Le droit au contrat de 24 heures

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Les emplois à temps partiels sont parfois choisis mais malheureusement aussi parfois subit.

La loi autorise le recours à temps partiel mais interdit les contrats de moins de 24 heures par semaine sauf si le salarié demande à y déroger ou qu’il cumule cette activité avec un autre emploi.

Beaucoup de distributeur sont engagés avec un contrat de moins de 24 heures et doivent justifier d’un cas de dérogation ou demander par courrier à pouvoir travailler moins en raison de contraintes personnelles.

Mais il est toujours possible de faire évoluer le contrat vers l’objectif minimal de 24 heures.

La loi prévoit en effet que le salarié peut à tout moment demander à son employeur de bénéficier d’une augmentation de son contrat et devient dès lors prioritaire.

L’entreprise devra lui proposer cette augmentation avant de recourir à une embauche ou à l’augmentation d’un contrat d’un salarié non prioritaire.

Il n’y a aucune obligation d’accepter la proposition puisqu’il n’est pas toujours possible de distribuer partout mais ce moyen peut permettre de travailler plus si une opportunité se présente.

Dans le cadre de la modulation des contrats utilisée par Adrexo et permettant 33 % de hausse ou de baisse selon les périodes, le salarié pourra régulièrement approcher les 30 heures de travail hebdomadaire.

Nous mettons à votre disposition un courrier type que vous pourrez utiliser si vous souhaitez bénéficier de ces dispositions.

3 Commentaires

  1. Bonjour étant nouvelle embauchée j’aimerais savoir les conditions d’emptention pour les chèques vacances ou chèques pour Noël.
    Merci de votre réponse.
    Cordialement

    • Bonjour, il n’y pas de chèques vacances.

      Pour les chèques cadeaux de noël, les conditions changent parfois mais il devrait falloir avoir 1 an d’ancienneté cette année.

      Bien cordialement.

Les commentaires sont fermés.