Bip bip, ou quand Adrexo fait renaître le morse !

Cela pourrait être drôle si ça ne concernait pas notre vie quotidienne qui est déjà assez pénible et ne fait l’objet que de peu de reconnaissance.

Le morse était d’antan utilisé pour faire communiquer les hommes, et si tous les gars du monde… pouvaient fraterniser grâce à lui, les choses ont évoluées depuis et la quiétude sonore des moyens d’aujourd’hui permettent une relative discrétion et une certaine sérénité.

C’est sans compter sur l’entreprise qui fait renaître ce moyen puisque les distributeurs peuvent désormais être facilement localisés, non pas par GPS, mais simplement au moyen du bruit qu’ils ne manquent pas d’émettre en continu pendant la distribution.

Bip…Bip… est ce un moyen de sécuriser le travail de distribution ? La badgeuse s’est elle transformée en équipement de prévention individuelle pour protéger le distributeur et prévenir qu’il marche…

Nous connaissions les radars de recul des voitures, Bip…bip…, cette technologie s’étend désormais, pour nous, lorsque nous avançons sur nos secteurs.

Pour un peu que vous soyez équipés d’un chariot de 1932 trouvé au fond d’un dépôt, faute de mieux, les habitants pourront être avertis de votre arrivée.

Si demain, nous devions porter le pain, plus besoin de klaxon, la badgeuse suffit !

Et que dire du bip incessant amplifié par la résonance d’un hall d’immeuble, habitants, tremblez…j’arrive ! Pour savoir si vous avez du courrier, suivez les bips !

Est-ce plutôt une stratégie marketing pour faire connaitre les forces de l’entreprise sur le terrain ?

Sans doute pas, puisque cette campagne sonore n’est -malheureusement- pas accompagnée de la fourniture de vêtements siglés au nom d’Adrexo.

C’est dommage, imaginez 17 000 bipeurs habillés de violet distribuant simultanément toute la France… Quelle fanfare !

Malheureusement, ce problème désormais ancien, et qui fait rire la concurrence, ne semble pas être la priorité de l’entreprise !

Ce n’est plus Adrexo mais la coyote compagnie… bip..bip…

Bip, bip…

Il existe pourtant plusieurs solutions :

  • Emballer la badgeuse dans un linge épais afin étouffer le bruit, ne la libérer qu’en cas de pause ou en fin de distribution,
  • Réduire l’impact de le gène aux habitants en ne distribuant qu’aux heures de diffusion des Marseillais contre le reste du monde, afin de ne pas couvrir le son d’émissions importantes, Les heures de diffusion des feux de l’amour ou du journal télévisé de TF1 figurent désormais dans les heures interdites pour la distribution,
  • Engager un porteur de badgeuse qui pourra soutenir l’engin à bonne distance pendant que vous partez alimenter les boites à lettres, vous soutiendrez ainsi l’économie en créant un emploi et n’aurez plus à vous soucier de l’engin.

Ou enfin, mettre à jour l’application pour supprimer ces bips qui n’ont plus de sens, mais ça…

11 pensées sur “Bip bip, ou quand Adrexo fait renaître le morse !

  • 14 novembre 2018 à 10 10 52 115211
    Permalink

    Il et vrais que l’on fait sursauter pas mal de personnes avec les bips qui vienne d’un coup
    Un jour un papi aura un arrêt cardiaque à cause de sa
    Le taux de décès a t’il augmenté depuis les adressers ?

    • 14 novembre 2018 à 12 12 05 110511
      Permalink

      Il faudrait effectivement s’intéresser a ça et au taux de baisse d’acuité auditive !

  • 14 novembre 2018 à 11 11 28 112811
    Permalink

    Les concepteurs de ce bijou de technologie ce sont ceux qui étaient assis au fond de la classe à côté du radiateur pas de chance c’est tombé sur nous

  • 14 novembre 2018 à 11 11 40 114011
    Permalink

    le bip est une chose mais le plus dramatique est dans la recherche de l’adresse indiquée ,quand elle bip et que vous etes situé a plus de 5km

    • 14 novembre 2018 à 14 02 55 115511
      Permalink

      Sur ce point, les données cartographiques restent parfois erronées mais l’entreprise n’y peut rien.

      Cela reste rare.

  • 14 novembre 2018 à 12 12 28 112811
    Permalink

    Adrexo veut “fliquer” ses distributeurs ou quoi ?
    Et pourquoi pas accrocher une grosse cloche autour du cou des employés un peu comme le bétail dans les Alpages Franco Suisse, ou vous entendez le déplacement des animaux à des Kms à la ronde ….
    Non mais, sérieux ?!

  • 14 novembre 2018 à 13 01 52 115211
    Permalink

    Personnellement pas de problème dans la poche de la chemise je l’entend mais pas dans celle du pantalon
    Je dois avoir un problème d’audition
    Pour la préparation nous avons le droit à 5% de dépassement soit 3 minutes par heure
    Il y quelques temps j’ai eu un temps de préparation de 4 heure 17 j’ai enregistré 4 heure 30 j’ai eut un message par le quel mon temps était incohérent j’avais dépasser les 5 % de 9 segondes

    • 14 novembre 2018 à 14 02 12 111211
      Permalink

      Eh, oui 9 secondes, c’est trop… Les mathématiques sont strictes !

  • 14 novembre 2018 à 18 06 39 113911
    Permalink

    Le problème est que la badgeuse n’est pas fiable.
    Elle signale la BL très souvent 100 à 200 mètres après avoir dépassé celle ci. lorsqu’il s’agit d’un impasse ou d’un A/R sur une avenue on arrive à déposer l’adresser .Dans le cas contraire soit il faut revenir en arrière ou continuer son chemin sans poser l’adressé.
    Lorsque on est à un croisement de plusieurs immeubles elle ne s’arrete pas de sonner et à la lecture de la bibliothèque on ne sait pas de quel immeuble ou de quelle entrée il s’agit particulièrement dans les nouveaux ensembles .

    • 14 novembre 2018 à 19 07 52 115211
      Permalink

      Bonjour,

      Le problème ne provient pas de la badgeuse, la norme GPS ne permet pas une précision totale d’autant que les adresses sont géocodées à partir des données de l’IGN (institut géographique national) qui situe les adresses parfois pas tout à fait au bon endroit.

      De plus, moins la réception du GPS est bonne, moins la précision est bonne, et donc, en ville par exemple, c’est parfois compliqué.

      Sur ce point, il y a peu à attendre du matériel et le coté humain, avec la connaissance du secteur restera un point déterminant.

      D’ailleurs, la ou nous ne regardions même pas les noms de rues auparavant, nous commençons aujourd’hui à maîtriser la géographie du secteur, c’est probablement la que l’humain montrera sa suprématie et démontrera son efficacité.

  • 15 novembre 2018 à 6 06 41 114111
    Permalink

    Chers “camarades” et co – combattants de la bonne distribution de publicités de qualités et d’adressés qui ne le seraient pas, de première vue -,
    bravo pour toutes ces magnifiques analyses de notre dernier cri, la badgeuse qui ne fait pas “piep, piep”, comme les oiseaux le font se bien au printemps, mais “bip, bip”. Qu’est – ce que j’ai rigolé en les lisant. Il faudrait vraiment en faire un sketch et le présenter à la télé publique ou privée – pour gagner un peu de sous, hein ?
    Comme je ne peux pas faire de la concurrence à la POSTE – trop bien équipée pour tous les domaines de la vie de la “grande distribution traditionnelle et moderne”, je me rapproche de ces concurrents avec toute ma fierté de “salarié d’ADREXO”, leader de la “grande distribution de pubs privées en France” en “bip” ant. Dans une époque, où il n’y aura plus de sons de la part des voitures électriques bientôt, nous serons les seules à se faire remarquer et ainsi, à peut – être ne pas se laisser “écraser” par ces “monstres muettes de la haute technologie moderne”, grâce à ADREXO. J’ai même découvert que ce son est un son qui ne me disciplinera plus, car il n’est pas du tout un ton qui me sanctionnera après pour ma paye des adressés: Je sais que si je passe devant des adresses prévues pour les adressés, c’est bon et suffisant, car après la tournée ma badgeuse dévote me pose la question si je voudrai bien constater le nombre des adressés distribués et pas distribués. En plus, il ne faut que toucher avec son index ou autre la case avec le symbole positif pour la distribution de l’adressé pour indiuer que l’on n’a pas distribué la pub sans même donner de raison ( hors secteur, pas trouvé, déménagé etc. pp. ). Il suffit donc de bien arranger les adressés pour la tournée avant et garder celles que l’on n’a pas distribué ou se les rappeler en faisant le bilan à la fin avant de “terminer la tournée.
    Il faudra réfléchir si l’on a envie de refuser les heures de repère, en se basant sur une moyenne acceptable pour les deux côtés de la “grande distribution” , c’est – dire du “patron anonyme” ( ADREXO ) et du petit distributeur ou de la petite distributeure qui ne cesse jamais d’apprendre et d’affronter tous les climats différents qui se présentent à la belle France où il ou elle fait sa “corvée” ou son travail si varié et bien préparé de la part des deux côtés qui animent le contrat de travail ainsi que tous ses avenants successifs . Sachez que, bientôt ce sera NOEL dans l’entreprise ! Quelle surprise notre entreprise va – t -elle nous faire….?

Commentaires fermés.

ADREXO

GRATUIT
VOIR