Du lard et du gros cochon

Décidément, on est jamais déçu par les représentants syndicaux de Milee.

La situation de l’entreprise est grave et ce n’est pas nouveau.

Des syndicats profitent de la situation pour faire de la polémique syndicale alors que vous vous demandez comment vos contrats vont se poursuivre demain.

Le 19 octobre, alors que l’information n’avait rien de certain et que tous les syndicats gardaient la nouvelle pour eux, un syndicat que vous avez sanctionné lors des dernières élections et que se trouve non représentatif, annonçait :

“Nous venons d’être prévenus par le DG que le prêt destiné à faire vivre l’entreprise vient d’être signé.”

Vous savez aujourd’hui que c’était faux.

Certains tentent d’exister en annonçant des scoops qui s’avèrent être des mensonges.

Le 10 octobre, le préteur n’avait rien signé et tout juste envisagé une offre.

Aujourd’hui, le même syndicat qui avait trahi un secret du C.S.E. tout en manipulant l’information vous annonce le chômage du fait des autres syndicats de l’entreprise…

Ne renonçant donc décidément à aucune contradiction, ils dénoncent le fait que nous vous informions avec des informations fiables… Mais qui ne seraient pas à lire par tout le monde.

Un autre reproche que nous soyons revendicatifs pour améliorer les conditions de travail des salariés.

C’est ignorer la vocation d’un syndicat qui n’est pas, n’en déplaise, de répéter ce que dit le patron et de faire allégeance en toutes circonstances dans le seul but de conserver un confort personnel.

Comment peut-on se justifier auprès des salariés de ne devoir rien dire ???

Il faut que nous vous racontions quelques coulisses…

Jeudi, nous avons réservé aux salariés notre article concernant le point sur la situation de l’entreprise et pour le lire, il fallait donc justifier du fait d’être salarié ou adhérent du syndicat.

Pas d’obligation d’adhérer bien sûr, mais obligation de montrer pâtes blanches et de prouver sa qualité de salarié.

Mais dans la nuit de jeudi à vendredi, l’agence France Presse a diffusé un communiqué qui donnait toutes les informations dont la direction nous avait annoncé qu’elles étaient réservées aux salariés…

Qui a donné les infos ?

A moins que les journalistes soient aussi salariés de Milee, ils n’ont pas pu lire notre article.

Une choses est sure, nous assumons nos responsabilités et n’avons de leçons à recevoir de personne.

Si nous souhaitons communiquer une information, nous le ferons, car nous sommes là pour ça et uniquement parce que vous avez fait de la C.A.T. le premier syndicat de l’entreprise et que nous vous devons la vérité.

Il est vrai qu’une équipe de bras cassés totalement inutile aux salariés peut s’en plaindre, mais les salariés ont le droit de savoir et ont le droit d’être défendus.

Nous avons démontré que les contentieux judiciaires ne nous font pas peur et que nous sommes prêts à faire face à tous les ennemis des salariés de l’entreprise.

Les attaques des autres syndicats qui ne visent qu’à protéger le confort de leurs délégués qui se trouvent à l’aise dans la sécurité d’une fonction bien éloignée de l’emploi et qui se moque des milliers de salariés qui souffrent peuvent bien continuer et se plaindre des communications de la C.A.T.

Ils devront s’habituer à avoir un vrai syndicat autonome dans l’entreprise et doivent intégrer le fait que nous ne travaillons pas pour nous, mais uniquement pour les salariés.

Nous terminerons par deux questions.

Est-ce que la situation de l’entreprise n’est pas aussi due à sa gestion et aux conditions de travail imposées qui génèrent de nombreux problèmes sur le terrain ?

Si oui, est-ce que n’est pas parce que des syndicats acceptent tout que d’autres ont du mal à faire avancer les choses ?

Commentaire(s) Facebook (autres commentaires plus bas)
Print Friendly, PDF & Email

En savoir plus sur Syndicat C.A.T. Milee (ADREXO)

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

8 Commentaires

  1. C pas possible de se serrer les coudes est de nous tenir au courant sa serait plus honnête des 2 côtés….

  2. Pendant que les syndicats se foutent sur la gueule entre eux les patrons comptent les points

  3. Bonjour , comme le 25 et le 1 er sont un lundi , comment va se passer la distribution des télés Z ? En sachant que nous devons les avoir passer mardi soir dernière limite ? Pour ceux qui ont plusieurs secteurs comment allons nous faire ?

    • Bonjour,
      D’habitude, dans ce cas, la distribution est décalée d’une journée.

      • Oui ,mais pour les télés Z ….. étant donné que nous sommes obligés d’avoir terminer la distribution le mardi soir . Ayant plusieurs secteurs avec des télés Z , je ne peux pas travailler 15 heures par jours point qvoir tôut valider au mardi soir .

        • C’est bien pour cela qu’à l’impossible, nul n’est tenu et que vous n’êtes pas “obligé” de terminer le mardi soir, mais juste d’essayer de le faire dans la mesure du possible.

Les commentaires sont fermés.