En période troublée, les masques tombent

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Alors que le week-end s’annonçait et qu’une timide lumière éclairait encore nos campagnes refroidies par les prémices de l’automne, un message vint troubler la quiétude du moment.

Ainsi pourrait commencer l’histoire d’un mauvais roman de gare et c’est dans ce même style que les élus titulaires et suppléants du comité d’entreprise ont reçu un mail vendredi 27 septembre au soir, peu après 18 heures.

Le style ne trompe pas, l’expéditeur n’est pas le seul auteur. Preuve supplémentaire, il y a peu de fautes d’orthographe, ce qui n’est pas coutume. Quoi qu’il en soit, comme d’habitude même à plusieurs ils n’arrivent pas à communiquer proprement.

Ce message est digne de la correspondance des collaborateurs en 1940. Il fait état des mêmes ressorts qui visent à conserver une bonne place auprès de celui que l’on juge ami ou maître, celui qui protège, celui dont on a besoin pour des intérêts personnels, celui qui vous utilise aussi comme marionnette.

Le corbeau dénonce : “J’ai eu des journalistes au téléphone en tant que petit vizir et ils m’ont dit que je n’étais pas le seul à être contacté par les médias. Il y a aussi “celui-là”, qui a tout raconté avant moi. Il aurait tout dit, même ce qu’il ne sait pas. J’ai pourtant habituellement cette exclusivité; J’suis surpris, c’est moi qui dit tout d’habitude mais je vais en parler au grand calif !”

Et il cite le nom de “celui-là”, l’accuse d’avoir enfreint une règle de confidentialité et tient à ce que justice soit faite. C’est à dire qu’il soit viré manu-militari, sans procès, pas besoin de réfléchir sinon c’est pas du jeu !

Courageux par procuration, il affirme et signe.

“L’accusé”, le “traître” à la patrie Adrexo, a donc dû demander à un juge d’instruction de lui dire s’il avait ou non enfreint la règle et si ce n’est pas le cas, de demander au corbeau de mauvais augure de s’expliquer car calomnier ou diffamer c’est pas beau !

Le délateur zélé, qui est déjà bien empêtré dans d’autres affaires pas très claires du tout, va devoir affûter son argumentation et apporter les preuves de ses assertions. Nous lui indiquons qu’il a encore quelques “dodos” pour s’y préparer, mais qu’il faudra, à un moment ou à un autre, y venir.

9 Commentaires

  1. bonjour
    mon mari est paye mais pas moi

    que faut il faire

    cordialement

    danielle gougaud

    • Bonjour, utilisez la rubrique d’aide aux salariés et nous interviendrons pour avoir l’explication.

    • quand cette société a des pb d argents sur les infos tribunaux ca ne payent pas les employé(e)s et surtout les distributeurs ou distributrices en nationale
      comme d habitude
      cordialement danielle

    • Nous allons le faire, vous avez raison!

      voici le mail en question :

      Bonjour messieurs les actionnaires,
      M.PONS, M.PAUMIER,

      Si je vous écris c’est parce que des journalistes de la presse écrite m’ont contacté depuis plus de 3 jours, en tant que secrétaire du comité d’entreprise adrexo, dont un journaliste de l’AFP Marseille me demandant des nouvelles sur les déboires du groupe HOPPS.
      Le journaliste m’a dit que Monsieur Viroulet lui avait déjà parlé des mésaventures du groupe HOPPS et Adrexo et qu’il avait eu l’actionnaire Monsieur Pons sur le sujet.

      Messieurs les actionnaires, je vous fais parvenir le mail que j’ai écris à tous les membres de la direction ainsi que les membres du comité d’entreprise Adrexo au sujet d’une note concernant ” la confidentialité “.

      Je vois que le mail n’a pas eu écho de la part de la direction adrexo au sujet de la mise en difficulté économique de la part de certains syndicats écrivant dans la presse. Particulièrement à propos des fake news au sujet de l’assemblée générale tenue le 24 septembre 2019 .
      Les membres ayant participés à la Réunion de l’AG extraordinaire effectuerons un compte-rendu début de semaine pour que les membres du comité d’entreprise ainsi que les salariés soient au courant de ce qu’il a été dit dans les grandes lignes .

      Messieurs les actionnaires, j’espère que ce mail vous fera prendre conscience du ” MAL ” déjà fait, mais avant tout que vous prendrez les décisions nécessaires et adéquates comme l’indique le communiquer donné lors de la réunion au comité entreprise et envoyer à tous ses membres.
      Surtout, lisez bien les derniers paragraphes expliquant que la direction Adrexo prendra les dispositions nécessaires !!!!!!!!

      Voici un extrait du communiqué :

      “Ces dernières semaines, nous avons malheureusement pu constater, que certaines de ces informations confidentielles ont été divulguées, nous causant un évident préjudice.
      Les auteurs et les complices de ces fuites ou indiscrétion mettent en difficulté l’entreprise dans ses relations avec les clients, les fournisseurs et les investisseurs.
      Sachez que nous sommes déterminés à protéger les intérêts de notre société et qu’en conséquence, nous mettrons tout en œuvre afin de faire cesser ces agissements et de prendre les sanctions appropriées.”.

      Donc messieurs les actionnaires,
      je réitère ma demande : quels sont les sanctions appropriées que vous prendrez envers les personnes qui ont mis en difficulté économique l’entreprise ?
      Et il serait pertinent que vous expliquiez à tous les salariés que suite à toutes ces fake news parues dans la presse ainsi qu’au sein de différents sites de syndicat dans l’entreprise, que nous avons perdu des contrats.
      Ce qui signifie une importante perte de chiffre d’affaires et du salaire pour nos collaborateurs.

      Messieurs les actionnaires, je vous écris en tant que membre élu titulaire au comité d’entreprise Adrexo et non pas en tant que ma qualité de secrétaire .

      Dans l’attente de vous lire avec diligence,

      Cordialement,

      Leonardo Milone
      Membre Titulaire du comité d’entreprise adrexo
      ______________________________________________________________________________________________
      Réponse :

      Bonsoir,

      Je découvre tardivement ce mail.

      Je ne suis pas étonné de ce contenu instrumentalisé même si je ne comprends pas son intérêt alors que l’on nous indique ces derniers jours que l’entreprise est sortie d’une mauvaise passe.

      J’ai immédiatement pris attache de mon avocat et lui ai transmis ces accusations afin qu’il engage une action pénale en diffamation.

      Cordialement,
      Philippe
      __________________________________________________________________________________________________
      Réponse :

      Philippe
      J suis étonné de ta réponse.

      Pour ton information je ne suis instrumentalisé par personne.

      Par contre le journaliste de l’AFP m’a cité ton nom et celui de l’actionnaire M.Pons.

      En quoi cela est diffamatoire ?

      Bonne fin de journée.
      Leonardo Milone

  2. Je suis du même avis: incompréhensible pour des “esprits moins initiés”. Un texte qui serait certainement digne du code “SIGMA” ( ? ) que le fameux mathématicien anglais est arrivé à déchiffrer, ce qui avait aidé à rendre l’invasion des troupes alliées en Normandie victorieuse.
    Est – ce que nous, les distributeurs et d’autres personnes vont profiter aussi du message “codé” circulant facilement parmi les “délégué es et membres de la CAT” ?
    Comment la journée de l’interview avec M. le Patron de HOPPS GROUP sur le terrain de golfe s’est passé, du côté des internes sur le terrain et du côté des exclus, cette fois – ci, des syndicats bruyants, à l’extérieur ? Qui a eu le plus grand succès ? Et nous, est – ce que cela nous a servi à quelque chose ?

    • Bonjour,
      Le commentaire précédent va vous renseigner.

      Pour ce qui du golf, nous pourrons vous expliquer tout cela dans un prochain article.

Les commentaires sont fermés.