Et le CSE ?

Le comité social et économique qui remplace le comité d’entreprise semble bien silencieux.

Vous ne trouvez pas ?

Il n’échappe à personne que l’entreprise traverse une crise importante.

Le CSE a récemment usé de son droit d’alerte économique pour nommer un expert afin de l’assister dans l’analyse des comptes de l’entreprise, sa stratégie et son avenir.

C’est ainsi le CSE qui doit poser des questions et faire travailler son expert.

A la lecture des travaux de cette honorable institution, on constate étonnement un silence assourdissant sur le sujet, comme si rien ne se passait ou comme s’il ne fallait gêner personne.

Souvenons nous que le précédent droit d’alerte avait donné lieu à la rédaction d’un rapport, qui, sur ordre, n’avait même pas été communiqué aux élus du CSE, entachant d’ailleurs d’une irrégularité flagrante la consultation concernée, ce que nos avocats expliquent actuellement à l’AMF.

A la dernière séance, l’ordre du jour appelait au choix d’un nouveau logo pour le CSE, chaque élu ayant la possibilité de soumettre sa proposition. Tout un symbole alors que des milliers de collègues se demandent si ils auront du travail demain ou si ils devront céder la place à un postier ou même ne plus être payés.

Nous avons toujours connu un CSE assez fantasque mais il faut bien constater qu’il est devenu bien sage, et sans doute trop.

Il faut dire qu’il est dirigé par une équipe qui représente 10% des votants aux dernières élections, qui n’avaient elles mêmes pas attirées les foules.

Cet esprit démocratique… engendre évidemment un comité qui ne peut rien faire, et surtout ne veut pas bousculer les habitudes ou se mettre en danger.

Quelques avantages personnels et deux ou trois arrangements suffiront au confort de l’élu.

L’éparpillement des votes organisé par direction avec quelques complicités syndicales (ceux que vous n’entendez plus désormais), permet cet immobilisme général, qui sera à coup sûr préjudiciable aux salariés que nous sommes.

Ils reprennent d’ailleurs le chemin du Canet en Roussillon, ce jeudi, tous frais payés, pour se réunir et préparer ensemble les questions qu’ils n’oseront pas poser au patron !

Comme chacun sait, le Canet est une région de france assez « centrale » qui permet sans doute de réaliser de substantielles économies et de montrer l’exemple. Le repas de la veille, l’hôtel « Aquaruis », et le repas du midi permettront à nos gentils élus d’élaborer une stratégie pour prévoir… le prochain hôtel et accessoirement de parler d’Adrexo.

Vous devez le savoir.

Print Friendly, PDF & Email

4 Commentaires

  1. Monsieur

    Pourquoi certains ELUS cse de la cat ne sont pas présents au cse par visio et sont présents aux préparatoires lorsqu’elles sont loin de leur domicile ?

    • Bonjour,

      La CAT est toujours présente au C.S.E. en visio avec le nombre d’élus prévu.

      Nous contestons cependant la tenue des CSE en visio désormais que cela ne s’impose plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*