Le projet « Temps Max » : Merci qui ?

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

La direction d’Adrexo est en train de tester, sur deux agences du sud de la France, le « temps max ».

Ce temps max pourrait permettre à l’entreprise de réguler les salaires, en limitant le temps de distribution pour un grand nombre de salariés.

 

Comment ça marche sur les deux agences en test ? En fait, un “temps max” dont le calcul nous échappe à l’heure où nous écrivons ces lignes, remplace tout bonnement le temps théorique de la feuille de route.

 

Cela veut dire qu’au bout de X temps au dessus du temps théorique de la feuille de route, la badgeuse sonnera et vous indiquera qu’il faut immédiatement cesser votre distribution et le cas échéant appeler votre responsable qui décidera s’il vous faut continuer ou stopper votre distribution.

 

Dans le cas où il vous demande de stopper, vous remballez le reste de vos poignées et le déposerez lors du passage suivant à l’agence.

 

Dans le cas où votre responsable vous demande de continuer, il devra vous faire une régule pour le temps passé au delà du temps max… Normalement !

 

Déjà, comment être sur d’être payé sur le dépassement du temps théorique ? Qui prendra vraiment la décision de payer ces régules ? Parce que si la direction a pris cette mesure draconienne, c’est pour qu’elle soit appliquée dans la très grande majorité des cas. Cela nous paraît logique, puisque le but à atteindre est de limiter de manière radicale le volume des salaires. Dont acte !

 

Cette disposition pourrait générer beaucoup de soucis pour ce qui concerne l’organisation des agences. Imaginez votre responsable qui entre 12h00 et 14h00 devra répondre à une cinquantaine ou une centaine de coups de fil de la part des distributeurs, qui demanderont s’ils doivent stopper ou continuer.

 

Même si les managers auront la possibilité d’anticiper ces actions, ils devront chaque semaine décider de qui continue et de qui ne continue pas. Sans compter la gestion de la qualité de la distribution de la pub et du courrier. Bref, un casse-tête de plus et il semble qu’il y en aura d’autres…

 

Pour les distributeurs cela signifiera, dans la plupart des cas, que leurs distributions seront limitées en temps et puisque les temps théoriques sont très bas, les « temps max » le seront aussi. Il ne sera plus possible de finir les secteurs donc la rémunération sera logiquement en baisse.

 

Par contre, pour celles et ceux qui ont un temps théorique vérifié et validé au plus proche de la réalité seront certainement avantagés, puisque cela n’impactera pas de manière significative leur rémunération.

 

Cette tache de vérification et de validation avait été confiée, il y a quelques mois, par la direction de l’entreprise à la commission de suivi de l’accord qui compte en son sein un représentant de chaque syndicat signataire de l’accord de la mesure et l’enregistrement du temps de distribution. C’est à dire un membre de la C.A.T., de la C.F.E-CGC, de F.O., de SUD et un membre du C.E. représenté par son secrétaire (F.O.).

 

Nous vous contions il y a quelques semaines que seul le représentant de la C.A.T. effectuait ces nobles taches auprès des distributeurs, alors que tous les autres vénérables membres de la commission avaient décidé de stopper les accompagnements terrain. Ces accompagnements permettent aux distributeurs de voir leurs temps théoriques progresser de manière significative en cas de validation.

 

Il est très probable que devant le renoncement et l’immobilisme de ces ” représentants” des salariés “gardiens” de l’accord d’entreprise, la direction a pris la balle au bond afin d’imaginer « une autre idée de la distribution ».

 

Il est évident que si chaque membre de la commission de suivi avait pris, ou prenait, ses responsabilités, comme l’a fait notre représentant de la C.A.T., quant à la vérification des temps théoriques plus que ridicules, au lieu de nous servir le blabla inutile sans fin lors des réunions, nous ne serions sûrement pas dans cette situation.

 

Si ces tests deviennent demain la réalité dans toutes les agences Adrexo, vous pourrez, toutes et tous, dire merci aux courageux membres des autres organisations syndicale de la commission de suivi, qui n’ont que faire de vos conditions de travail et de vos salaires. Ils ont apparemment plein d’autres choses à faire…

 

Quoi qu’il en soit, nous, nous sommes là et bien là. Si vous désirez, comme bon nombre de vos collègues distributeurs, faire vérifier vos temps théoriques, contactez-nous via la rubrique “Aide aux salariés”, nous nous occuperons de vous.

27 Commentaires

  1. C’est une excellente idée pour perdre des clients si leurs documents ne sont plus distribuer et quelle contradiction avec le discours des managers qui nous font une idée fixe sur le contrôle panel qualité grand n’importe quoi

  2. J ai la certitude qu il faut arrêter la distribution si t elle est le cas sans passer par le coup de fil car de toute facon les regules ne ce font pas et si telle est le cas adrexo ne les paies pas ou pas la totalité. Marre de ce plaindre au responsable car jamais rien ne bouge

    • Bonjour,

      En tout état de cause, ni votre contrat de travail, ni aucun texte n’impose d’appeler le responsable quand l’entreprise décide de faire biper la badgeuse.

      Aucun salarié ne pourra ainsi être sanctionné.

      • Mais vous enlevez vos secteurs pour vous mettre sur d’autres qui vous irez le mieux pour le temps max cela est possible!!!

  3. J espère bien que l’on nous sanctionnera pas car pour ma part je fait tout ce que l’on me demande pour être le plus irréprochable possible et avec tous ce qu adrexo me doit déjà et va encore me devoir j espère bien avoir gain de cause et récupérer mon du avec tout les intérêt et préjudice causé par la société a mon égard grâce le tribunal

  4. Bonjour,
    Sur le précédent article, j’ai lu que le temps max débuterai la semaine 27 .
    Quand n’ est -il exactement?
    J’ai eu des échos que sa pourrait démarrer en juillet mais quand…….

    • Bonjour.
      Les tests ont commencé avec une semaine de retard mais la mise en place est prévue semaine 27 (début juillet), sauf en cas de problèmes encore non identifiés…

        • Bonjour.
          Oui sans trahir un quelconque secret de Polichinelle, il s’agit d’Avignon et Vitrolles.

  5. Bonjour,
    normalment ce temps Max na aucune légalité comme les autres temps précedents, donc je ne vois pas cet entetement de la part de la direction, en plus qui paye ma comunication téléphonique ? Ci c’est entre 12h et 14h le dépot est fermer, je fais quoi ? Et avec ce Max le turnever va augmenter……ou alors je vais au prud’homme…… Et ce qui dit la commissions de l’UE je crois que vous avez mis un article no ?

    • Bonjour,

      Entêtement… je crois que c’est le mot qui convient !

      Pour votre communication, le problème sera le même avant 8 heures ou en soirée… Bref, ingérable !

      Si il vous manque du temps, le mieux, c’est le Prud’hommes !

    • Bonjour.
      Oui tout à fait cela risque d’être assez compliqué pour communiquer avec le responsable à certaines heures de la journée.
      L’article dont vous faites référence est celui du 18 juin dernier sur l’arrêt de la cour européenne de justice sur le temps de travail.

    • Bonjour.
      Oui tout à fait cela risque d’être assez compliqué pour communiquer avec le responsable à certaines heures de la journée.
      L’article dont vous faites référence est celui du 18 juin dernier sur l’arrêt de la cour européenne de justice sur le temps de travail.

  6. JE VEUT REVENIR SUR LE TEMPS REPERE LA SEMAINE DERNIERE MON TEMPS REPERE 1H 60 PERSONNE NE ME CROIT EFFECTIVEMENT J AI PORTE LE BEBE ET EXTRAORDINAIREMENT IL EST SURR L ORDINATEUR DE MON ROC DEVENU 1H59
    AUJOURD HUI J AI DONC SCANNE MA BADGEUSE QUI INDIQUE TOUJOURS 1H60 SUR MON SECTEUR 33 J AI ENVOYE CE SCAN A MON ROC QUI LA A ETE OBLIGE DE ME CROIRE ALORS PHILIPPE QU EN PENSE TU ??? C EST UN BUG DE MA BADGEUSE ???

    • Bonjour,

      Oui, après vérification, il s’agit d’un arrondi. 1H59,40 est devenu 1H60 au lieu de 2 heures 00. C’est juste un problème d’affichage quand le calcul se fait en minutes mais cela n’a pas d’impact sur le temps qui bien de 1H59.

  7. JE COMMENCE MA DISTRIBUTION A 6H DU MATIN SECTEUR 31 TEMPS REPERE 0H36 DONC CERTAINEMENT TEMPS MAX AU ALENTOURS OR IL ME FAUT 1H 10 20 APPROXIMATIVEMENT PENSEZ VOUS QUE JE VAIS TROUVER MON RESPONSABLE A 7 H AU BUREAU,,,

    • Bonjour.
      Il y a de grandes chances que pour la plupart ce sera non et ils auront bien raison. L’amplitude 6h00-21h30 va être compliquée à gérer.

  8. Bonjour,pour ma part pas question de téléphoné on me dit Stop j’arrete vu mes temps repère très très bas mais ce sont des communes entières qui ne seront pas distribués.
    Quant au tribunal on y ai déjà, affaire a suivre

  9. Question quand sera t- il des secteurs ruraux on le temps repère est déjà fantaisiste heureusement payé à ce jour en temps badge perso il manque 1h à chaque c’est donc la fin de ce choix de temps badge ?

    • Bonsoir.
      Comme nous l’avons en réponse d’un précédent message, rien ne vous oblige à vous arrêter, puisque cette disposition n’est pas légale. De toute façon, votre responsable aura du mal à vous répondre puisqu’il risque d’être très occupé.
      Faites votre distribution comme d’habitude et demandez une régule. Si on vous la refuse, contactez-nous et nous ferons valoir vos droits dans les plus brefs délais.

  10. Bonjour j’ai une question concernant l’immobilité , est-ce que le temps d’immobilité se remet a 0 régulièrement ou pas ? Si oui a quel moment ?
    Exemple je suis immobile pendant 5 minutes le temps de charger ma charette , 20 minutes plus tard je suis de nouveau immobilisé pendant 5 minutes le temps de chercher une adresse dans un bâtiment est-ce que j’aurais 10 minutes de retirer ? Merci
    Cordialement

    • Bonjour,

      Oui, il y a une franchise de 7 minutes. L’immobilité ne se déclenche qu’à partir de 7 minutes et donc pour un arrêt de 5 minutes, il n’y a pas d’immobilité constatée.

      Si l’immobilité est de 8 minutes, il sera retenu 8 minutes.

      Si il y a un nouvel arrêt de 5 minutes, il ne se passe rien.

      Si il y à un nouvelle arrêt de 10 minutes, il sera retiré 10 nouvelles minutes qui s’ajoutent à 8 minute et totalise donc 18 minutes.

      Vous pouvez retrouver des détails sur la fiche pratique “badgeuse” disponibles dans les documents utiles du site.

  11. D’accord merci pour votre réponse car moi les arrêts divers sont généralement de 5 minutes et j’avais peur que la badgeuse additionne les 5 minutes au 5 minutes précédente a chaque fois

  12. bonjour
    moi c’est tout vu je ramenerai les documents ,car deja les régules sont inconnue aux bataillions les ikéa deja aucune régule car le dr ne les valide pas.
    il va peut etre falloir prevenir l’urssaf des agissements de notre chez employeur.

    • Dès lundi à Limoges on attaque avec le temps max . Et nous avons eu droit à des explications très légères et quelques feuilles d’explications auxquelles je n’ai pas tout compris. Il y a tellement de possibilités que l’on s’embrouille .
      J’attends avec impatience ce que va m’indiquer ma badgeuse lundi matin. Mais quoi qu’il en soit si elle carillonne bien avant la fin de mon secteur, je plante tout sur place . Tant qu’à ne pas être payé autant abrégé . Parce que de toute façon qu’on appelle ou pas ce sera du pareil au même.

  13. Quelques informations supplémentaires.

    -Vous avez des adressés, vous devrez normalement terminé votre distribution.

    -Vous avec des panélistes sur votre secteur, vous devrez normalement terminé votre distribution.

    -Vous avez un client alimentaire, vous devrez normalement terminé votre distribution.

    C’est ce que votre manager devrai vous répondre au téléphone si le contacter.
    Par contre attendez vous à un entretien sur ce dépassement du temps max.
    Je viens de regarder ma zone de distribution et la plupart des temps repères ont pris des pourcentages plus ou moins important pour calibrer ce temps max., voir le double pour certains.
    Affaire à suivre………….

Les commentaires sont fermés.