Revalorisation des indemnités kilométriques pour les distributeurs. Est-ce déjà trop payé ?

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Dans un tract syndical, c’est ce qu’indique une des organisations syndicales pourtant soi-disant révolutionnaire !

En effet, tout en assurant notre promotion…, au cas ou des salariés ne connaîtraient pas encore l’existence de la C.A.T…., ce syndicat critique le travail d’un de nos élus et représentant du personnel.

Discours classique et de bonne guère et surtout qui permet de faire parler de votre syndicat préféré !

Mais, pour critiquer ce travail au service des distributeurs, nos collègues indiquent qu’il se déplace uniquement pour percevoir 0,39 euros par kilomètre.

Extrait :

Même sur Facebook, ou des groupes végètent et ou les fausses informations sont la règle, il n’est pas rare de voir des responsables de ce même syndicat critiquer nos actions (sous couvert d’un pseudonyme, ce qui ne saurait protéger des actions en diffamation) :

Sans vouloir reprendre les explications déjà données ici sur la procédure judiciaire en cours pour avoir accès aux comptes du comité d’entreprise, le vénérable syndicaliste masqué entend, ci-dessus, faire référence à cette procédure étant entendu que son organisation a accepté depuis d’être associée à la gestion du comité d’entreprise et de cautionner son fonctionnement actuel et passé. La justice a déjà condamné le secrétaire et le trésorier mais ceux-ci s’évertuent, malgré cela, à ne pas exécuter la décision. Ce soutient au bureau du C.E. va sans doute rendre très fiers les sympathisants de cette organisation syndicale pourtant très critiques au sujet de son fonctionnement, sur le terrain…

Pour revenir au sujet des indentés kilométriques, rappelons, pour eux, qui n’ont pas distribué depuis longtemps…, que ce montant est le même que celui que perçoit un distributeur pour financer ses déplacements.

Or, cette même organisation syndicale critiquait récemment ce montant en indiquant qu’il était insuffisant.

Comment pourrait il enrichir les uns et ne pas suffire pour les autres ?

La direction doit se délecter de cette contradiction et ce comportement puérile n’est pas de nature à faciliter les négociations en cours. La jalousie, la méchanceté n’est manifestement jamais bonne conseillère !

Bref, vous voyez, chers amis, chers collègues, que le niveau ne progresse guère sur le plan de la communication syndicale…

Tout cela nous a bien amusé et valait bien ce clin d’œil !

En ce qui nous concerne, nous communiquons, par écrit, ici, et oralement quand nous vous rencontrons sur le terrain, et nous maintiendrons cette communication fiable, vérifiée et vérifiable, réaliste, clairement dirigée vers le progrès social pour les salariés.

Il n’est pas question pour nous d’attaquer gratuitement les autres organisations syndicales et de nous tromper d’adversaire.

D’ailleurs, sur ce site, chacun peut s’exprimer et nous respectons tous les salariés, même s’ils sont adhérents d’autres organisations. L’important, c’est de participer ! Et chacun à le droit à ses idées, qui lui correspondent et qu’il estime sincères.

C’est ainsi que peut naître un débat et que celui-ci peut être constructif.

15 pensées sur “Revalorisation des indemnités kilométriques pour les distributeurs. Est-ce déjà trop payé ?

  • 12 mai 2019 à 9 09 53 05535
    Permalink

    Encouragements ! ✌

  • 12 mai 2019 à 10 10 49 05495
    Permalink

    peux importe la gueguere entre syndicats , la réalité les frais kilométriques , sont sous payer , vu le prix du carburant??????

    • 12 mai 2019 à 11 11 00 05005
      Permalink

      Bonjour, effectivement, au delà de clin d’œil, il y a un véritable problème avec l’indemnité kilométrique.

      D’une part sur le montant et d’autre part sur le nombre de kilomètres pris en charge.

      Sur ce dernier point, nous invitons les distributrices et distributeurs à prendre contact avec nous. Nous menons des actions sur ce sujet.

      • 12 mai 2019 à 14 02 15 05155
        Permalink

        cela est vrai quand l on 35 km sur une tournée et que l on rembourse que 19 km il y un probleme
        et vous touché 16.40euros pour distribuer 450 boites avec 1 h 50 de payer et pour le responsable du personnel
        c est normal

        • 12 mai 2019 à 14 02 51 05515
          Permalink

          Bonjour,

          Je fais suite à votre commentaire sur le site CAT-ADREXO.FR.

          Votre problème peut être réglé car il existe une procédure dans l’entreprise pour recalculer les kilomètres de la tournée.

          Il faudrait nous indiquer votre centre de rattachement et vos secteurs et nous pourrons vous guider.

          En cas de refus de l’entreprise, il existe des moyens pour forcer cette mise à jour et de récupérer le manque à gagner passé.

      • 12 mai 2019 à 15 03 21 05215
        Permalink

        Bonjour que faire avec ses km
        Sur tout mes secteurs 180km payer alors que j en fait plus de 600km

        • 12 mai 2019 à 15 03 48 05485
          Permalink

          Bonjour,

          Prenez contact avec nous, nous ferons le nécessaire.

  • 12 mai 2019 à 13 01 53 05535
    Permalink

    Bonjour
    J’en et fait une demande de renseignement dans la rubrique aide au salarier sans réponse
    Je perd une sacrée somme en frais car il sont du dépôt au secteur
    Et non du dépôt à chez moi
    Tout comme les indemnités de préparation à domicile qui sont aussi disparue

    • 12 mai 2019 à 14 02 54 05545
      Permalink

      Bonjour,
      Oui, nous vous avons répondu le 5 mai à 9h27.

      Nous vous renvoyons un mail avec un lien pour le consulter.

      • 12 mai 2019 à 15 03 40 05405
        Permalink

        Je parlai du message du 7 mai que j’ai envoyer

        • 12 mai 2019 à 15 03 53 05535
          Permalink

          Ok, nous venons de vous envoyer un mail par le service d’aide aux salariés afin d’y répondre

  • 12 mai 2019 à 14 02 25 05255
    Permalink

    Bonjour à vous, in directement un soucis viens se greffé, vendredi dernier chaque distributeur à reçus en main propre une note de service que je vous retranscrit .
    JE VOUS RAPPELLE QUE TOUTE PERSONNE AYANT UN CONTRAT DE TRAVAIL SE DOIT DE SE DEPLACER AU DEPOT AFIN DE RECUPERER SE DOTATION PUB + COURRIER AINSI QUE LES CONSIGNES DE DISTRIBUTION.
    CETTE REGLE D’ENTREPRISE S’APPLIQUE A TOUS SALARIES D’ADREXO.
    JE VOUS REMERCIE D’EN PRENDRE CONNAISSANCE POUR UNE MISE EN APPLICATION SEMAINE 20.
    Cela semble logique sauf que certain distributeur comme moi travail en couple et que venir à 2 me semble inutile puisque je signe après vérification de la palette la FDR avec les initiale PO devant ma signature ce qui engage ma responsabilité et ceci depuis 12 ANS.
    de plus ma petite voiture m’oblige parfois à mettre des pub sur le siège avant et dans un contexte ou aujourd’hui l’écologie dont le déplacement en voiture fait partie et le prix du carburant ne m’autorise pas a venir a 2 voitures chercher la PUB.
    J’aimerai connaitre votre avis et savoir si tous les centres sont concernés par cette notice. Merci

    • 12 mai 2019 à 14 02 47 05475
      Permalink

      Bonjour,

      Strictement légalement, rien n’interdit à un distributeur de transporter quelqu’un dans sa voiture, même s’il se rend à son travail. Toutefois, cette seconde personne n’est pas autorisée à entrer dans les locaux de l’entreprise sans autorisation et son poids doit être retiré du poids autorisé en charge pour voir si le véhicule n’est pas en surcharge.

      Si le couple, ou les deux personnes, sont salariés, ils disposent chacun d’une feuille de route, ce qui règle le problème des frais de route (si 2 secteurs différents) et de l’autorisation de pénétrer dans l’entreprise.

      La note vise surtout à éviter qu’une personne vienne chercher des documents alors qu’elle n’est pas salariée. Il a pu être constater des “arrangements” qui pouvaient poser problème surtout du point de vue de la sécurité.

      Vous avez raison, chaque distributeur doit se présenter en personne. Dans le cas d’une distribution en duo avec deux contrats de travail, il est possible de venir à deux ou pas, c’est un choix, qui a des impacts sur le poids total roulant et qu’il faut prendre en compte. La présence du second distributeur n’est pas impérative même si le passage de consignes est préférable en direct aux deux personnes.

      Ce qu’il faut surtout éviter, c’est qu’un accompagnant non salarié vienne dans les locaux, ce qui est plus fréquent qu’on le pense !

  • 12 mai 2019 à 14 02 47 05475
    Permalink

    Bravo pour cet article qui est très constructif et réduit à rien les suppositions méchantes de la part d’un syndicaliste rival de la CAT. ( Sans vouloir être arrogant, je proposerais à cet autre délégué de syndicat de demander quelques heures de formation en orthographe et grammaire français, pendant ses heures prévues pour cela, car il y a un peu trop de fautes dans son message sur Facebook ! ).
    En ce qui concerne la vérification des kms, je me suis posé la question comment le seul délégué engagé de la commission de suivi du CE voudra faire le travail de vérification de toutes les distributrices et tous les distributeurs d’ADREXO ( plus de 18.000 en ce moment ! ). Est – ce qu’il ne faudrait plutôt proposer une étude de contrôle général que la CAT pourrait proposer et organiser pour tous ceux / toutes celles qui le voudront ( podomètre de Décathlon par exemple avec une montre qui est intégrée en même temps que se fait l’enregistrement à l’aide de la badgeuse pendant la distribution et le temps et les kms de référence sur la FDR, difficile ou bien vraiment impossible à isoler, secteur par secteur, car les secteurs ne sont pas mis séparément, donc pas de possibilité encore de savoir combien d’heures et de kms sont prévus – listing très intéressé de la part de la direction ?! ).
    Comme la direction ne pourra jamais avoir l’intention de tout payer, comme c’est indiqué ou prouvable, car elle n’a pas l’intérêt de le faire pour ne pas perdre trop de marge pour le profit, on devrait trouver un compromis qui pourra satisfaire les deux côtés, direction + actionnaires d’un côté, salarié es – distributeurs de l’autre. J’ai quelques idées qui se réaliseraient sur un plan qui responsabiliserait les deux “partenaires” par une “participation fidélisante” .

    • 12 mai 2019 à 15 03 19 05195
      Permalink

      Bonjour,

      Effectivement, à lui tout seul, et même si tous les membres de commission (4), faisaient ce travail, ce ne serait qu’un goutte d’eau dans l’océan des temps théoriques étonnés.

      Toutefois, pour ceux qui en sont victimes, c’est beaucoup et c’est important. Alors il est important que ceux qui se manifestent puissent avoir une solution.

      Pour nous, la solution passe par l’accompagnement, par la permutation entre collègues et surtout par l’étude des temps moyens qui sont aujourd’hui parfaitement connus de l’entreprise qui se refuse à faire ce retour d’expérience pour économiser de l’argent.

      L’entreprise souhaite clairement jouer la montre et attendre d’y être obligée pour améliorer les choses, tant sur le plan du temps que sur le plan des kilomètres.

      Nous pensons effectivement qu’il pourrait y avoir un accord ou l’entreprise pourrait attendre une qualité irréprochable en échange d’un paiement juste. Ce serait une vrai force concurrentielle et une possibilité de relever le niveau d’exigence et de professionnaliser le métier.

      Malheureusement, ça ne fait pas partie des projets à venir et il faut bien reconnaître que ce type de négociations n’est pas dans l’ADN de l’entreprise.

Commentaires fermés.

ADREXO

GRATUIT
VOIR