Coût des carburants, quel impact sur les distributeurs ?

Il est inutile de vous rappeler que le prix des carburants augmente. C’est un sujet d’actualité !

Il n’est pas d’avantage utile de vous dire que nous sommes directement impactés puisque nous utilisons nos véhicules pour travailler.

Alors, quel est l’impact du poste carburant pour les distributeurs ?

Tout d’abord, l’indemnité kilométrique actuellement d’un montant de 39 centimes du kilomètre ne concerne pas que le carburant.

En effet, un véhicule qui consommerait 10 litres de carburant au 100 kilomètres, avec un litre au prix de 1,60 euros, coûterait 16 euros pour 100 kilomètres soit 16 centimes par kilomètre de carburant.

Les 39 centimes versés seraient donc particulièrement avantageux s’ils ne concernaient que le carburant, mais ce n’est pas le cas.

L’indemnité se décompose ainsi :

  • L’amortissement du véhicule (usure, …) pour 24 % soit 0,093 € par km,
  • L’assurance pour 8 % soit 0,031 € par km,
  • Le carburant pour 36 % soit 0,14 € par km,
  • l’entretien pour 32 % soit 0,124 € par km.

Le carburant intervient donc pour 36 % du montant de l’indemnité.

Cependant, on ne constate pas de baisses sur les autres postes et il serait donc normal que le montant de l’indemnité augmente. 

L’entreprise s’en remet aux travaux des délégués de la branche d’activité (la convention collective) et autant dire clairement qu’ils n’ont ni l’habitude ni le tempérament à répondre rapidement.

C’est assez pratique pour l’entreprise… qui pourra arguer du fait que la branche n’avance pas et qu’elle ne peut donc elle même faire progresser le montant de l’indemnité kilométrique.

Cette réponse ne résiste pourtant pas très longtemps puisque l’entreprise aurait tout à fait la possibilité de prendre une décision seule.

Quand il s’agit de changer les règles de la préparation à domicile en défaveur des distributeurs, elle a été beaucoup moins attentive aux travaux de la branche, qui est pourtant totalement concernée par ce volet du travail.

Mais, et nous ne cessons de le rappeler, il est aussi important que le bon nombre de kilomètres soit rémunéré et c’est sur ce point que vous pouvez être acteur d’une évolution en votre faveur. 

Car, en ayant un nombre de kilomètres rémunérés inférieur à la réalité, vous ne percevez qu’une partie des indemnités dues, ce qui provoque un manque à gagner important et, éventuellement, l’obligation d’utiliser une partie du salaire pour financer les déplacements, ce qui est totalement anormal.

N’hésitez pas à saisir vos délégués C.A.T. si c’est votre cas.

13 Commentaires

  1. Bonjour, pouvez-vous m’indiquer le nom d’un délégué CAT sur le secteur de Brignoles ( Var ).
    Cordialement .
    Jean Luc Bendre.

  2. Barème fiscal indemnités kilométrique Année 2018
    En ce qui me concerne puissance administrative = 6 CV
    Indemnités kilométrique = 0,568
    Adrexo = 0,395

    BIZARRE non ?

    En ce qui concerne les kilomètres indemnisés ils sont les champions de l’ arnaque .

    • Bonjour,

      Les deux valeurs n’ont pas de rapport et aucune entreprise ne verse une indemnité au barème fiscal, cette valeur sert à calculer le coût des frais réels, ce qui également possible pour les distributeurs Adrexo qui peuvent utiliser cette possibilité pour déduire une partie des kilomètres de leurs impôts.

  3. Bonjour

    Comme disait Martin Luther King: “I have a dream” (je fais un rêve)
    …/… et bien moi aussi, je fais un rêve, qu’Adrexo revalorise sérieusement les frais de carburant, mais pas que, car une voiture c’est aussi des frais d’entretien, de réparation, de contrôle technique, et là on bascule dans du lourd en terme de frais ! qui peut dire le contraire ?
    Hélas, je crains que mon “rêve” n’en reste qu’au stade du mirage, pas de risque de concrétisation du rêve !

    • sachez que le cout d’un véhicule coute 500 euros par mois – ça vous coute le prix d’un salaire adrexo – il faudrait largement augmenter le taux de frais qui ne correspondant pas à la réalité

  4. Bonjour,
    Il devient de plus en plus difficile de travailler dans ces conditions; à force l’entreprise risque de ne plus pouvoir recruter de nouveaux distributeurs et les démissions risquent d’augmenter.
    On se fait avoir depuis des années et il faudrait que l’on ferme les yeux !
    Pour ma part, j’ai constaté que l’indemnité de trajet intra UG est complètement hors de la réalité; j’effectue 7 X plus de kms que ceux qui me sont attribués ! Je perd donc de l’argent chaque semaine; non seulement le taux IK est pas assez important mais en plus les kms sur mon secteur sont en dessous de la réalité. Je ne comprends pas que l’on puisse profiter des gens comme çà durant des années sans être inquiété.
    C’est révoltant , comment fait-on si l’on ne peut plus mettre de carburant ? Cela ne peut plus durer; nos responsables eux n’ont pas de soucis, ils n’utilisent pas leur véhicule personnel mais ceux de l’entreprise. Jamais la question n’est évoquée dans les CE, on préfère traiter d’autres sujets de peu d’importance.

    • Bonjour,

      Tant que le distributeur ne fait pas d’action individuelle pour obtenir paiement de ses droits, l’entreprise n’a rien à craindre.

      Chacun est acteur de la bonne exécution des relations contractuelles.

      Nous sommes la pour vous aider à faire valoir vos droits mais il faut déjà que le salarié décide de mener une action devant les juridictions.

      Ce sujet n’est pas de la compétence du C.E. qui traite de la surveillance économique et stratégique de l’entreprise et du social. Ce sont les syndicats qui peuvent exprimer cette demande, soit lors des négociations annuelles obligatoires chaque année, soit de manière isolée.

      Mais l’entreprise reste décideur et dans le contexte juridique actuelle, qui donne suprématie à la convention collective, ce ne sont que des négociations de branche qui pourraient imposer une augmentation si l’entreprise ne veut pas le faire elle même.

      Dans cette situation, vous comprendrez que pour obtenir satisfaction, ce sera long. Il est donc plus simple et surtout plus efficace de faire déjà payer le bon nombre de kilomètres car même si l’indemnité augmentait de quelques centimes, cela ne corrigerait pas l’écart de kilomètres non pris en compte.

      Et pour cela, il existe des solutions en passant par les tribunaux. La preuve est, de plus, facile a établir.

    • Tout a fait d’accord avec toi mais il ne suffit pas de parler il faut agir . Je suis dans le meme cas que toi sauf que j’ai entamé une procédure au pruh’hommes avec l’aide de la C.A.T que je remercie au passage 1ere audience le 13 Décembre a suivre……………………………

  5. Bonjour

    Adrexo possède une flotte de véhicules, mais comparativement aux véhicules des distributeurs, est-ce que Adrexo calcule ses frais de carburant et d’entretien de ses véhicules sur la même base que les frais accordés aux distributeurs ???
    Je serai curieux de voir la différence ! …. un gouffre à mon avis !
    Une mauvaise volonté manifeste qui tient peut-être encore la boite en vie économiquement ?!
    Je dis ça, je dis rien …

    • Les véhicules Adrexo sont loués et la maintenance est inclut dans le coût de location longue durée sauf pour le carburant.

      Une charge importante en tout cas, mais inférieure au coût de l’IK versée au distributeur, sinon, l’entreprise rembourserait les salariés concernés sur cette base.

  6. Depuis toujours le kilométrage qu’il soit du point de chargement au point de distribution est minimisé. Depuis toujours le Kilométrage intra-muros est sous estimé. Comme toujours le temps de déplacement jusqu’au point de distribution est sous estimé.
    J’ai à plusieurs reprises effectué des relevés exacts secteur par secteur et les ai donné au chef de centre. Sans réponse! Ce qui représentait 45 KM d’écart par semaine sur 9 secteurs.Soit 180Km de plus par mois! Quant au temps donné il vaut mieux ne pas en parler car selon le village que vous faites et l’heure à laquelle vous rentrez il peut y avoir 1h d’écart.
    Dire que nous sommes remboursé à 0,38 Euro DU kM EST VRAI POUR LES kILOMETRES INTRA-MUROS MAIS FAUX POUR LES KILOMETRES DU CENTRE AU LIEU DE DISTRIBUTION dont certains Villages) éloignés de 15 à 20 Km. Le kilométrage retour n’est pas rémunéré. Nous sommes donc remboursés à 0,19E du Km.
    Vous faites le calcul des Kilomètres non payés et ceux payés à moitié tarif, vous vous apercevez que vous dépenser entre 20 et 25% de votre salaire pour boucler le budget voiture!

    • Bonjour,

      Un simulateur précis est à votre disposition sur ce site.

      Si vous souhaitez modifier votre situation, nous sommes à votre disposition pour engager une procédure.

Les commentaires sont fermés.