Un vent de folie ?

Nos élus au C.S.E. ont vécu hier une séance qui ne manquait pas de piquant !

En « guest », Messmer Paumier, notre irremplaçable actionnaire et directeur général préféré qui est venu indiquer pourquoi et comment il a pu mettre la société dans cet état pitoyable et surtout en si peu de temps.

Il a aussi indiqué comment il allait poursuivre son exceptionnelle gestion et « sauver la boîte » qu’il s’est employé jusqu’à présent à assécher méthodiquement.

Gros changement à venir donc !

D’après lui, 6 mois devrait suffire à la rendre rentable, 3 millions par ci, 2 par là, je pose 4 et je retiens 1, regardez mes yeux, vos paupières sont lourdes, hop… c’est fait !

Stupeur dans l’assistance médusée, un génie est né, tout ce qui n’était pas possible depuis 2017, le sera en 6 mois. Il fallait y penser.

Comme la majorité de l’auditoire s’inquiète plus pour sa situation personnelle et ses petits avantages, que de l’avenir des collègues, une bonne majorité a prêté allégeance immédiatement et baisé les pieds du gourou.

C’est à peine exagéré !

Un ou deux personnes se sont ensuite tout de même posées des questions sur la restructuration à venir et sur les licenciements annoncés ?

Seront ils maintenus puisque le P.S.E. initié n’est plus d’actualité et qu’il faudra en prévoir un autre sous l’autorité du ou des mandataires judiciaires ?

Nos retraités actifs seront ils toujours débarqués ?

En effet, ils risquent de manquer pour poursuivre le travail !

La réponse est tombée sans appel : on réembauchera ! (Comprenez des plus jeunes).

Il est évident que ces jeunes non formés assureront la qualité nécessaire à la poursuite d’activité… Bref, virer les vieux devient un dogme qui n’a plus aucun sens.

La qualité de service n’a donc pas l’air d’être dans les préoccupations de notre cador de la gestion.

Pour finir, la haute direction prévient du courroux du Président du Tribunal de commerce envers deux organisations syndicales qui auraient trop parlé sur Internet. Ce magistrat s’apprêterait (peut-être) à prendre des mesures pour faire cesser ces communications qui brouillent sans doute le discours officiel.

Enfin, sur les sommes dues à Milee par les autres sociétés du groupe, il s’agit d’écritures comptables et pas question d’argent entres amis, circulez, il n’y a rien à voir !

Cerise sur le clafoutis, en fin de réunion, quelques organisations syndicales se sont précipitées pour assurer la direction de leur totale confiance et de la volonté farouche de sauver leurs emplois, au diable les autres, et ont signé sans aucune difficulté un accord pour valider les dispositions proposées par la direction pour le P.S.E. en priant pour que le mandataire judiciaire retienne les géniales idées de l’entreprise et surtout considère que les signataires méritent de conserver leurs postes à l’avenir.

À vrai dire, de l’aveu même de la direction, ils n’en espéraient pas tant !

Un vent de folie a dû souffler sur Aix en Provence hier. Pas sûr que les salariés soient les gagnants de ce dérèglement climatique.

Cet accord, fort heureusement, n’est qu’un bout de papier qui n’engage rien pour l’avenir et ne contraint en rien le P.S.E. de demain. Il s’agit juste de se positionner en faveur des licenciements, des fermetures d’agences, des critères de licenciement, des classifications d’emploi et de restreindre l’utilisation des critères de licenciements à l’établissement pour mieux désigner les pauvres salariés licenciés à l’avance. C’est vrai que c’est bien là le rôle des syndicats….

Pour que vous puissiez vous faire vous-même une idée sur le contenu de cet accord mort-né (qui n’a pas été signé par la C.A.T. et la C.G.T.), nous vous en donnons l’accès en cliquant ici.

Aujourd’hui à 15 heures, c’est devant un tout autre auditoire que notre artiste du prévisionnel va se produire puisque ce seront les magistrats du Tribunal de Commerce qui ont une expérience certaine pour juger de la pertinence des explications. Il faudra un peu plus que des mots et des affirmations pour convaincre.

Cette première audience qui se tiendra à huis clos aura pour objet de solliciter le placement en redressement judiciaire des sociétés Milee et AD Productions et de désigner les personnes chargées du suivi du dossier et de son analyse qui travailleront en lien avec le tribunal de commerce.

Il faudra attendre quelques jours pour laisser le tribunal décider sereinement et livrer sa décision et, bien entendu, vous en serez informés dès que possible.

Print Friendly, PDF & Email

En savoir plus sur Syndicat C.A.T. Milee (ADREXO)

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

76 Commentaires

  1. Bonjour,
    En cas de “potentielle” et très peu “probable” ré-embauche, les salariés débarqués ne seraient-ils pas prioritaires ?

    • Bonjour,
      Vous avez raison pour les salariés licenciés qui bénéficient d’une priorité de réembauche.
      Mais, il s’agit la des personnes de 70 ans et plus que l’entreprise ne prévoyait pas de licencier mais de mettre à la retraite d’office et qui, dans ce cadre, ne sont pas concernés par le dispositif de priorité de réembauche.

      • sauf que si les “papy-mamy” de +70 ans débarqués étaient déjà à la retraite quand ils ont été embauchés , on peut pas les mettre à la retraite une seconde fois …. donc plutôt licenciement économique

        • Oui mais pour un licenciement, le critère d’age de peut pas être retenu.

          • Pour les plus de 70 ans déjà à la retraite quand ils ont été embauchés, le but de la manœuvre aurait bien de les mettre à la retraite hors projet pse 1ere version et donc hors licenciement économique. Une loi est entrée en application en septembre 2023 qui fait que ces personnes peut être mis une 2eme fois à la retraite et ils touchentune 2eme retraite (dans le cas de milee, celle de ce qu’elle aurait fait chez milee)

          • sauf que a priori dans le protocole d’accord signé par certains syndicats il est question pour le licenciement de l’étude d’un ensemble de critères dont notament l ‘âge avec bareme de points pour chaque critère et ceux qui en ont le moins partent en premier . donc si les +70 ans ont leur attribue -1500 points , ils seront forcement en tête de gondole pour le départ !!

          • Non, l’âge ne fait partie des critères possibles dans un PSE.

  2. Magnifique 6 mois pour redresser.pourquoi il ne l à pas fait avant.c est le retour de merlin l enchanteur

  3. Bonjour,
    Effectivement, ce genre de déclaration pourrait irriter passablement le tribunal !
    De plus, comme vous le dites, il faudra bien plus que des mots pour convaincre le futur mandataire de la réalité des chiffres avancés.
    Courage à toutes et tous.

  4. Bonjour,
    Ah oui, une exceptionnelle gestion en effet…
    Au point de finir au tribunal pour la même raison…
    Mais l’hypocrisie est l’infâme couverture dans celui qui cherche à séduire dans le but de manipuler, n’est ce pas…

  5. Bonjour
    Qu’en est il des dépôts qui sont passés au tribunal pour le retard des loyers ?

    • Bonjour,
      Il n’y a plus d’action possible des créanciers pour les dettes antérieures qui sont gelées. Ils devront attendre des décisions ultérieures ou que Milee soit revenue à meilleure fortune.

  6. Espérons surtout que le tribunal de commerce ne soit pas aveugle ou plutôt à croire à leurs paroles et paroles, il est temps de se rendre compte qu’il n’y a plus d’avenir et qu’ils ne remonteront jamais la boîte Surtout avec le travail actuel prévu. Honnêtement il est temps qu’ils mettent l’entreprise en liquidation!

    • Au regard du nombre de salariés, la liquidation ne sera pas prononcée de suite et le tribunal prendra le temps d’étudier la situation de l’entreprise.

      • Bonjour
        Vous avez sans doute raison un redressement judiciaire sera très probablement prononcé vu le nombre d’emplois mais n’est-ce pas la première étape programmée d’une liquidation de milee très bien organisée en Vous lisant on peut voir votre pessimiste de redresser l’entreprise en 6 mois et vous même vous avez dit dans vos différents post que le but de nos dirigeants étaient de couper la branche milee

        • Bonjour, c’est notre avis, mais il faut avancer étape par étape.

        • leur soucis , c est surtout d’éradiquer milee sans que ça leur coûte… d ou le dépot bilan pour faire payer le PSE par ags ;o)

  7. Franchement, il va faire en 6 mois ce qu il n’a pas faut depuis 2017, mais Franchement il boe dans un autre monde complètement déconnecter de la réalité du terrain ,

  8. Et pour les futures loyers ils feront comment si y avait pas d’argent avant il y en aura pas plus après…

    • La théorie, c’est que le versement des salaires réalisé par l’AGS permette à l’entreprise de ne pas dépenser cette somme et de pouvoir faire face à ses obligations vis à vis des fournisseurs, bailleurs et salariés.

  9. Après le 15 août plus de pub .peu de courriers. Peu de 150.comment les distributeurs vont-ils remplir leur contrat

    • C’est le problème de l’entreprise. Contrat rempli ou pas, le contrat existe et c’est à l’entreprise de nous fournir du travail.
      Elle est tenu de verser le salaire qui correspond au contrat, y compris si le salarié n’a pas de travail.
      Donc chacun sa responsabilité, le salarié fourni sa force de travail et réalise les prestations demandées, l’entreprise commercialise son offre et donne le travail nécessaire”.

  10. Il n y aura pas d autre solution que licencier certains distributeurs…les plus récents dans l entreprise, les plus de 79, de 75 ans,les…

    • Il ne peut y avoir de critères d’âge pour les licenciements, ce serait discriminatoire.

  11. ne vous en faites pas pour la décision du tribunal de commerce.
    tout est déjà acté et joué, ce sera redressement judiciaire avec mandataire et enfin projet de pse.
    Nos dirigeants connaissent le président du tribunal de commerce et connaissent surement le mandataire qui sera nommé ainsi que son nom. C’est comme un microcosme, tout se connait, se cotoie et ainsi de suite. Sans oublier que monsieur paumier est numéro 2 du medef 13.
    Monsieur paumier faisait tellement preuve de confiance et était tellement détendu lors de la visio par rapport à la situation et aux annonces qu’il a fait que forcement tout est déjà planifié et forgé dans le marbre.

    • Bonjour, c’est plutôt M Pons qui était impliqué a la direction du medef et pas sûr que tout ce qui a été organisé dans la tête des dirigeants se passe comme prévu, les juges sont souvent exigeants !

      • Effectivement, je voulais dire monsieur pons pour le medef.
        Vous savez quand vous entendu monsieur paumier dire lors de la visio qu’il discutait déjà avec le président du tribunal de commerce, limite qu’ils se connaissaient déjà voir étaient amis, ça laisse peu de doutes sur l’issue de tout ça et l’exigence qu’auront les juges.
        A moins que ça soit un sacré bluffeur comme joueur de poker.

        • Il a une réelle capacité théâtrale et annonce souvent des choses qu’il sait fausses. Il ne faut pas prendre ses annonces au sérieux.

  12. Bonjour ,le rendez vous avec le tribunal de commerce est il terminé
    Merci de votre réponse

    • Bonjour,
      Non et le tribunal rendra sa décision dans quelques jours donc il n’y aura pas de nouvelle aujourd’hui.

  13. Bref on nous laisse mitonner encore un peu vu l’enjeu tout le monde se renvoi la balle et protège son siège 1 million par si un million par la ON saient jamais ou va le fric ça s’en va et ça revient bon à tous et bon à rien bref si ma tante en avait on l’appellerai mon oncle se CSE à été on une comédie et les acteurs toujour aussi bon dans le domaine de la vérité si je ment….

    • Et oui c’est le grand classique de la holding… Pas folle la guêpe m, comment prendre de l’argent dans la caisse sans pour autant être officiellement hors la loi ??? Il faut passé par une holding…

  14. nous sous-traitons
    milee doit a ma ste 200000 euros comment faire pour que je soit payer

    • Bonjour,
      Nous ne sommes pas compétents dans ce domaine, nous ne nous occupons que des salariés.

      • Bonjour dans un autre post j’avais lu que sa ne servait plus à rien de renvoyer les document qui nous était demander au plus tard le 20 mai pour le pse vous confirmez que sa n’a aucun impact si on ne les as pas renvoyez ?

        • Bonjour,
          Il est probable que les données servent dans le nouveau PSE à venir, il n’est donc pas inutile de renvoyer les données si vous avez des choses à faire valoir (par exemple si vous avez des enfants ou un handicap).

      • Faut demander à Paumier qu’il vous refile sa Ferrari, elle est neuve. ça devrait couvrir vos 200000 €.

    • à la date de cessation de paiement retenue par le jugement (qui peut être remontée si la cessation réelle était plus ancienne) vous êtes parmi la listes des multiples créanciers de l entreprise … le seul problème c est qu’il n’y a plus un kopek dans les caisses et que de gros créanciers (salarié, ags,ursaff , impôts ) sont prioritaires sur vous . et si l entreprise est en liquidation , y a pas grand chose a vendre pour éponger les dettes !!!

  15. Bonjour
    Toujours pas de solution pour les préparateurs ?
    Meeci

  16. Bonsoir
    Dès le 16 avril il n’y aura plus de publicité à encarter pour les distributeurs
    Que va ton devenir sans permis?

  17. Faute de frappe 16 août à moins que vous ne soyez pas au courant ce qui m’étonnerai car ca viens de chez vous cette information

    • Le 16 août, effectivement, il n’y aura plus de publicité à distribuer et donc plus de préparation bien sûr.
      Il est même possible que ce soit un peu plus tôt.
      Il faudra envisager votre reclassement pour de la distribution de courrier en piéton.

      • visio avec mes supérieurs et effectivement possibilité d’arrêté la distribution début juillet,c’est une piste à suivre.

      • Effectivement peut être des fin août étant donné que les 2 premières semaines sont très très faible en ip.

      • Bonsoir moi on m’a dit que les piéton comme moi , très peu probable qu ont reste

        • Bonjour,
          Le problème c’est que votre contrat prévoit sans doute que vous avez le permis et pourtant vous avez peut etre été engagé sans.
          Dans ces conditions, l’entreprise pourra difficilement vous le reprocher et le fait de ne pas avoir le permis n’est pas un motif de licenciement quand vous ne l’aviez déjà pas à l’embauche.

        • si vous n avez pas de permis , c’est un critère qui vous donne des points négatifs dans l’ ordre de licenciement, comme par exemple avoir plus 70 ans . on totalise l ensemble des points pour les différents critères et ceux qui en on le moins partent en priorité . c est dans le protocole d’accord signé par certains syndicats !

          • Bonjour,
            Non, il ne peut pas y voir de point négatif si vous n’avez pas le permis. C’est interdit.
            Vous pourrez voir dans le document joint à l’article que le fait d’avoir le permis ajoute des points mais ce n’est pas l’inverse.
            L’Age n’est pas non plus un critère de selection car, la aussi, c’est interdit.

  18. Bonjour
    Pour le salaire a la fin du mois ça va ce passer comment
    Pour le 1 juin ou beaucoup de retard
    Cordialement

    • Bonjour,
      Les salaires étaient prévus initialement le 3 juin.
      Nous travaillons à obtenir le versement à cette date et nous vous tiendrons informés.

      • Bonjour,
        Comment pouvez vous dire ça sachant que
        – la décision du tribunal n’est pas connu
        – milee n’a pas les fonds pour verser
        – au résultat de l’audience il faudra que milee fournisse les dettes salariales au tribunal
        – le tribunal devra les étudier
        – le tribunal devra les envoyer à l’ags
        – l’ags devra procéder au paiement
        avec tous les délais que chacun prendra.
        J’ai lu sur un autre site syndical minimum 1er juillet au plus tôt, malheureusement çà me parait beaucoup plus probable que le 3 juin.
        Bien cordialement.

        • Bonjour,
          Nous verrons.
          Mais si nous l’écrivons, peut être est-ce parce que nous avons pris la peine de nous documenter…

  19. Je n’ai pas signer pour distribution mais pour encadrement c’est pas aujourd’hui que je vais aller distribuer ni demain
    Étant déjà dans les mains de l’inspection du travail je pense allez encore plus loin avec ou sans vous

    • Je ne comprends pas votre commentaire, si vous êtes cadre, il n’est pas envisagé de distribution ?

      • Désolé faute de correcteur on a été enbaucher pour en tant que préparateur pour les distributeur
        C’est hors de question que j’aille distribuer à pied
        Pensez vous nous défendre sur ce sujet?

        • Tout dépend de votre contrat de travail. Si vous avez un contrat de préparateur en effet, le problème ne se pose pas.

          • Non comme dit plus haut on a un contrat de distribution mais on nous a embaucher sans permis pour de la préparation donc déjà contrat qui es pas correct pour eux et confirmer par l’inspection du travail

          • Si le contrat ne correspond pas à la fonction, il parait urgent de me faire constater.
            Le contrat a été validé par le salarié qui ne l’a pas contesté, il y aura donc une difficulté sur ce sujet.
            La requalification du contrat semble nécessaire et ce, très rapidement.

  20. Je suis d’accord avec vous mais le chef ne veux plus le requalifier il veux nous virer pour faute de permis voilà ses dires

    • C’est bien pour ça qu’il faut le faire requalufier par le conseil de prud’hommes.

  21. Et il nous a été assez répéter qu’il n’existe aucun contrat de préparateur voila pour on a accepter distribution sinon on avais pas le poste
    Mais dans la normalité aucun contrat ne doit être fait par eux sans permis

    • 1-il existe un contrat de préparateur,
      2-il est aussi anormal de signer un contrat qui indique qu’on a un permis alors que ce n’est pas le cas.

  22. Je n’ai jamais dit que c’était écrit qu’on avais un permis ça ils nous l’on pas dit à la signature moi personnellement je l’es su 2 ans après qu’il aurai fallu un permis
    Désolé si l’entreprise n’es pas honnête du tout
    Et vous pouvez leurs demander ils vous dirons que il n’y a pas de contrat de préparateur donc encore un mensonge de leurs part

    • C’est indiqué dans le contrat, relisez le, vous verrez.
      A une période, ce type d’embauche était assez classique, et pourtant ce n’était pas spécialement autorisé par la direction.
      Aujourd’hui, ils se retrouvent avec ces salariés qui ont été embauchés sans permis et qui ne pourront plus préparer.
      Je peux vous assurer qu’il existe des contrats de préparateurs ainsi que des contrats de techniciens de distribution mais le problème c’est que les managers locaux n’avaient pas la possibilité de les faire eux même, contrairement aux contrats de distributeurs.
      Je vous recommande donc de préparer votre dossier car vous aurez probablement besoin d’aller faire valloir vos droits en justice.

  23. Tout ceci était tellement prévisible. Et depuis longtemps.
    Merci à CAT pour toutes ces infos qui permettent au moins d’avancer les yeux ouverts.
    Des poursuites pénales contre les dirigeants sont elles étudiées ou à l’ordre du jour?

Les commentaires sont fermés.