Comité d’entreprise aujourd’hui à Paris. Droit d’alerte économique, enfin voté.

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Le comité d’entreprise d’Adrexo était convoqué aujourd’hui à Paris en réunion ordinaire.

Un ordre du jour assez léger a été communiqué aux élus mais, en début de séance, ils ont accepté, à l’unanimité, de voter une modification de cet ordre du jour afin d’y insérer le vote du droit d’alerte économique qui n’avait mystérieusement pas été voté à la fin du C.E. extra-ordinaire de la semaine dernière, pourtant convoqué pour ça.

Le droit d’alerte économique peut être déclenché lorsque le comité d’entreprise est “préoccupé” par la situation de l’entreprise ou a connaissance de fait qui peuvent affecter la santé économique de celle-ci.

Le comité pourra poser des questions qui seront mise à l’ordre du jour du prochain C.E. S’il n’obtient pas de réponse suffisante, ou si les réponses confirment le caractère préoccupant de la situation, le C.E. pourra rédiger un rapport et se faire aider par un expert comptable, convoquer le commissaire aux comptes, ou se faire aider par deux salariés de l’entreprise qui ne sont pas élus au C.E.

L’éventuel expert aura accès à toutes les informations sur l’entreprise qu’il juge utiles et dressera un rapport.

C’est donc une procédure assez longue qui démarre aujourd’hui et il faut bien reconnaître que le C.E. n’est pas dans l’anticipation sur ce sujet mais subit malheureusement l’actualité.

Cette procédure a surtout l’intérêt de permettre à l’expert d’avoir accès à des informations. Il faut également noter qu’il est rémunéré par l’entreprise pour cette mission.

Dans le cas d’Adrexo, l’expert aura également à s’intéresser au groupe Hopps, maison mère d’Adrexo. Le groupe n’a pas de comité d’entreprise de groupe ou de comité social et économique de groupe.

La dépendance au groupe étant évidente, l’expert pourra avoir accès aux données économiques de celui-ci, mais aussi des sociétés qui contrôlent ce groupe.

Nous vous avions déjà indiqué que chaque actionnaire détenait sa propre société qui composait le capital de Hopps. L’expert aura donc à visualiser les flux financiers entre Adrexo, Hopps et ces sociétés (SATINE, AUBRAC, ATHEVA, ect…).

Dans un arrêt de 2016, la Cour de Cassation a, en effet, confirmé ce droit d’accès aux données de la société mère en cas de situation de dépendance de cette dernière.

Toutefois, ces travaux nécessitent du temps et la situation actuelle ne nous parait pas propice à permettre une étude suffisamment poussée, dans de brefs délais, et qui lèverait nos doutes.

Print Friendly, PDF & Email

13 Commentaires

  1. Bonjour j’ai démissionner ce jour mon responsable m’a dit que mon solde de tout compte sera dispo en septembre moi j’ai lu qu’il devais être remis à la fin du contrat comment puis je faire pour l’avoir rapidement ? Cdtl

    • Bonjour,

      Oui, ils sont versés à la date d’échéance normale de paye.

      Pour une démission, votre préavis est de 15 jours, et vous passez sur la période payée le 1er septembre.

  2. Enfin !!!
    Dirons nous,
    Nos chers dirigeant du “CE”auraient’ils reçu l’aval de nos actionnaires pour pouvoir déclencher ce droit d’alerte, ou c’est sous les fourches caudales et la pression de la base que ceux-ci décident se revirement de situation…

    En effet pourquoi remettre au lendemain ce que l’on peu faire aujourd’hui.
    D’autant plus que notre “CE” s’était réunis en préparatoire, pour justement; Il nous semblaient, nous les petits, les gueux, les sans dents (pour reprendre une expression d’un de nos anciens Président), que cette réunion “préparatoire”, sous le soleil de la Catalogne était diligentée à cet effet.

    Mais revenons à la réalité..
    Nous savons que la procédure sera un peu longue.
    Quelques questions me viennent à l’esprit :
    Cet expert désigné par le “CE” est ‘il un expert indépendant ?
    L’expertise demandée va t’elle portée sur le Groupe Hopps et les échanges transverse entre les sociétés ?
    Va t’on demander aux actionnaires de justifier leur stratégie de démolition d’ADREXO au profit des autres entités du groupe ???
    Puisque groupe il y a, il semblerait que l’ensemble des sociétés ( 17 rachetés par Hopps), soient dans le même bateau, donc, soumises aux mêmes règles, non ???
    Vous voyez, de nombreuse questions se posent, de nombreux éclaircissement sont à demander sur des pratiques de nos actionnaires.

    D’autres part une clarification de la stratégie, au seins même de notre filiale (Adrexo), est à exiger.

    Alors surtout ne laissons pas faire, il en va de notre avenir.
    Nous nous devons de demandé au”CE” la plus grande transparence dans les retombées des expertises à venir,
    Montrons à ces Messieurs du Holding P & P, puisque S à disparu de la circulation depuis quelques mois…
    Que nous ne sommes pas des moutons que l’on peu tondre à souhait..

    • Bonjour,

      L’expert, en théorie, est indépendant et aura à s’intéresser à toutes les entreprises liées à Adrexo.

      D’autres entreprises du groupe sont différemment impactées, certaines pas du tout puisque les salariés sont payés et même du 13eme mois.

      Il y a, comme vous le dites, de nombreuses questions soulevées, qui devront être analysées et faire l’objet de réponses publiques.

  3. moi je voudrais savoir si les responsables du ce vont encore nous bouffe de l argent sur leurs fameuses réunions de 30mn pour un week end bien ensoleillé et gracement remplis au niveaux des verres et des assiettes et nous pendant ce temps la nous ne sommes plus payes en mêmes temps en heures un scandale et un comportement irrespectueux pour qui travaillent de bonne heure a cause de la chaleur en fait les distributeurs ne sont a ce jour que au temps du moyen âge des cerfs marc

    • Bonjour,

      Une chose est sure, en août, ils font une pause !

      Mais nous verrons bien en septembre si les rendez vous catalans reprennent…

  4. Bonjour quand est ce que nous serons si les paye tombe au mois d août on ne peut pas vivre dans l incertitude surtout avec des enfants à nourrir merci.

    • Bonjour, à aujourd’hui, nous ne savons rien. La situation de trésorerie reste tendue et il faut se préparer à un paiement en deux fois.

    • Certaines sociétés ont été achetés (ou du moins reprises) en échange d’argent, ce qui s’appelle une soulte. C’est le cas d’adrexo, et d’autres. Certaines faisaient partie de groupes en difficulté qui souhaitaient s’en séparer. Bref, on peu se vanter de constituer un groupe sans argent ou en utilisant l’argent d’une pour développer l’autre.

  5. de nos jour ce n’est pas permis de baisser les revenus des salariés
    une entreprise n’a pas le droit – une heure de travail doit être payé .
    les distributeurs travaillant sur les secteurs qui n’on pas révisé ne doivent pas être pénalisés
    ces distributeurs doivent demandé une régul pour que le contrat soit respecté et l’accord signé doit être respecté
    1 h travaillé une heure payé –

  6. Bonjour,
    Pour une fois, Je vais tenter de me faire l’avocat du diable ( et encore ! le diable lui est défendable).

    Reprenons le postulat de notre chère direction , et analysons…
    Ben oui prenons tout les éléments et comparons.
    Pour ce, je vais prendre des secteurs … Fiabilisés par nos soins, et temps max fait par Adrexo.

    Donc :
    Secteur 043 fiabilisé par nos soins (par échange de secteur entre collègues).
    Temps repère “IP” 3.99 soit Quasiment 4 H 00 + 5% de dépassements temps max = 4 h 12 “IP” + Courrier + solo éventuel.
    Si le distributeur qui fait ce secteur met 5 H 00″IP” … Il est normal qu’il se retrouve en anomalie.

    Secteur 013 Temps max calculé par Adrexo (je vous rappelle le temps le plus rapide sur la base d’une poignée de 500 g avec un taux de distribution minimum de 85 %).
    Temps repère “IP” 2.83 avec un taux de couverture du secteur de 97 %, soit 2 H 50 + 40% de dépassement temps max = 3.95 soit 3 H 56.
    Il est, il me semble légitime de se poser des questions si le distributeur met pour faire ce secteur 5 H 00, et de considérer qu’il y a anomalie !!!

    Secteur 001 Temps max calculé par défaut avec application du coefficient moyen du dépôt, soit pour mon secteur 001 22 %
    Donc, temps repère “IP” 2.18 soit 2 H 11 + 22 % de dépassement temps max = 2.67 soit 2 H 40

    On voit bien au travers de ces calculs, plusieurs choses.

    Premièrement : que la fiabilisation faite par échange de secteur entre collègues est la plus intérressante car rapide et l’on sait qui fait quoi.

    Secondo : Que, faute de fiabilisation entre collègue on peu faire appel à la commission de suivit (Là, un petit soucis, une seule personne travaille.. Et vu l’étendu de la tache et des territoire Mathusalem serai la personne la plus apte à faire ses contrôles !!!).

    Tertio : Que même si dans 30 % à 40 % des cas de temps max donné suite au processus (Algorithme de la MOA), Adrexo, les temps calculé n’est pas si farfelu que cela.
    Il nous reste encore du chemin à parcourir pour arriver a ce que les choses soient correctes pour tous…

    En effet, lorsque l’on analyse les débordements qui ont eu lieu début 2019 suite au déblocage des temps sur les badgeuses. L’on peu aisaiment se dire (point de vue directionnel), que beaucoup de distributeurs ne jouent pas le jeu.

    Alors!!!
    Soit, ne lâchons rien, il est vrai q’une heure travaillée doit être une heure payée.
    Soit soyons attentifs et professionnels,
    Mais attention à ne pas prêter le flan aux retours de bâtons par un manque de sérieux et d’engagement de certains…
    Gageons que si nous sommes soudés, sérieux et engagés nous arriverons a ce que nous soyons écoutés et entendus. Et que la société sera pérennisée.
    Je vous rappelle que c’est Nous qui faisons d’Adrexo ce qu’elle est,. Alors ne laissons pas des esprit chagrins nous dicter notre comportement..
    Et juste pour finir avec ceux qui ne nous aiment pas …
    Essayer de vous pencher sur les vrais problèmes des employés, plutôt que de vous focaliser sur ceux qui font du vrai syndicalisme…
    ” JE VOUS SALUTS, MESSIEURS LES CENSEURS”…

    • Bonjour, c’est tout à fait ça. Une fiabilisation est une bonne solution, un temps Max sur une base fiable, pourquoi pas. Mais lorsque cette base est erronée, ça devient n’importe quoi.

      L’encadrement des temps est sans doute une nécessité mais pas en mettant en danger l’entreprise et en sanctionnant ceux qui font un travail de qualité.

      Bonne journée

Les commentaires sont fermés.