penser bien avec des réalités tangibles et solides, laisser de côté le prêt à penser, les influences. Penser par soi-même et son bon sens.  (Si l’église ne vous plait pas, mettez-y une mosquée, une synagogue, un temple, pourvu que ce soit solide et bien identifié.)

Je vous propose de commencer par le résumé. En effet, nous allons en quelques lignes vous narrer l’essentiel de ce qui doit être retenu, pour ensuite développer et expliquer.

1

Résumé :

Posons ensemble le constat du marché dans lequel nous évoluons. Si notre marché est porteur, que notre savoir-faire est reconnu et que nous y avons une place importante, normalement avec un simple pilotage de bon sens, l’avenir est assuré.

  • Adrexo évolue sur le marché de la distribution du « dernier mètre », nous livrons directement chez la personne un produit (prospectus, courrier, petit colis)
  • Ce marché est extrêmement porteur, grâce aux plateformes numériques et au souhait de tous les clients d’être livrés à l’endroit où il souhaite (domicile, maison, …..).
  • L’avenir d’une entreprise qui fait ce métier là est conditionnée par la qualité de sa distribution
2

Identifions ensemble le ou les facteurs clés de succès. C’est au regard du marché, des exigences et besoins clients l’élément clé de qui garantira le succès donc l’avenir.

Dans notre cas, c’est la qualité du réseau de distribution. Plus les personnes qui feront « ce dernier mètre » seront impliquées et motivées, plus la satisfaction client sera grande et plus les marchés s’ouvriront.

  • Un réseau de distribution de qualité est un levier extraordinaire de développement
3

Le seul objectif qui vaille est de construire un réseau de qualité.

Tout autre comportement au-delà d’être irresponsable et suicidaire, est d’une bêtise sans nom car le marché qui s’ouvre à eux est énorme !

Episode 2, dans quelques heures !

Print Friendly, PDF & Email

11 Commentaires

  1. bonjour
    qui a eu l idée folle de mettre un formateur pour nous apprendre a badge devant la boite a 0 mettre
    bien mais quand vous êtes devant la boite et sur votre badgeuse malgré toutes manipulation il y a toujours entre 50m et 100m mais rarement 0
    que fait t on?

    • Bonjour,

      Le distributeur formateur est surtout la pour accompagner les nouveaux collègues, c’est à ce niveau que nous avons le plus besoin de lui.

      Petite astuce : l’affichage de la badgeuse est parfois trompeur, un petit symbole avec des flèches en rond, en haut de l’écran, permet de mettre à jour la distance affichée. La distance peut alors être la bonne à l’affichage. Toutefois, ce n’est que l’affichage, la distance prise en compte n’est pas celle-ci mais la distance actualisée.

    • Bonjour,

      Le distributeur formateur a surtout pour objet d’accompagner les nouveaux entrants.

      Petite astuce : lorsque la distance affichée est erronée, appuyez sur le logo représentant des flèches rondes en haut d’écran, vous mettrez ainsi à jour la distance. Ceci remet l’affichage à jour.

  2. Bonjour
    Me concernant, j’ai demandé à avoir toujours les mêmes secteurs de distribution (j’accepte occasionnellement un secteur en plus quand mon quota d’heures est trop faible) et semaine après semaine je distribue régulièrement en connaissant mon plan de distribution par cœur, là ou ça m’encourage, c’est quand je vois des gens, et après s’être échangé le bonjour, ils me disent que régulièrement ils ont leur pubs (le même jour de la semaine le plus souvent)
    Bien sûr, ce que j’écris ici, c’est banal …. mais c’est important pour “sauver” notre job de distributeur !
    cela démultiplié des milliers de fois sur toute la France rendra notre travail responsable et de qualité.

    • Bonjour,

      Vous avez tout à fait raison, c’est une conscience professionnelle qui fait que l’entreprise peut progresser et s’affirmer comme un opérateur de qualité.

  3. bonjour
    beaucoup de personnes quittent adrexo – il faut une meilleure rénumération – les kms payés – la préparation payé correctement et recalculé en comprenant toute la manipulation des paquets
    l’enlèvement des liens la mise des élastique – vu que l’on fait le courrier un peu comme le facteur – mieux être payés

  4. Oui, ce sont de bons conseils our “manipuler” bien la badgeuse – qui ne “géolocalise qu’à 10 – 20 mètres près – . J’ai constaté que, si je marche dans le sens inverse de la voie programmé seolon la F eiuille D e R oute, la badgeuse met des distances énormes; il faudra donc appuyer sur la flèche dans le cercle en haut, et si cela ne marche pas, on met sur pause et allume tout de suite, et dans ce cas, elle géolocalise comme il faut, mais, malheureusement, cela prend beaucoup de temps, car l’appareil nregistre d’aboord toutes les données…!
    E, ce qui concerne la série d’articles, je suis curieux aussi, mais ce qui est important à savoir: Est – ce qu’un syndicat comme la CAT ou des salarié es – animé es par ce syndicat peut vraiment faire bouger l’entreprise et sa direction et les 3 actionnaires actuels de changer de “stratégie d’entreprise dans ce sens, car ils se sentent “dans la bonne voie”, même avec le temps MAX quyi est plus que trompeur pour le résultat de la distribution. Est – ce que la stratégie de la CAT consite donc plutôt dans l’objectif de faire changer de direction et d’actionnaire pour ADREXO et est – ce que ce projet est réaliste, si ADREXO ne fait pas faillite ( de suite ) ?

    • Bonjour,

      Pour être très concret, Adrexo possède des bases de données qui indiquent ou se trouve une adresse.

      Ceci est géré par l’institut geographique national et on peut donc déterminer ou se trouve une adresse. Ce travail de positionnement n’a pas été effectué par l’entreprise et se base principalement sur le cadastre.

      Un terrain, qui reçoit ensuite une maison ou un immeuble, peut être vaste et la position indiquée n’est pas celle de la boite à lettres mais celle du terrain (lot cadastral) en prenant la donnée la plus proche de la voirie.

      Il y a donc forcément un écart car la boite à lettre est positionnée librement par le propriétaire ensuite.

      D’autre part, certaines adresses sont moins bien située, du fait d’une erreur dans la base de données. Cette erreur se retrouvera sur la badgeuse bien entendu.

      Pour ce qui est de l’entreprise, vous avez raison, les actionnaires déterminent la politique de l’entreprise. Depuis quelques mois, ils ont pour autant du revoir leurs intentions et la crise passée a pu remettre les choses à plat et surtout faire prendre conscience de la réalité.

      Pour nous, les actionnaires n’ont pas utilisé les bons leviers pour mener à bien des projets pourtant intéressants. Nous souhaitons un changement de méthode mais pas forcément d’actionnaires. Nous n’avons rien, à titre personnel, contre eux. Il faut bien comprendre que nous défendons les salariés, l’entreprise, et l’emploi.

      C’est précisément pour se prémunir de la faillite que nous avons intérêt à ne pas rester muets face à ce que nous considérons comme néfaste au développement.

      Comment y arriver ? En informant les salariés qui doivent avoir toutes les clés pour comprendre mais aussi en agissant pour peser dans les négociations.

      Mais l’entreprise ayant fait le choix de ne pas accorder d’avantages substantielles aux salariés ou de faire évoluer leurs conditions de travail, nous sommes contraints d’actionner les différents leviers judiciaires et c’est le sens des actions en réparation des préjudices sur le manque de temps rémunéré ou de kilomètres non pris en compte. Par la multiplication des contentieux, nous pesons sur la direction pour engager de véritables négociations.

Les commentaires sont fermés.