Belle unité… de façade !

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Mardi se déroulait le comité d’entreprise qui, et c’est maintenant habituel, avait à voter un mandat donné au secrétaire afin de nous assigner en diffamation, une troisième fois en trois mois. Un nouveau record au palmarès de l’histrion hystérique, après avoir battu celui de l’incompétence chronique !!!

Le secrétaire, absent à la séance, avait donc besoin d’un mandat et demandait à ce que le C.E. tout entier vienne volontairement le soutenir dans sa croisade mystique contre la C.A.T.,.

Les élus de la C.A.T. ont, bien évidemment, refusé l’invitation en votant contre !

Il n’a pas été donné d’explication sur les raisons de cette nouvelle assignation mais tous les amis du secrétaire, titulaires du comité d’entreprise, ont tout de même voté favorablement pour cette mesure.

Mais, ensuite, c’est un tout autre jeu qui s’opère puisque certaines organisations syndicales sont déjà en campagne pour les futures élections, même si elles sont encore lointaines.

Les vifs échanges sur des sujets étrangers au comité d’entreprise mais bien rattachés aux luttes syndicales, démontrent un net changement dans les relations intersyndicales.

Nous sommes donc particulièrement heureux et flattés d’être le trublion syndical du moment, qui cristallise, contre lui, toutes les autres organisations syndicales et sauve ainsi une partie de la belle et émouvante unité syndicale de l’entreprise. Pour ne pas dire ridicule.

Il y a donc au moins un sujet où tout le monde s’accorde dans l’univers syndical de l’entreprise : Se farcir la C.A.T devant les tribunaux ! Même la direction n’y a pas pensé, c’est dire !

Ceci nous renforce dans notre volonté de faire bouger les lignes, d’exprimer une autre idée d’un syndicalisme indépendant, autonome et moderne, afin de traiter les sujets importants pour lesquels nous avons pris le temps d’analyser l’impact.

Print Friendly, PDF & Email

4 Commentaires

  1. Pourquoi est – ce que ce vote a pu passer, car il n’a pas été voté à l’unanimité comme il le fallait pour passer, car les délégués de la CAT avaient voté contre, non ?

Les commentaires sont fermés.