Le syndrome Toulonnais peut il s’adapter au process aixois ?

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Le syndrome Toulonais a été inventé par la direction d’Adrexo lorsque l’expérimentation de la badgeuse pour la mesure du temps de travail s’effectuait à Toulon.

Ce syndrome s’est donc retrouvé Toulonnais comme il aurait pu être Auvergnat ou Breton mais correspond à une constatation faite à l’époque.

Le principe retenu par ma direction est que si il n’y a pas de limite de temps pour effectuer une tache donnée, prenons au hasard, la distribution d’un secteur, le salarié met de plus en plus de temps…au fil des semaines, si personne ne donne une limite.

 

 

 

 

Le temps mesuré par la badgeuse glisserait alors de semaine en semaine pour augmenter sans cesse.

Il y aurait donc des distributeurs qui marcheraient de moins en moins vite dès qu’ils savent qu’ils peuvent le faire et que le temps supplémentaire est payé.

Comme dans toute chose, il y a forcément des excès ou des dérives et personne n’y peut rien, mais penser que ces pratiques sont généralisées et en faire une règle est pour le moins abusif.

C’est pourtant pour cette raison qu’avait été institué un blocage des badgeuses après 3 heures de dépassement du temps théorique, rapidement supprimé sur demande de l’Urssaf.

Mais, un nouveau blocage vient d’apparaître sous dénomination du temps “Max” qui revient à un dispositif similaire.

L’entreprise prévoit un temps, qui serait soit le meilleur temps mis par humain sur ce même secteur, soit le temps théorique majoré d’un écart moyen constaté sur le centre.

Après dépassement de ce temps “Max”, la badgeuse s’arrete, sonne, et vous indique de cesser le travail.

A partir de ce moment, l’entreprise considère que vous êtes dans une situation de dépassement du temps autorisé et vous demande de rentrer chez vous.

Après tout… c’est son droit !

Les documents restant et les courriers restant seront rendus au centre et ne pourront être traités sur les badgeuses, celles-ci s’étant arrêtées.

Alors, pourquoi ne pas considérer le problème a l’envers, et inventer une nouvelle version du syndrome Toulonnais “Made by Adrexo” puisque l’entreprise suspecte que nous soyons tous lents volontairement.

Dans ce cas, et puisque le temps “Max” arrête toute mesure du temps travaillé, pourquoi ne pas apprendre à distribuer moins de boites jusqu’au blocage du temps Max.

ADREXO considère que nous sommes capables de le faire et de tricher pour mettre plus de temps de semaine en semaine…et entend limiter notre temps. Pourquoi ne pas prouver que l’entreprise a raison et au contraire, distribuer plus lentement jusqu’au temps Max ?

Après tout, pourquoi se presser ? Pour un travail de toutes manières incomplet, autant le faire tranquillement !

Vous l’aurez compris, le raisonnement est aussi stupide que celui de l’entreprise.

Il faut tout de même avoir un esprit étroit pour penser que tous les distributeurs rallongent volontairement leurs temps chaque semaine ! Chacun sait que nous sommes organisés pour distribuer normalement et sérieusement. Il faudrait tourner en rond ou faire deux fois la même rue pour faire augmenter le temps de distribution artificiellement puisque l’éventuelle immobilité est détectée et génère une retenue de temps.

Plutôt de chercher à identifier ceux qui pourraient déraper, l’entreprise préfère la facilité et bloque tout le monde. C’est encore une fois un choix purement économique qui s’oppose à son développement et a la montée en puissance du courrier qui se trouve être le grand perdant de cette nouvelle procédure.

Imaginez pour finir un opérateur sur une chaîne de production. Il doit poser 10 écrous en 10 minutes comme ses collègues mais n’en pose que 5.

Est ce l’employeur va accepter ces 5 écrous et limiter le temps à 10 minutes tout de même ?

A l’évidence, non, il va expliquer, former, accompagner pour que le salarié arrive à visser 10 écrous comme ses collègues et ainsi faire grandir ses équipes.

Si un distributeur s’avère trop lent, c’est peut être parce qu’il peut mieux d’organiser ou qu’il n’a pas un bon matériel pour travailler. Alors pourquoi ne pas l’aider, l’accompagner, le former ?

C’est encore plus vrai pour nos nouveaux collègues qui découvrent les difficultés de ce métier.

Voila comment Adrexo prend, encore une fois, mais cette fois volontairement, le problème à l’envers.

22 Commentaires

  1. C’est exactement l’explication que l’on nous a servi . Je croyais avoir mal compris , et pour pas m’énerver devant les autres distributeurs présents je n’ai pas relevé l’incongruité . Mais quand même c’est vexant d’entendre dire que l’on flemmasse sur nos tournées.
    Mais il est vrai que si on voulait on pourrait mettre le frein à main en attendant le bip de fin.

    • Bonsoir, cela a un nom harcèlement et les syndicats devraient dénoncer cela de manière ferme.
      Cette entreprise est devenue du n’importe quoi.
      Vous devriez demander à Élise Lucet Cash investigation d’ouvrir une enquête.

      • Bonsoir,

        J’ai peur que ce soit un peu trop difficile à mettre en scène pour Elise Lucet mais ne vous inquiétez pas, même si il n’est pas possible de parler de harcèlement au sens juridique du terme, nous nous en occupons.

  2. Bonjour,

    Si il est vrai que la position de l’entreprise sur le temps “MAX” et pourtant, tout le monde sait qu’il est libre Max !!!
    Est plutôt incongrue …

    Je tenais à préciser néanmoins que, sous le patronage de certain délégués du personnel voir syndicaux, des distributeurs se sont rapidement empressés de ne pas ce presser. En expliquant qu’Adrexo les avaient volés ( pas faux je vous l’accorde !), pendant des années, et qu’aujourd’hui c’était le juste retour des choses.
    Et comme de bien entendu, il est arrivée ce qui devait arrivé. la direction a sautée sur l’occasion pour mettre tout le monde dans le même sac…
    Donc aujourd’hui ce sont les bons qui prennent pour les mauvais.
    Permettez moi de revenir encore une fois et je pense qu’il le faut sur la fiabilisation des secteurs.
    En effet, les secteurs fiabilisés sont peu ou pas touchés par cette notion de temps “Max”…
    Aussi mes chers collègues insistez auprès de vos managers afin que ceux-ci fassent le nécessaire pour fiabiliser vos temps de distribution.
    Ainsi la direction ne pourra pas argumenter quoi que ce soit. le temps fiabiliser venant mettre un terme à toutes discussion…
    Pour fiabiliser votre temps de distribution plusieurs manières de procéder.
    1 ) échanger avec un de vos collègues vos secteurs pendant un minimum de trois semaine afin que celui-ci fiabilise vos secteurs et vous les siens.
    2) profiter d’une période de congés pour faire fiabiliser les secteurs d’un distributeur.
    3) faire appel à la commission de suivi, mais là depuis quelques temps il n’y a qu’une seule personne de la commission qui travaille, les autres étant très certainement trop occupés à gérer les soucis des salariés… (non, je rigole !!!).
    Nous le savons tous dans la grande majorité les distributeurs font leur travail correctement; Et c’est domage que pour quelques personnes mal intentionnées ce soit l’ensemble qui subisse.

  3. Bonjour
    En y réfléchissant, la badgeuse pourrait avoir comme repère, le temps max réel effectué sur le terrain par le distributeur, puisque les managers ont l’historique des secteurs attribués aux distributeurs sur plusieurs semaines ou mois et même en années pour les plus anciens …
    On sait très bien qu’un secteur peut être réalisé entre 4h00 et 4h30 par exemple, donc il est logique que le temps max soit situé aux alentours de 4h30 ou quelques minutes de plus (concédés par des imprévus indépendant de la volonté du distributeur) si Adrexo “tire” vers le bas leur temps max par exemple 4h00 ou 3h45 on y arrivera jamais à faire du travail de qualité et sérieux !!!
    Me concernant, j’ai un secteur qui s’effectue entre 5h45 et 6h00 de temps, mais comme il est en partie urbanisé et en partie rural, je le fait un peu à pieds, mais pas mal en voiture, pour diverses raisons, je peux avoir une déviation dû à des travaux, m’obligeant à faire quelques dizaines de BALs à pieds au lieu d’être véhiculé, donc, normal que je mette 10 à 15 mns de plus ! mais ces écarts de temps, Adrexo ne veut pas les prendre en considération.

    • Bonjour, normalement, le temps Max est le meilleur temps constaté sur le secteur, et fait par un distributeur.

      Toutefois si il n’y a pas de temps retenu comme ça, c’est un écart moyen qui est retenu et donc sans aucune logique basée sur la réalité.

      Si la badgeuse s’arrête, il est clair qu’il faut arrêter de travailler.

      Dans

      • Bonjour,le temps de distribution du courrier est-il intégré dans le temps max car très différente chaque semaine,aujourd’hui j’ai réussi à rentrer dans le temps max(limite) sur un de mes secteur mais pas de courriers,ni stop pub à distribuer

        • Bonjour,

          Oui, le temps Max est toujours différent. Il bouge selon le volume de courriers ajouté et aussi selon le poids de la poignée de la semaine.

  4. Je suis d’accord avec les constatations sur le temps “Max”. Il y avait un temps où l’on avait fait l’essai de faire faire le contrôle de mes secteurs, mais apparemment, on n’est pas arrivé à trouver des données qui justifieraient de baisser mes données. Les secteurs ne sont donc pas encore fiabilisés, car il n’y a pas de “concurrents” plus performants que moi… HMH! ( J’ai 67 ans ! ) Je me dis donc que là où il y a un secteur très étendu avec beaucoup, beaucoup de bals où il y a des villas etc. et pas de “HLM”, on ne peut pas distribuer presque 200 bals par heure, même pas un jeune grand sportif avec le vélo ( de Décathlon ), surtout qu’il faut marcher à pied beaucoup ! Il y a le temps “Max” quand même, comme c’est le cas pour ADREXO dans toute la France Je ne suis pas trop mécontent parce que je gagne à peu près 30% de plus qu’avant la “Réforme d’ADREXO de la paye plus juste à l’aide de la badgeuse” ( si je faisais toujours 100% ). Si nous continuons à travailler avec le temps MAX sans avoir “fiabilisé” les données, il y a peut – être un moyen d’arriver à ses fins: c’est de se concentrer sur les adressés ( l’avenir d’ADREXO !! ) et faire le secteur en se concentrant d’abord sur toutes les bals autour des adressés, avant de faire autour des autres bals restantes jusqu’à la sonnerie du temps Max. ( Il y a aussi le facteur du contenu de la pub: s’il y a une pub pour des piscines dans le jardin, il n’est pas primordial de servir toutes les bals au centre – v ille avec des immeubles sans balcon, terrasse et jardin, je trouve. Ce serait une distribution intelligente ! ) Ce serait le procédé que pas mal de distributeurs avaient appliqué avant la “Réforme d’ADREXO” pour gagner à peu près l’argent du SMIC selon la FDR. Mais il se peut qu’ADREXO déduira le temps pour le tracé qui manque pour faire 100% de distribution, comme c’est indiqué sur la FDR. Pour moi, cela voudrait dire que je perdrais ce que j’avais gagné avec la “Réforme” – “retour à la case initiale” donc, mais “sans toucher de prime”, si j’ai bien compris. En ce qui concerne les phénomènes d’une “contestation passive en ralentissant sa vitesse de marche”, je voudrais dire que nous ne vivons pas à l’époque des débuts de l’industrialisation où les travailleurs démolissaient les machines”: j’adapte la vitesse de mes pas aux conditions climatiques, comme à la canicule maintenant, aux routes dangereuses qui ne m’invitent pas à faire les deux côtés en même temps, les impasses où il faut faire demi tour sans distribuer etc.

    • Bien entendu, les distributeurs sont des gens sérieux qui travaillent à la vitesse la plus adaptée. Croire le contraire, c’est ne pas connaître le métier.

  5. Bonjour,

    Je travaille sur un secteur fiabilisé; la semaine dernière j’avais un temps repère de 8 h 16 (courrier compris); à 8 h 16, ma badgeuse a sonné et sur l’écran c’était inscrit (temps max 24 min); que faire si je n’arrive pas à finir ma distribution, si par exemple je suis retardé par des travaux, une déviation etc… Arrivé au terme du temps max, la badgeuse s’arrête t’elle; si j’ai bien compris on ne peut pas continuer; j’imagine que l’on est contraint de terminer la distribution du secteur et d’envoyer les données telles quelles ?
    Il se trouve que mon responsable m’a demandé de continuer si cela arrive; qu’il régulariserait le temps supplémentaire; d’après lui si on s’arrête c’est le risque d’avoir des problèmes avec les clients et de les perdre.
    C’est effectivement ce qu’il risque d’arriver si la qualité de distribution baisse sur les secteurs par rapport à la mise en place du temps max, surtout sur les secteurs non fiabilisés.

    • Bonjour,
      Sur un secteur vérifié, le temps limite est de 5% soit 3 minutes par heures environs.

      Effectivement, une fois que la badgeuse s’arrête, l’utilisateur n’a d’autre choix que d’envoyer les données en l’état.

      Le mieux est de s’assurer, avant de distribuer, au centre, de ce que veut faire votre responsable. Soit il vous autorise à continuer et va vous payer, soit il veut que vous arrêtiez et dans ce cas, vous devrez rapporter les documents.

  6. Bonjour vous dites que sur secteurs vérifiés l’ écart est de 5% je peux vous assurer que même sur les secteurs non vérifiés le même écart est appliqué c est mon cas

    • En fait, tout dépend des centres.

      Pour les secteurs vérifiés, c’est toujours 5%.

      Pour les secteurs non vérifiés, le dépassement autorisé est différent selon le taux moyen de dépassement du centre. Et donc, parfois 5%.

      Enfin, pour les secteurs non vérifiés pour lesquels il existe une trace fiable, c’est le temps mis par le distributeur sur le secteur qui est retenu comme temps max.

  7. Bonjour j’ai la semaine prochaine un remplacement c ´est un secteur avec 2 villages a faire comme j’aurais fini le premier village est-ce que je dois éteindre la badgeuse le temps de me rendre sur l’autre village qui et a 700 mètres ou est-ce que je dois laisser la badgeuse allumer ?

    • Bonjour, non, à l’intérieur d’un secteur qui contient plusieurs communes (même numéro de secteur), le trajet entre les deux secteurs est du temps de travail et la badgeuse doit rester en route.

      Cela aurait été différent si les communes portaient des numéros de secteurs différents.

  8. Bonjour, sincèrement je trouve cetemps max d’une grande débilité, perso je travaille chez adrexo depuis 3 ans et demi, on me confie 11 secteurs à faire, sur ces onze secteurs il y a comme tout sur les autres secteurs un historique des temps etles miens varie de10 a 15 mn en fonction du poids mais jamais plus. Alors vraiment messieur les dirigeants de chez adrexo au lieu de généraliser et de pénaliser tout le monde avec votre temps max,prenez vos responsablités et faite un tri dans les “mauvais distributeurs”qui auraient tendance a abuser.
    De plus les meilleurs temps retenus sur mes secteurs pour faire la référence du temps max on été pris en période d’hiver, je bosse dans les Vosges pour information et quand il neige c’est entre 10 a 15 cmde neige et dans ces cas là avec accord de mon ROC je ne fais pas les parties non déneigé, du coup mon temps est logiquement plus court.
    Mais bon que faire…..

    • Bonjour,

      Effectivement, quand le temps Max est véritablement un temps réalisé par un distributeur qui a fait une distribution complète, il peut être cohérent.

      Après, c’est du grand n’importe quoi comme d’habitude.

Les commentaires sont fermés.