Arrêt de l’imprimé publicitaire confirmé

Lors de notre réunion du 3 juillet dernier, la direction générale a confirmé l’arrêt de la distribution des prospectus.

Sans surprise, la diminution des volumes à distribuer et le renforcement du OUIPUB génère déjà un manque de rentabilité certain qui va s’accentuer dans les mois à venir.

Cependant, l’imprimé publicitaire génère encore un chiffre d’affaire qui est indispensable à l’entreprise même s’il génère aussi des pertes in fine.

La direction est aussi consciente qu’il faudra bien mettre fin rapidement à cette hémorragie financière.

Notre direction a donc confirmé qu’elle procéderait à l’arrêt total de cette activité en 2024 sans annoncer avec certitude l’exacte date retenue qui sera sûrement déterminée en fonction du contexte du moment sachant que les choses évoluent très vite.

Le refinancement de l’entreprise en cours permettra de maintenir la distribution en 2023, et donc nos emplois.

L’avenir tient aux autres activités comme le courrier, le colis et le magazine 150euros toujours considéré comme le produit d’avenir pour l’entreprise.

Des articles lus sur les réseaux sociaux font état d’une date certaine. Sachez que rien n’est arrêté à date d’après la direction générale et que la date définitive sera connue courant 2024.

Print Friendly, PDF & Email

En savoir plus sur Syndicat C.A.T. Milee (ADREXO)

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

40 Commentaires

  1. Bonjour. Je n’ai plus que mes yeux pour pleurer. Que vais je devenir? Je vais me retrouver à la rue. 11 ans dans l ´entreprise . Nous savons pertinemment que ce ne sont pas les faux si nombreux adresses des 150 e qui vont nous faire vivre , de plus qu il n’y aura plus d encartage . Serons nous licencier ?

    • Bonjour,
      Nous n’en sommes pas la, et aucun plan social n’est prévu à date. Les salariés seront donc payés et auront de l’activité encore pour des mois.

      • Des mois , combien? Ça ne veut rien dire . La distribution est mon seul salaire pour vivre , pour payer mon loyer ,pour manger ,si ça s’arrête ,je n’ai plus rien. , et là , on compte en mois , dans 8 mois , 10 mois, il n y aura plus de pubs , qu’est ce qui fera notre salaire de 850 e env que je perçois ?

        • Pour la distribution d’imprimés, aujourd’hui, personne ne sait exactement jusqu’à quand, mais nous le saurons au moins 3 mois avant.
          Vous avez un contrat, donc pub ou pas, votre salaire doit être payé et si vous n’acceptez pas de réduction horaires, il ne bougera pas.

          • Sa c est ce que dit la loi mais quand on voit la tricherie que la société a faite rien que pour les 150euros on se pose des questions

          • Si la société n’a plus de travail à proposé , elle sera bien obligé de licencier . Même avec un contrat qu il y ait des pubs ou non . Il faut arrêter de nous faire miroiter . Les 150 e sont une catastrophes et le courrier est aussi sur la mauvaise pente .

          • En effet, mais si c’était le cas, cela ferait l’objet d’un plan social et d’accompagnements, nous n’en sommes pas la.

      • Un plans social sans argent dans les caisses ? Plutôt une annonce pour faire partir les salariés

  2. Bonjour,
    L’avenir n’est pas très rassurant quand on voit tous les commentaires négatifs sur la page Facebook 150€… Beaucoup de gens sont déçu du contenu de ce magazine de Mickey qui ne sert strictement à rien actuellement… En espérant que le dernier prêt d’argent accordé à Milee serve bien à sauver Milee et ne parte pas dans les poches de nos dirigeants… (voyages, voitures de luxe, golf, …)
    Bon courage à tous

  3. Ils ont cas retirer toute la flotte de véhicules des centres comme ça ils feront de grosse économies. ils laissent les véhicules que pour les commerciaux enfin si y en a encore….

      • Ce qui veut dire que nous allons bien droit dans le mur et que nous allons perdre notre boulot même si c’est dans quelques mois , la réalité est là . On le sait . Il faut arrêter de nous donner de l espoir. Pour bcp d ne d’entre nous la distribution est notre moyen de vivre . Et il est important pour nous de savoir quel sera notre avenir . Sans ce travail , beaucoup d ´entre nous vont se retrouver sans ressources, sans compter les retraités qui distribuent encore pour survivre.quelle tristesse , ça me fend le cœur . Qu allons nous tous devenir . Les dirigeants se sont moqués de nous et nous ont utilisés , déjà avec les élections . Nous sommes déjà sous payés et faisons un boulot physique par tous temps. Et aucunes reconnaissances. Juste de la moquerie , déjà avec les 150!e au lieu de se battre et de s unir pour s en sortir et être reconnaissant du travaille que les distributeurs font .

  4. je cite :

    ” Notre direction a donc confirmé qu’elle procéderait à l’arrêt total de cette activité en 2024 sans annoncer avec certitude l’exacte date retenue qui sera sûrement déterminée en fonction du contexte du moment sachant que les choses évoluent très vite. ”

    Donc plan de licenciement massif ?

  5. Bien sur qu’il ne vont pas licencié ils préfèrent que l on continue a travailler pour un salaire de misère c est honteux et bien sûr personne ne bouge

  6. Comme ils ont assumé la distribution du “magazine” 150€ dans les BAL sans publicité ??…
    Quelque part, je doute…

    Bonne journée, la CAT!

  7. Adrexo est tenu par deux escrocs.
    J’étais encore sous contrat quand notre salaire a été verser en deux fois.
    A cette époque déjà une parlait de la descente aux enfers.
    Ils ont eu droit a un soutient de l’état.
    Ensuite faire un prêt avec un prestataire américain avec un taux très excessif.
    Adrexo n’a jamais réinvesti cette argent dans la société, matériel, vêtements de travail, rien.
    A part rouler en voiture de luxe, car les dirigeants n’hésite pas à se faire plaisir.
    Cela fait des années qu’ils empochent.
    Les publicités sont amenées à disparaitre, n’y le courrier n’y les colis ne vont faire remonter la société.
    Alors on recommence, on vas demander de l’aide à l’état, refaire un crédit, et qu’ils savent très bien qu’ils ne pourront jamais reprendre la main sur adrexo.
    Ils vont licencier à tour de bras, c’est certains, soyons lucide.

    • TELLEMENT D ACCORD AVEC VOUS,cela fait 22 ans que je travail dans cette entreprise et plus les annees passent plus mon salaire diminue.

  8. Bonjour ,que ceux qui pleurent de ne plus avoir de revenus lorsqu il n y aura plus de IP a distribuer s en prennent a leur irresponsabité de n avoir que MILEE comme source de revenus.. DEPUIS des annees et compte- tenu des conditions dans lesquelles nous travaillons il est evident que cela ne pouvait durer . C EST comme pour un couple dont les deux travaillent dans la meme entreprise :le risque est enorme de se retrouver un jour sans revenus. IL FAUT GERER CE GENRE DE SITUATION BONNE JOURNEE J.Jean BELLLAMY

    • Je vous trouve très très dur ,traiter les distributeurs d’adrexo d’irresponsable parcequ ´ils n’ont comme salaire que celui de cette entreprise et qu’ils peuvent pleurer car ils sont responsables de leur malheur … les distributeurs sont déjà très courageux de faite ce boulot là , car peu de nos jours ont encore ce courage de travailler par tout temps, de porter des charges lourdes, de ne pas être respecter. Chacun fait au mieux , et tout le monde n’a pas la chance ni la possibilité d ´avoir et de trouver un autre boulot en complément de celui de milee. Vous avez un jugement que je trouve irrespectueux à l égard des distributeurs.

    • Les donneurs de leçons il y’en a de partout, et vous en faite parti, vous avez pas de quoi être fière de vos propos tenues à l’encontre de vos collègues de travail, avant de publier un article il est bon parfois de se relire.. A bon entendeur

  9. Comment démoraliser les troupes !! on ne sera pas s’en rien, un plan social sera mis en œuvre ! Pour le moment ce n’es pas encore alors passez de bonnes vacances et No stress on verra au fil du temps ..

  10. Monsieur Jean BELLAMY, bonjour !

    Je pense que vous vous trompez en traitant les distributeurs de MILEE “d’irresponsables”.

    Vous ne savez rien de leurs situations personnelles, de leurs obligations familiales, de leurs choix ou non choix de travailler dans cette entreprise, etc.

    Peut-être parce que, passé un certain âge, il est difficile de “lâcher la proie pour l’ombre”…

    À mon humble avis, les “irresponsables” sont nos dirigeants qui n’ont pas cherché à faire prospérer l’entreprise et ses salariés.

    Le terme “collectif” ne fait, apparemment, pas partie de leur vocabulaire.

    Passez de bonnes vacances, Monsieur Jean BELLAMY…

    • Bonjour Isabelle, je suis tout à fait d’´accord avec vous, je trouve aussi que Monsieur Jean Bellamy est irrespectueux .

  11. BONSOIR , merci a tous ceux qui ont repondu a mes propos( ce qui permet d avoir differents points de vue) Je signale a ces personnes que j ai 75 ANS, que je distribue depuis plus de 10 ANS pour compléter une retraite de commerçant mais qu en tant qu activité normal jamais je n aurai pris le risque de mettre”TOUS MES OEUFS” dans une societe comme MILEE ,question de bon sens ;d ailleurs tant de demissions en sont la preuve flagrante ! MAINTENANT chacun voit MIDI A SA PORTE avec les risques que cela comportent BONNES VACANCES A TOUS Jean BELLAMY

  12. Est-ce que pour ralentir le naufrage du Titanic, ils nous prépareraient pas une ubérisation de l’activité de distribution (passage d’un statut de salarié à un statut d’auto-entreprise) ?

    • Bonjour, cela avait été envisagé en 2017, mais ce n’est plus d’actualité.
      Un auto entrepreneur est considéré comme salarié s’il n’a qu’un seul client.

  13. MERCI LES ECOLOS !!!!
    Ils détruisent les emplois et ils sont pour la guerre en Ukraine……

    • Il ne faut pas oublier que le prix du papier qui a plus que doublé a aussi poussé les annonceurs à arrêter.

  14. Bonjour j’aurais 2 petites questions.
    D’autre magasin à part leclerc on prévu d’arrêter les pubs pour septembre ?
    Et je souhaiterais savoir si l’arrêt total de la distribution de publicités se fera en début d’année 2024 ou milieu ou fin d’année ?
    Merci d’avance bonne vacances

    • Bonjour, entre septembre et décembre, tous les annonceurs vont réduire les volumes et déjà Cora à cessé la distribution (rachèté par carrefour), Intermarché va pratiquement arrêter partout, carrefour a déjà réduit, sur l’alimentaire hebdomadaire, c’est le début de la fin !

    • C’est, d’après la direction, le seul moyen de sauver l’entreprise quand des prospectus seront distribués en même temps.

Les commentaires sont fermés.