Hausse des prix des carburants et pas de révision des indemnités kilométriques !

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Les carburants atteignent de nouveau, un niveau de prix particulièrement élevé. Pourtant, le montant de l’indemnité kilométrique reste au même niveau. Pourquoi ?

La révision du montant de l’indemnité kilométrique, fixé aujourd’hui à 0,39 euros, est un mécanisme prévu dans le texte de notre convention collective.

Malheureusement, les négociations nationales à la branche d’activité (la distribution directe) sont au point mort depuis de longues années et aucun changement n’intervient.

Au final, ce sont les distributeurs qui reçoivent toujours le même montant alors que le prix de l’essence augmente toujours.

L’indemnité kilomètrique (I.K.) n’intègre pas que le carburant, elle est destinée à compenser également l’usure du véhicule, l’assurance ainsi que les frais d’entretien.

L’entreprise pourrait d’elle même, augmenter ce montant mais n’est pas obligé de le faire, du fait de l’inertie des négociations de branche.

Autre problème, et de taille, le nombre de kilomètres pris en compte.

Car, nos réclamations seraient bien moindres, si, au moins, le bon nombre de kilomètres était versé pour les différentes missions.

Les bons kilomètres pour aller du centre au domicile, sans limitation à 30 kilomètres maximum comme c’est le cas aujourd’hui.

Les bons nombre de kilomètres pour rayonner sur son secteur et aller d’un secteur à l’autre ou d’une partie du secteur à une autre partie.

Et enfin, des kilomètres pour aller du domicile au secteur.

Bien entendu, pour les distances qui ne sont pas couvertes dans le temps mesuré par la badgeuse, le temps associé à ces kilomètres doit également être pris en compte et payé par l’entreprise.

Ce ne serait que justice !

Dans le cadre des NAO (négociations annuelles obligatoires), nous avons évidement demandé une mise à jour de ces données mais elles engendrent des coûts particulièrement importants et nous avons peu d’espoirs sur ce sujet d’autant qu’une augmentation du montant ne réglerait pas le problème des différences de distances constatées entre la réalité et les feuilles de route.

C’est pourquoi la C.A.T. a engagé plusieurs actions Prud’homales afin de faire respecter les obligations de l’entreprise.

Vous avez donc tous le pouvoir de vous faire respecter en nous informant des difficultés rencontrées afin que nous puissions étudier votre dossier et vous accompagner dans la démarche.

Nous ne comprenons pas d’ailleurs pourquoi l’entreprise continue à prendre autant de risque sur ce sujet. Au delà des condamnations Prud’homales, elle engendre, elle même, une distorsion de qualité et court un risque important vis à vis de l’Urssaf.

Dans la logique de développement de nouvelles activités qui nécessitent une qualité irréprochable, il est de notre responsabilité d’essayer de contraindre la direction à ouvrir de sérieuses négociations sur ce thème et concilier l’intérêt de l’entreprise et des salariés, condition indispensable à la survie de ce qui fait la richesse d’Adrexo : son réseau d’agences et son maillage territorial.

12 Commentaires

  1. Ce n’est plus un problème pour moi car dorénavant je stationne mon véhicule et effectue une grande partie de la distribution à pied. Cela me demande plus de temps mais celui ci m’est payé alors que si je déplace mon véhicule, les kilomètres effectués ne le sont pas. Moindre coût pour moi, plus de coût pour l’entreprise. Je l’adapte à la situation. Ce serait bien que l’entreprise en fasse de même et ne nous fasse pas supporter le coût supplémentaire que le carburant représente aujourd’hui.

  2. J’effectue ma distribution à pied.Mon véhicule ne me sert que pour transporter les pubs.J’agis comme le précédent distributeur.Donc,moins de dépense en carburant.

  3. A mon avis, l’entreprise fait un “jonglage” entre un remboursement symbolique des kms et un paiement ( un peu ) plus juste par rapport aux heures réelles de distribution en ajoutant un surplus ( symbolique ) pour les adressés et les pubs en essayant d’élargir les secteurs ( les adressés se trouvent assez souvent hors secteur ! ). Par rapport à MEDIAPOST, on a l’avantage du “paiement des kms”, mais on est moins payé par rapport aux heures de distribution de la pub normale ( FDR, heures de référence sur la badgeuse ). Comme ADREXO est une entreprise qui est à la bourse, si j’ai bien compris, elle doit être intéressée de verser des “profits” assez rapidement à ses actionnaires – ce qui n’est peut – être as encore le cas, à cause des mesures de restructuration de l’entreprise -, donc elle doit faire vite pour payer moins par rapport aux heures de distribution et peut – être aussi par rapport aux kms. Comme cela, il est très important que nous, les distributeurs ( ici ), nous avons un syndicat fort qui nous informe bien et qui essaie de faire de la pression sur la direction, si celle – ci n’est as déjà partie sur une autre piste pour réaliser de plus forts profits que ceux qui se laissent réaliser par la distribution “traditionnelle” ( de pubs ).

    • Bonjour,

      Nous rappelons que depuis la mise en place de la distribution du courrier publicitaire et de gestion, la direction demande de na pas distribuer les adresses hors secteur et de les rapporter en signalant l’anomalie afin que le logiciel de géocodage soit amélioré.

      Adrexo n’est plus en bourse depuis plus de 2 ans avec le passage du groupe SPIR au groupe Hopps.

      Cela n’empêche pas que les actionnaires soient évidement intéressés…

      Le distributeur fait la richesse de l’entreprise et devrait être sa priorité. Sans distributeur, il n’y a rien. Ne rien faire pour fidéliser et obtenir une qualité optimum est suicidaire.

  4. non seulement le prix du carburant augmente mais l’indemnité de domicile à secteur n’est toujours pas d’actualité!et l’indemnité pour domicile entrepôt ne suffit pas;

    • Bien sur, la direction a procédé d’autorité à la modification du trajet pour ne plus payer que le trajet du centre vers le domicile.

  5. Bonjour, Ne prenez pas les distributeurs pour des ‘idiots’ je vois que nous avons tous ou presque la même façon d’agir nous sommes plusieurs distributeurs ici qui faisons à pied au lieu de véhicule surtout l’urbain le rural peut se faire mais pas partout.
    A malin malin et demi
    Je ne suis pas très d’accord avec le trajet centre vers domicile pour moi cela ne correspond à rien
    Il faut encore se battre. Je suis fatiguée ce n’est pas comme cela que je vois l’entreprise qui m’a embauchée il y a presque 20 ans.

    • Bonjour,

      Nous ne nous prenons pas pour des idiots, bien au contraire. Il est évident que la pratique de la distribution se fait surtout à pieds, mais ce n’est pas nous considérer comme des idiots que de dire que nous n’avons pas suffisamment de kilomètres payés. C’est juste la triste réalité.

      Si pour vous, tout va bien, tant mieux, mais ce n’est pas le cas partout. Nous sommes principalement des distributeurs et sommes en activité chaque semaine, nous connaissons bien les problèmes de notre métier.

      Il y a du bon dans les relations entretenue il y a 20 ans dans l’entreprise, l’humain était respecté. Aujourd’hui, tout est financier !

  6. BONJOUR. SA NA RIEN A VOIRE avec le sujet .VENDREDI j ai fait la connaissance d un bronzer qui n est pas venu les main vide bien sur .et ce monsieur et venu defendre ces action au sien du c e .la campagne pour les elections de fin d annee c est parti il on chaud au fesse pour demarait si to . a quand la visite de la cat . pour moi c est claire le changement est une bonne chose . cordialement

    • Bonjour,

      Effectivement, je crois qu’il y a certaines appréhensions !

      Pour notre part, tout va bien et nous ne sommes pas en campagne. Il faudra déjà attendre que nous sachions comment ces élections vont se passer et quand. Les négociations ont juste commencé.

      Mais pas de problème pour venir vous voir. Passez par le formulaire de contact pour nous préciser ou vous êtes.

  7. Bonjour, moi aussi je distribue le max à pieds mais le poids de la poignée peut devenir une pénibilité, j’aimerai savoir s’il excite un poids maximal car cette semaine son poids atteint 250g …….!!!!
    merci

    • Bonjour,

      La convention prévoit qu’à partir de 500 grammes par poignée, vous êtes autorisé à fractionner en deux votre distribution. Dans ce cas d’ailleurs, votre feuille de route vous indique les documents à utiliser dans la première poignée puis dans les autres.

      Vous pouvez donc effectuer 2 tours ou plus, à votre convenance.

      Le temps théorique évolue en fonction du poids et votre temps badgé n’est pas limité. Il ne faut pas déclarer la distribution terminée à la fin de chaque tour et seulement mettre éventuellement en pause et cliquer sur “terminé”, uniquement quand tous les tours sont terminés.

Les commentaires sont fermés.