Courriers et Bip à l’adresse, explications !

Retrouvez une fiche pratique de la C.A.T. sur cette nouvelle procédure simple qui sera prochainement accessible à tous les distributeurs de France.

Elle évite la préparation des plis et les oublis. Elle a été testée sur deux centres avec succès.

Cliquez ici -> Badgeuse : fiche pratique : bip a l adresse

CAT-ADREXO

Admin

42 pensées sur “Courriers et Bip à l’adresse, explications !

  • 9 janvier 2018 à 7 07 57 01571
    Permalink

    Bonjour,
    La saisie des PND avec la Mobibox doit se faire à quel moment ? Est-elle possible après l’envoi de la petite enveloppe de fin ?
    Merci

    • 9 janvier 2018 à 8 08 52 01521
      Permalink

      Bonjour,

      La saisie se fait normalement devant la boite, soit en cliquant sur « distribué » ou « non distribué » puis en indiquant le motif.

      De cette manière, le temps de saisie est comptabilisé dans le temps de travail.

      Cependant, pour le moment, la saisie d’un retour « oublié » peut aussi se faire après la fin de distribution.

  • 9 janvier 2018 à 8 08 48 01481
    Permalink

    Quand vous avez plusieurs adressée à la même adresse j’ai peur que ça soit encore plus compliqué

    • 9 janvier 2018 à 8 08 53 01531
      Permalink

      Bonjour,

      Dans ce cas, la badgeuse va biper plusieurs fois et chaque adresse apparaîtra l’une après l’autre pour confirmer la distribution.

  • 9 janvier 2018 à 15 03 48 01481
    Permalink

    Bonjour

    J’ai des retours adressés pour cause hors périmètre. A chque fois je les ramène au centre en signalant HP
    Je suppose que le manager fait le necessaire
    Dorénavant est ce que je devrais faire quelque chose avec la badgeuse ?

    • 9 janvier 2018 à 18 06 10 01101
      Permalink

      Bonjour,

      Oui, vous pourrez le faire, mais après la distribution avec une autre application de la badgeuse.

  • 9 janvier 2018 à 16 04 48 01481
    Permalink

    bonjour
    et pour les cidex

    • 9 janvier 2018 à 18 06 11 01111
      Permalink

      Bonjour,

      Vous pourrez mettre le courrier dans le cidex et le déclarer distribué manuellement.

    • 9 janvier 2018 à 18 06 12 01121
      Permalink

      Bonjour,

      Si la badgeuse est en veille, elle bip tout de même. La veille ne neutralise que l’écran.

  • 9 janvier 2018 à 18 06 06 01061
    Permalink

    bonjour
    et comment fait t on quand il y as pas de boite faut il aller sonner chez les personnes

    • 9 janvier 2018 à 18 06 14 01141
      Permalink

      Bonjour,

      C’est assez rare, mais il est alors possible de mettre le courrier dans un endroit protégé, comme le ferait le facteur.

      • 10 janvier 2018 à 12 12 33 01331
        Permalink

        Chez nous en rural c est 2 boîtes sur 5 d qui ne on pas et le facteur rentre chez les gens distribution à la ancienne

        • 11 janvier 2018 à 11 11 39 01391
          Permalink

          Il faudra donc probablement faire pareil…mais ce temps est mesuré et payé, alors…

  • 10 janvier 2018 à 15 03 53 01531
    Permalink

    bonjour comment vont faire ceux qui ne se serve pas de la badgeuse aurat il un contrôle seront ils payer merci

    • 11 janvier 2018 à 11 11 38 01381
      Permalink

      Bonjour,

      Oui, bien sur, et ces distributeurs qui ne font leur travail n’ont pas vocation à rester en poste. Ces agissements nuisent aux autres distributeurs sérieux.

  • 11 janvier 2018 à 12 12 09 01091
    Permalink

    bonjour que va faire adrexo a ce sujet car sans badgeuse ils peuvent travailler librement sam et dim merci

    • 11 janvier 2018 à 18 06 29 01291
      Permalink

      Bonjour,

      Ils peuvent mais c’est interdit et en cas d’accident, ce sera un problème…

      Je ne connais pas la stratégie d’Adrexo sur le sujet, mais il est évident que le manque de traces de distribution pose problème et met en danger l’emploi des autres distributeurs.

  • 11 janvier 2018 à 23 11 24 01241
    Permalink

    Bonjour,

    Vous dites qu’il faut faire pareil que le facteur avec les adressés sauf que nous, si l’on dépasse les 5 % du temps repère le secteur est en invalidité; de plus le facteur dispose d’un véhicule de fonction et est payé au mois pas comme nous.
    Par exemple si l’on a plusieurs adressés dans un bâtiment collectif, le fait de devoir cliquer dans la badgeuse ne va t’il pas créer une immobilité si l’on dépasse les 7 minutes ??
    Que faire si les destinataires ne disposent pas de boites, par exemple une grande surface ?
    Doit-on entrer et remettre le document en main propre ? D’après les explications données, dans les options de non distribution, ne figure pas le cas où il n’y a pas de BAL; doit-on mettre en NPAI s’il est impossible de livrer le document ?
    Nous ne sommes pas facteurs et en même temps il faudrait assurer le même travail avec beaucoup moins de moyens le plus rapidement possible pour ne pas dépasser le temps repère de 5 %; certes, du temps additionnel est ajouté pour la distribution de DA, mais comment celui-ci est-il calculé ?
    Celui-ci est-il suffisant selon vous ?
    Auparavant on pouvait distribuer les adressés dans certaines rues en voiture; mais avec le nouveau système dans la badgeuse, il faudra se garer et le faire à pied, ce qui engendrera du temps de travail supplémentaire; il faudrait qu’il soit autorisé un dépassement des 5 % quand il y a des adressés.

    • 12 janvier 2018 à 14 02 41 01411
      Permalink

      Bonjour,

      L’immobilité générée par une distribution d’un immeuble peut être levée par le responsable de votre centre si vous lui demandez. Nous avons également demandé des procédures automatique la dessus.

      Pour les entreprises ne disposant pas de boite, il parait raisonable de déposer le courrier à l’accueil du magasin, si l’adresse existe, il n’y a pas de raison de la déclarer inexistante.

      Le temps additionnel est calculé sur un principe de cadence qui n’est probablement plus adapté, mais la encore, le temps mesuré par la badgeuse, permet d’être payé au temps réel. Si le temps dépasse 5% du temps théorique vérifié, votre manager peut également débloquer l’invalidation et appliquer le temps badgé, si ce dépassement est justifié par la distribution du courrier.

      La voiture doit être effectivement arrêtée pour distribuer le courrier, mais je ne comprends pas comment vous pouviez auparavant distribuer en roulant ?

      Mais, vous avez raison, certains points restent à ajuster sur le sujet, nous avons d’ailleurs formulé des propositions concrètes la dessus. Ce sera d’autant plus important avec le développement de cette activité qui peut engendrer plusieurs centaines de plis par tournée et par semaine.

      • 20 janvier 2018 à 23 11 27 01271
        Permalink

        Moi ma chef veut que je passe mes puben voiture pour allez plus vite

  • 12 janvier 2018 à 15 03 10 01101
    Permalink

    Merci pour vos explications ; je ne distribue évidemment pas en en roulant mais je déplace la voiture dans une rue et la stoppe sans forcément couper le moteur, puis je distribue par 4 ou 5 boites; est-ce qu’il sera toujours possible de procéder ainsi avec le nouveau système dans la badgeuse ?
    C’est surtout pour les rues sans issue ou difficiles d’accès que j’utilise mon véhicule sinon je fais la distribution à pied.

    • 12 janvier 2018 à 16 04 03 01031
      Permalink

      Ce sera donc toujours possible, car dès votre arrêt, vous pouvez signaler votre stationnement et distribuer.

  • 16 janvier 2018 à 15 03 20 01201
    Permalink

    Bonjour
    J’ai un contrat de 10h
    Manager m’envoie par mail un contrat de 12h à signer pour cohérence avec la badgeuse
    Est-ce normal ? Suis je obligée de signer ce contrat de 12 h
    Merci pour votre réponse

    • 16 janvier 2018 à 18 06 45 01451
      Permalink

      Bonjour,

      C’est assez normal. Chaque année, l’entreprise propose à la signature un avenant qui permet de calibrer le temps de travail après examen de la réalité des heures travaillées l’année passée ou après une modification.

      L’utilisation de la badgeuse a sans doute fait augmenter votre temps de travail rémunéré et il faut donc ajuster le contrat en conséquence.

      Donc, soit vous êtes d’accord avec ce temps et vous pouvez donc valider l’avenant, soit vous souhaitez rester à 10 heures et il faudra réduire un peu votre activité.

      Je pense qu’il n’y a pas de problème particulier puisque cette augmentation est à votre avantage.

      • 16 janvier 2018 à 19 07 08 01081
        Permalink

        Merci pour votre réponse . J’avais un doute puisque j’avais déjà signé un avenant fin Aout ( date anniversaire de mon embauche) et un autre maintenant…
        Donc je vais valider par mail tel que demandé par manager

      • 20 janvier 2018 à 12 12 33 01331
        Permalink

        ouai un bon système encore pour ne plus payer les heures supplémentaires avec les majorations …
        j ai un contrat de 18H/semaines … l année derniere j ai fais du faire +-200 H sup pour remplacement sur autres secteurs , donc bien sur on m a proposé un avenant a 24H pour ne plus me payer les heures sup … j ai refusé avenant , déjà qu on est payé moins qu une femme de ménage faut pas pousser

        • 20 janvier 2018 à 14 02 53 01531
          Permalink

          Bonjour,

          C’est un autre sujet, le bip a l’adresse sera fait pendant le temps de travail et donc payé.

          Si vous avez dépassé le volume de votre contrat de base, les majorations sont versées un mois après la date anniversaire du contrat.

          Car les contrats sont modulés et annualisés donc des heures effectuées en plus peuvent être absorbées par des heures en moins sur certaines périodes. C’est le principe de la modulation.

          La modulation permet des variations de 33% en + ou en -.

          Après dépassement de ce seuil en +, l’entreprise peut faire des feuilles de route de remplacement qui sont directement majorées de 12,5% et exclues du compteur de modulation annuelle.

          Vous comprendrez que c’est un sujet compliqué d’autant que les périodes de fin de modulation sont différentes pour chaque salarié en raison de la date de son embauche.

  • 16 janvier 2018 à 17 05 33 01331
    Permalink

    bonjour
    le programme du courrier devant les boites aux lettres. la badgeuse le bip n’a pas retenti

    • 16 janvier 2018 à 18 06 18 01181
      Permalink

      Bonjour,

      Le déploiement du BIP à l’adresse à été reporté à la semaine prochaine.

      Vous devriez donc en voir les premiers effets le 22 janvier.

  • 19 janvier 2018 à 16 04 01 01011
    Permalink

    Bonjour
    Comment cela ce fait-il que l’on parle des problèmes des heures de distribution
    alors qu’avec la badgeuse si l’on respecte les procédures il n’y a pas de problème
    Et alors le responsable est à même de rectifier
    Mais on ne parle pas des heures de préparation alors que là les écarts avec le temps
    Repère sur la feuille de route est énorme de l’ordre de 30%
    Pourquoi personne n’en parle
    Il serais urgent de faire le nécessaire pour faire rectifier cette anomalie

    • 20 janvier 2018 à 14 02 46 01461
      Permalink

      Bonjour,

      Vous avez raison, c’est le second dossier à gérer après le temps de distribution.

      Le temps de préparation sera gérer de manière différente car, contrairement au temps de distribution, qui est mesurable et contrôlable, le temps de travail à domicile est difficilement contrôlable.

      Or, c’est un impératif pour satisfaire aux conditions édictées par le code du travail.

      L’idée est déjà d’intégrer le temps de déplacement du centre au domicile puis du domicile au secteur car actuellement, le déplacement n’intègre que la distance du centre au secteur.

      Ensuite, pour mesurer le temps, des tables adaptées seraient mis à disposition des distributeurs dans les centres afin qu’ils puissent le faire sur place dans des conditions optimums.

      Les distributeurs seraient formés avec des méthodes qui ont déjà été testées sur un centre pilote.

      Dans ces conditions, le temps de travail est facile à mesurer, puisque le salarié est sur place.

      Si toutefois le distributeur souhaite continuer à travailler chez lui, il accepterait d’être payé au même niveau que ces collègues qui préparent dans le centre.

      Tout cela reste à finaliser et se fera probablement sans accord des organisations syndicales et par une décision unilatérale de l’entreprise.

      Donc, vous voyez, ce sujet fait bien l’objet de discussions et ça avancer rapidement.

      Vous trouverez d’ailleurs sur ce site, des articles qui parlent de nos négociations.

  • 20 janvier 2018 à 16 04 02 01021
    Permalink

    bonjour maraval il y a longtemps que j ai pose vos questions a philippe il m a repondu les memes reponses avoir les sujets

  • 20 janvier 2018 à 18 06 51 01511
    Permalink

    Bonjour , ok pour la badgeuse mais encore faut il que cette dernière fonctionne correctement mon problème est au niveau de la batterie ne tien pas la charge déjà signalé plusieurs fois au responsable mais pas de suite il n’a pas de matériel pour remédier à ce sujet ,ce problème est pénible car je dois laisser branché sur la voiture ?????? Y a t il des vêtements de pluie fourni car la aussi pas moyen d en avoir aurait il moyen de voir à ce problème Merci

    • 20 janvier 2018 à 18 06 55 01551
      Permalink

      Bonjour,

      C’est effectivement un problème qui devrait se résoudre rapidement puisque l’entreprise a commandé 1 000 badgeuses récemment.

      À ma connaissance, il n’y a pas de vêtements disponibles. Il n’y a eu aucune dotation en 2017.

  • 21 janvier 2018 à 10 10 51 01511
    Permalink

    Bonjour, quelques questions à propos du temps théorique vérifié (TTV). La première : pourquoi le TTV ne s’affiche pas en lieu et place du temps repère afin que l’on puisse connaître le temps dont on dispose sur un secteur pour réaliser sa distribution ? Cela nous permettrait de ne pas être payé au temps repère nous aurions la possibilité de ne distribuer que pendant le délai maximum qui nous est accordé. L’accord d’entreprise devait nous permettre d’être payé au temps réel de distribution. On s’aperçoit avec le temps que l’on nous sort encore des lapins du chapeau pour nous payer le moins possible. J’en ai fait la triste expérience la semaine dernière. Envoyé sur un secteur que je n’avais jamais distribué, ne sachant pas que TTV était applicable, j’ai mis 50 mn de plus que le TTV pour faire cette distribution. Résultat, temps repère de 2 h 21 pris en compte au lieu d’un temps de 4 h 17. S’agissant d’une première distribution sur ce secteur, mon responsable d’entrepôt va me réguler ce temps afin d’être payé au temps badgé, mais ça reste une mesure exceptionnelle. Je voudrais vous faire une suggestion. Pourquoi ne pas proposer la possibilité au distributeur d’accepter le TTV en l’indiquant séparément sur la feuille de route ? Ou bien, pourquoi ne pas faire apparaître le TTV à la place du temps repère sur la badgeuse au moment ou s’affiche sur celle ci le temps que l’on peut accepter ou refuser ? Sachant qu’un secteur à un TTV ce serait un moindre mal car en acceptant le TTV on pourrait continuer à réaliser notre distribution sans prendre le risque d’avoir un « écart de temps badgé versus vérifié trop important » et donc de na pas par être payé au temps repère mais au TTV ce qui sera toujours plus intéressant. Pour avoir de bons résultats de distribution, il faut pouvoir motiver les distributeurs. Aujourd’hui, ce n’est pas le cas et cela est dû à un problème de communication car on nous demande de faire des remplacements sur des secteurs que l’on ne connaît pas sans nous dire que le secteur dans lequel on va travailler est un secteur TTV. Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autre. Matériel obsolète et en mauvais état, équipement inexistant, par de retour d’expérience, manque de rigueur… Est il encore possible aujourd’hui de faire un travail de qualité ? Certes, je suis bavard mais plus le temps passe et plus je me rends compte que nos conditions de travail se dégradent.

    • 21 janvier 2018 à 18 06 36 01361
      Permalink

      Bonjour,

      Lorsqu’un secteur a été vérifié, le temps théorique (repère) affiché est le nouveau temps vérifié.

      Après vérification du temps, le nouveau temps théorique ne rentre en vigueur qu’après la fin de la période de paye en cours.

      L’entreprise a effectivement pris la décision « d’aménager » l’accord d’entreprise mais certaines dispositions ont déjà été supprimées et d’autres le seront plus tard. Nous travaillons également sur des négociations sur ce point.

      Une fois que le temps est vérifié, le distributeur ne doit pas le dépasser de plus de 5%, sauf cas exceptionnels qui peuvent être acceptés par le responsable local. Le temps vérifié, comme le temps théorique, évolue selon le poids de la poignée et le nombre de courriers à distribuer.

      Votre proposition a déjà été formulée auprès de la direction, nous souhaitons que le temps de chaque secteur soit indiquée séparément pour plus de clarté et que l’indication de l’existence d’un temps vérifié soit également indiqué.

      Nous pensons que 2018 verra arriver de nouveaux changements dans les conditions de travail des distributeurs, avec sans doute une volonté de professionnalisation du métier qui passe par une meilleure gestion de la qualité. C’est pour cela que les managers ont tout intérêt à pouvoir compter sur des équipes sérieuses et motivées.

  • 22 janvier 2018 à 10 10 31 01311
    Permalink

    Bonjour,

    Je voudrais également vous faire part de mon désarroi concernant les conditions de travail de l’entreprise; en effet, les responsables sont de plus en plus exigeants avec les distributeurs, souhaitent que le travail se fasse sans moyens appropriés et sans reconnaissance pour ceux qui font des efforts sur le terrain. Que feraient-ils sans les distributeurs ?
    On en arrive à ce qui s’appelle du harcèlement moral envers les gens; ceux qui restent dans l’entreprise doivent être très forts pour tenir le coup; on nous contraint à prendre des secteurs supplémentaires sans quoi si l’on refuse on sera sanctionné; on se fiche que l’on respecte ou pas le nombre d’heures du contrat. Résultat, beaucoup de distributeurs démissionnent ou tombent malades en longue maladie; des zones entières plus couvertes. Comment voulez vous que les gens soit motivés dans une entreprise qui depuis des années n’a jamais respecté toutes les clauses de la convention collective.
    Et puis il faudrait que les IK soit revus cette année; aucune augmentation alors que le prix des carburants lui monte constamment; des kms sur zone complètement en dessous de la réalité, alors qu’avec les traces GPS des badgeuses, ils pourraient être ajustés.
    Triste bilan mais c’est hélas la réalité.

    • 22 janvier 2018 à 11 11 27 01271
      Permalink

      Bonjour,

      Des faits de harcèlement, s’ils sont avérés, doivent faire l’objet de signalement aux délégués syndicaux et à la direction générale.

      N’hésitez pas à passer par la rubrique « aide aux distributeurs » qui permet de gérer des situations personnelles.

  • 22 janvier 2018 à 15 03 52 01521
    Permalink

    bonjour, j’ai deux adresses sur mon secteur, pas de boite. j’ai appris par le facteur que ces établissements ont une boite postale a la poste. faut il distribuer a la poste ?

    • 22 janvier 2018 à 16 04 10 01101
      Permalink

      Bonjour,

      Non, vous pouvez distribuer soit directement à l’établissement en prenant contact ou en laissant le pli dans un endroit protégé comme on le fait pour les annuaires.

      En cas d’impossibilité, vous pouvez déclarer votre pli non distribuable pour la raison « accès impossible » sur la badgeuse.

Commentaires fermés.

Support