Temps Pschitt, scratch, pzzz, crack, boum. Bientôt c’est “Max” qui sera la menace !

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

En ce moment, à force de changer d’orientation et de revenir à l’état antérieur, la stratégie de la direction tient plus du giratoire que de la route droite nécessaire à son développement.

Affublés de différents sobriquets sans doute trouvés dans la dernière édition du Picsou magazine du management, la direction concentre son imagination, non pas sur le développement, mais sur la manière dont il va être possible de moins nous payer, tout cela en attribuant un nouveau nom à chaque idée. Ce mois-ci, ce doit être le mois des M.

Pour refaire un peu l’historique, c’est ainsi que les distributeurs d’adrexo ont du subir différentes mesures visant à limiter leurs rémunérations.

Le temps scratch avait eu une durée de vie ephémère décrite dans un article de mars 2018 :

Devant une levée de boucliers syndicale et un besoin de conserver des relations pacifiques avec l’URSSAF, ce temps avait vite disparu.

Il en est de même pour le blocage à trois heures qui bloquait la badgeuse après 3 heures de dépassement du temps théorique et qui imposait d’appeler le responsable pour connaitre ses consignes.

Au surplus, l’URSSAF avait fait cesser ce blocage imposé relevant que ce système allait générer des heures non payées aux distributeurs.

Mais c’était sans compter sur la persévérance de la direction, jamais avare de moyens pour limiter des rémunérations.

Une expérience est en cours dans le sud de la France pour mettre en place un temps “Max”.

Kesako ? Très simple : un nouveau blocage, non plus à 3 heures mais à un temps maximum fixé après étude des différents temps habituels. Un nouvel algorithme bien prometteur !

Votre badgeuse sonnera et vous invitera à cesser votre distribution.

La direction indique qu’il faudra alors appeler un responsable pour savoir s’il convient de continuer et, dans ce cas, obtenir une régularisation du temps supplémentaire, ou arrêter et rapporter les documents restants.

Bref, un retour du blocage déjà connu.

Pour ceux qui ont connus ce dispositif, il a fait ses preuves !

Les responsables injoignables (comment en serait il autrement pour une journée qui s’étend de 6 heures à 21 heures !!!), des autorisations de continuer sans finalement aucun paiement des heures, et bien d’autres galères diverses et variées.

Pour nous, il est clair que c’est inacceptable et que les distributeurs devront cesser leurs distributions lorsque la badgeuse s’arretera.

D’autant que nous pouvons affirmer que des notes écrites circulent déjà pour interdire les régularisations de salaire après blocage de la badgeuse au temps “Max”.

Il n’est pas question de prendre le risque de distribuer gratuitement d’autant que des collègues ont déjà eu cette douloureuse expérience.

L’entreprise gérera, avec ses clients, les conséquences de ses décisions.

Cette nouveauté n’est pas non plus sans poser problème au niveau du courrier restant qui ne pourra donc ni être distribué ni badgé alors que la direction nous annonce que cette activité est pourtant prioritaire. Que de contradictions !!

Dans quelques jours, nous vous donnerons des détails sur ces nouvelles dispositions.

12 Commentaires

    • On est déjà des vaches à lait
      Mais si toute les vaches arrête leur production de lait le producteur n’aura pas le choix d’écoutes Les vaches
      Comment dire au client que leur pub reste au dépôt le temps que la direction plie
      Pour rappel les CRS on eu une augmentation énorme en 1 journée de grève car leur patron avait les petoches

  1. Depuis que l’on a soit disant contrôlé un de mes secteurs on as réduit le nombre de poignées une première fois de 50 puis de 100 en réduisant bien sûr le temps certifié soit environ une heure sur le temps réalisé par le référant
    Bien entendu le temps de préparation a également été réduit

    • Bonjour,

      Le temps de préparation est calculé en fonction d’une formule qui n’a aucun lien avec le temps de distribution.

      Vous avez la possibilité de demander comment de contrôleur a effectué la distribution et voir les traces, vous verrez ainsi pourquoi le temps à été validé sur le temps actuel.

  2. C est pour toutes ses raisons que j ai démissionné. Adrexo prends vraiment les distris pour des imbeciles .j en ai eu marre d être toujours obligé de rendre des comptes a des soits disant responsables qui n ont jamais fait une distri et qui ne connaissent pas les secteurs.apres 15ans de bons et loyaux services j ai dis stop surtout avec tous les nouveaux projets qui ne marcherons jamais.ça fera une retraitée en moins ils seront contents…………la raleuse a disparue

  3. Bonjour, le temps max qui pourrait être mis en place m’interpelle pour plusieurs raisons. La première, celle de l’équipement des distributeurs qui aujourd’hui ne sont pas tous en possession d’une badgeuse. Comment seront ils avertis qu’ils atteignent le temps max autorisé ? La deuxième, est ce que les temps max seront indiqués pour chaque secteur sur la feuille de route ? La troisième, lorsqu’il y aura des catalogues à distribuer type JOUE CLUB , ALINEA, ETC.. ce qui augmentent le temps de distribution, est ce que deux tournées spécifiques seront effectivement prévues ?
    Dans tous les cas de figure, nous devons être payé au temps réel. A partir du moment ou un temps maximum me sera donné pour réaliser ma distribution, si celle ci n’est pas terminée, je ramènerais tout ce qui n’aura pas été distribué au dépôt. Il est inconcevable qu’une fois de plus notre travail ne soit pas payé à sa juste valeur !!!

    • Bonjour,

      Ceux qui n’ont pas de badgeuse ne sont pas concernés. Ils ne peuvent en effet connaitre le temps “max” de la semaine.

      Le temps Max ne devrait pas être indiqué sur la feuille de route. L’ajout d’un catalogue fait augmenter le temps de distribution théorique de la semaine et donc, le temps max. Si il est demandé de faire deux tournées, il doit y avoir deux feuilles de route.

      Il convient en effet d’appliquer la décision de la direction et d’arrêter sa distribution. Rien n’impose également de se signaler en cas de blocage de la badgeuse.

  4. Bonjour ,

    Le blocage des 3h existent toujours ou pas à l’heure actuelle ?
    Si ils mettent un temps max pas de problème par contre si pas fini la distribution il ne faut pas passer avec la badgeuse dans les rues non faites pour bien montrer que cela n’a pas été fait et comme cela si y a des contrôles l’entreprise se débrouillera avec les enseignes et perdront sûrement des clients , tout cela est inadmissible pour nous distributeur qui nous fessons toujours avoir tel que régularisation jamais faites, fausses promesses et j’en passe , dans cette voie adrexo signe sa fin , certes faut que nous distributeurs nous travaillons mais pas nous faire escroquer.

  5. Maaannn dieeeeuuu !! Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?!?
    Je nous souhaite à tous bon courage pour la suite !

  6. Bonjour
    Et les annonceurs ils en penseront quoi …???
    Parce que savoir que leur documentation publicitaire risque de ne plus être donnée partout sur le secteur , tout ça parce que le distributeur ne pourra plus travailler car la badgeuse stop net ?!
    Ils vont voir cela d’un mauvais œil les annonceurs, je suppose !!! faut pas oublier qu’ils payent pour cette distribution et que cela génère ensuite nos salaires.
    Encore une décision “loufoque” imaginée par la direction d’Adrexo

  7. La suite au prochain épisode, après les distributions qui auront été effectuées en Semaine 27 avec la mise en place du temps MAX. Je crains que beaucoup de distributions ne soient plus réalisées complétement et de ce fait que beaucoup de marchés soient perdus pour Adrexo au profit de son concurrent. Et si la distribution du courrier semblait être une alternative rentable financièrement, les clients qui verront que les contrats de distribution ne sont pas respectés vont eux aussi trouver d’autres partenaires pour faire parvenir les courriers à leurs destinataires. Il semblerait que tout est fait pour mettre en extinction la distribution d’imprimés publicitaires ou de documents adressés. On est mal patron, on est mal…

Les commentaires sont fermés.