Jours de congés paternité

Dans le secteur privé, les salariés peuvent bénéficier d’un congé de naissance et d’un congés de paternité

Naissance :

Le salarié bénéficie de jours de congés pour chaque naissance survenue à son foyer.

Le congé de naissance est ouvert au salarié, sans condition d’ancienneté, pour chaque naissance survenue à son foyer.

La durée du congé est fixée à 3 jours ouvrables.

Paternité :

La durée du congé de paternité et d’accueil de votre enfant est de 25 jours calendaires.

Votre congé comporte 2 périodes distinctes avec une première période obligatoire de 4 jours calendaires prise immédiatement après le congé de naissance.

Vous êtes dans l’obligation de prendre votre congé de naissance de 3 jours et la 1ere période de 4 jours de votre congé de paternité et d’accueil de l’enfant.

Vous bénéficiez du congé de paternité et d’accueil de l’enfant en tant que salarié et père de votre enfant.

Votre congé doit débuter dans un délai de 6 mois suivant la naissance de votre enfant, mais il peut prendre fin au-delà de ce délai.

Vous devez avertir votre employeur au moins 1 mois avant la date de début du congé et effectuer une demande auprès de la CPAM pour la prise en charge (accompagnée d’un extrait de naissance intégral).

Attention, l’indemnisation n’est acquise que si le salarié a travaillé au moins 150 heures au cours des 3 mois précédant le début du congé (ou avoir cotisé sur un salaire au moins équivalent à 11 236,05 € au cours des 6 derniers mois précédant le début du congé).

La CPAM verse ensuite au minimum une indemnité journalière calculée par la somme des 3 derniers salaires bruts perçus avant la date d’interruption du travail, divisé par 91,25.

Print Friendly, PDF & Email

En savoir plus sur Syndicat C.A.T. Milee (ADREXO)

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

2 Commentaires

  1. J’ai ma chatte qui viens d’avoir ces petits , combien de jours j’ai droits ,il faut dire qu’il n’y a pas que ces petits travailleurs qui travaillent assis dans ces bureaux qui on toujours droits a tous

    • Petits travailleurs ou travailleurs dés bureau sont ici traités de la même manière, même si l’animal est un membre de la famille à part entière, les naissances ne donnent droit à aucun jours de congés particuliers sauf, peut être, si elles se passent à là mi-août, ou une tolérance semble indiquer qu’un accompagnement particulier soit possible, sous réserve, bien entendu, de l’appréciation souveraine des tribunaux.

Les commentaires sont fermés.