Badgeuses Adrexo et désinformation.

Depuis quelques semaines, des rumeurs circulent sur la légalité des badgeuses.

Ces rumeurs sont entretenus sur la base d’un arrêt récent de la cour de cassation qui a traité d’un dossier qui concerne la société Médiapost et son appareil de mesure du temps de travail et de suivi de distribution.

Vous êtes nombreux à vous inquiéter des conséquences possibles sur Adrexo et à craindre une suppression des badgeuses, qui, pour l’essentiel d’entres vous, ont provoqué une hausse substantielle du salaire.

Sachez que le dossier évoqué récemment n’a qu’un rapport assez lointain avec Adrexo.

En effet, il est principalement reproché à l’appareil de mediapost d’être trop intrusif et de ne pas permettre une liberté d’organisation tant sur le trajet que sur les horaires.

La préoccupation de la cour de cassation est de limiter l’usage du GPS à un niveau raisonnable et proportionné avec le but recherché.

Dans le cas d’Adrexo, le but recherché est de mesurer et de contrôler le temps de travail comme l’impose le code du travail.

Il est donc raisonnable de s’assurer que le distributeur est sur son secteur en action de distribution.

De plus, contrairement à l’appareil du concurrent, la badgeuse ne transmet pas d’information en temps réel et vos managers ne connaissent pas vos horaires de travail, ils n’ont un retour que du temps de travail réalisé chaque jour.

Il n’y a donc aucune incidence sur l’activité d’Adrexo et sur la poursuite de l’utilisation des badgeuses.

Vous trouverez ci dessous un lien vers notre premier article sur le sujet.

Print Friendly, PDF & Email

En savoir plus sur Syndicat C.A.T. Milee (ADREXO)

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

2 Commentaires

Les commentaires sont fermés.