Temps de préparation, Mode de calcul

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Le temps de préparation est calculé selon un barème qui est indiqué dans la convention collective.

Rappelons que le temps de préparation instituée par cette convention intègre :

– mise en place du chantier ;
– saisie des documents composant la poignée ;
– tassement des documents de la poignée ;
– mise en tas des poignées ;
– ligaturage ;
– évacuation des poignées constituées et ;
– approvisionnement (réassort) du plan de travail.

Un calcul “à la seconde”

Le temps octroyé est de 1,56 seconde par document jusqu’à 4600 documents puis de 1,71 seconde de 4601 à 6700 documents et enfin de 2 secondes au delà de 6701 documents.

Par exemple, si un secteur présente 1000 boites à lettres, et qu’il y a 10 documents différents à distribuer, il y aura donc 10 000 documents à manipuler.

Pour les 4600 premiers, le temps accordé sera de 1,56 * 4600 = 7 176 secondes soit presque 1 heures 59,

puis du 4601ème documents au 6700ème documents soit 2099 documents * 1,71 = 3 589 secondes soit 59 minutes,

et enfin à compter du 6701ème jusqu’à 10 000 documents, soit 3299 documents * 2 = 6598 secondes soit 1,83 heures soit 1 h 50.

Le temps total serait donc, pour cette exemple, de 4 heures 48.

En fait, l’augmentation du temps par document au fur et à mesure de l’augmentation du nombre de document vient compenser la fatigue qui intervient pendant la préparation.

Petite précision à noter, ce temps est calculé pour l’ensemble de la feuille de route et pas par secteur, ce qui provoque un léger avantage puisque le nombre de documents est globalisé pour plusieurs secteurs et permet d’atteindre les 2 secondes par document plus rapidement.

Avec la mise en oeuvre du dispositif de badgage du temps de préparation, le règle de calcul de ce temps est (malheureusement) restée la même.

Ce dispositif, qui incite, pour le moins, à accepter ce temps, n’a donc pas d’incidence sur le mode de calcul. Le distributeur ne peut déclarer que 5% de temps en plus soit 3 minutes par heure.

Pour plus de précisions, vous pourrez trouver dans les documents mis à votre disposition sur ce site, la partie de la convention collective qui concerne la préparation.

Ce document est également disponible en cliquant ici

Un temps presque toujours contesté

Vous êtes nombreux à vous plaindre du temps octroyé pour cette tache.

Du moins, ceux qui pratiquent encore ce travail, puisque de nombreuses agences reçoivent les documents déjà préparés par des machines sur des plate-formes spécialisées.

Il faut rappeler que la préparation manuelle représente 30 à 40% du temps total.

Régulièrement, nous sommes donc confrontés à des distributeurs qui mettent plus de temps que le temps accordé, mais nous heurtons, dans ce domaine, au problème de la mesure et du contrôle du temps de travail, qui est beaucoup plus compliqué à gérer pour un travail réalisé au domicile.

L’organisation du lieu de travail est essentielle et tout le monde n’a pas la place et le mobilier suffisant pour avoir une installation optimale.

Les méthodes diffèrent aussi selon la formation reçue et bien souvent, du simple fait de l’absence de formation.

L’empilage par prélèvement à deux mains sur 2 ou 3 hauteurs semble être la méthode la plus efficace mais nécessite une certaine habitude.

Certains distributeurs qui préfèrent insérer les documents dans un autre pour désencarter au moment de la distribution perdent beaucoup de temps.

Bref, chacun sa manière, et tout le monde n’arrive pas à rentrer dans le temps pré-quantifié, ceux qui y arrivent sont des exceptions et des spécialistes de la fonction, mais ils existent.

Alors, comment contester le salaire versé à ce titre ?

Le demandeur aura à prouver qu’il réalise un temps supérieur et le défendeur aura beau jeu de montrer un salarié qui arrive à réaliser un temps conforme à la demande, voir inférieur.

Il s’agit alors d’apprécier si le salarié est défaillant ou si l’exemple pris par l’employeur est réalisé par un distributeur anormalement performant !

La encore, comme pour d’autres domaines, le problème est pris à l’envers grâce à une interprétation que l’entreprise a pu faire rentrer dans les esprits de ses salariés.

Il n’y a que cette entreprise qui peut affirmer que le distributeur réalise un temps trop élevé, et, de ce fait, ne le payer qu’au temps qu’elle impose.

Imaginez la même chose pour un nouvel ouvrier qui doit poser des tuiles.

Si il pose 100 tuiles à l’heure, et qu’il travaille 8 heures, l’employeur lui paiera 8 heures. Cela parait normal.

Si le lendemain, l’employeur lui dit que ses collègues posent 120 tuiles, il va lui expliquer comment travailler, comment s’organiser, et donc, le former pour qu’il puisse atteindre un standard de production conforme.

Si le salarié n’y arrive pas, l’employeur pourra en tirer les conséquences mais ne décidera pas de le payer 7 heures parce qu’il est plus lent qu’un autre.

C’est pourtant ce que décide Adrexo en limitant la rémunération sans apporter la moindre aide pour l’organisation et la formation des salariés qui s’apprennent seuls à travailler sans être guidés dès le début.

Adrexo considère que la performance est innée dans un domaine qui mérite pourtant quelques “bonnes” habitudes.

Reste pour nous, syndicat de salariés, un problème pour rapporter la preuve du temps passé à préparer, temps qui sera donc différent selon chaque personne et par définition difficilement opposable, ce qui est pourtant essentiel en matière juridique.

27 Commentaires

  1. Faux les 3 minutes par heure ne sont toujours pas respecté par adrexo essayé et vous aurez un message par lequel votre temps est incohérent mot que j’estime être une agression mentale quand les 5%ne sont même pas atteints
    Essayez donc d’ajouter 6 minutes pour un temps de 2 heures 15
    Il me semble également qu’un document par poignées n’est pas pris en compte et s’il y en a que 2 vous n’êtes pas payé

    • Bonjour,

      La convention collective ne prévoit pas de préparation pour deux documents, ils sont assemblés au moment de la mise en boite, ce qui est plus rapide et transfert le temps supplémentaire sur le temps de distribution badgé.

      Pour les 5%, l’entreprise applique, a tord, 4,99 soit “moins de 5%”. Ce n’est donc pas tout à fait 3 minutes par heures, il faut descendre à la minute inférieure.

      Ce point est d’ailleurs contesté par la C.A.T.

  2. On calcule le temps de préparation sur un algorithme. Certains, très peu peuvent s’en rapprocher tout comme Usain Bolt battait régulièrement des records mais peu de monde pouvait rivaliser … La réalité est que ceux qui disent il faut produire à cette vitesse là, il faut distribuer aussi rapidement que cela, peuvent-ils faire ce qu’ils ordonnent. Personnellement de ce que je vois j’en doute. Nous distribuons des adressés, aucun de préparation n’est compté pour le tri. Lorsqu’on voit le temps pour le tri des secteurs dans l’entrepôt personne ne s’interroge lorsque le quidam doit trier ses adressés … pour que sa propre distribution soit efficiente.
    Un fait significatif dans le calcul aléatoire de la rémunération. Pour ma distribution de 4 secteurs je transporte la pub (je ne vais pas au bureau, je vais sur mes secteurs en transportant la pub pour la distribuer ce pour quoi on me demande si j’ai un véhicule et un permis) et lorsque je distribue ma dernière pub, j’ai parcouru avec mon véhicule 98 kms. Je reçois une indemnité kilométrique pour 3.841 kms parcourus en 4 min dans une zone pour partie limitée à 30 km/h. Je dois donc faire du 57 km/h en ville, au risque d’une amende et de perte de points. Cet exemple est concret, il y a matière à débattre de manière positive sans se baser sur un potentiel algorithme qui ne favorise surtout pas celui qui se dépense sans compter pour distribuer la pub, sans aucune reconnaissance qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il neige, qu’il fasse chaud ou pas, qu’il ait du mal à se garer, qu’il se fasse attaquer par des chiens dangereux, qu’il se fasse insulter par des pseudo écologistes voulant protéger la planète et qui ont deux SUV dans leur jardin …

    • Bonjour,

      A la différence que le temps de préparation est calculé de manière simple, nombre de documents * temps par document et peut s’expliquer, faute de se justifier…

      En ce qui concerne les kilomètres, il y a des solutions en imposant à l’entreprise de faire une mise à jour.

  3. Bonjour , En ayant fait de la préparation pendant plus de 10 ans , je peux vous dire que ce temps ne correspond pas à la réalité .
    1° Le préparateur doit aller chercher la palette ou le chariot sur lequel il y a les prospectus .
    2° Il faut vérifier que les prospectus correspondent bien à la feuille de route.
    3° Il faut ensuite étaler chaque prospectus sur la table .S’il faut en mettre un obligatoirement dessus , il faut le chercher .
    4° Il faut faire les poignées , les tassées , faire des paquets pas trop lourds pour le distributeurs .
    5° les mettre sur une palette ou un chariot .
    Je restais devant ma table , le temps de préparation ne comprend pas tout ce chantier mais juste l’assemblage des prospectus pour faire la poignée .
    Donc ce n’est pas le temps réel ………Battez vous pour exiger le temps réel !!!

  4. Une explication … qu’on montre déjà ce serait une réponse effective. Comment a été “calculé” le temps par document !!!

    Quant au kilométrage, mon exemple est pourtant très clair, quant aux “mises à jour” de l’entreprise, elle ne fait que celle qui lui permet de grignoter un peu plus. Pour exemple, vu la fatigue des véhicules avec le transport gratuit des pubs j’en suis à mon troisième véhicule, j’ai fourni copie des cartes grises et sur ma feuille de route où je réitère les erreurs ( nous avons encore les noms des responsables qui ne sont plus sur site depuis des mois) rien ne change. Que font les syndicats ? Personnellement je dis, je réitère, j’écris, je signale, j’informe, rien ne change. Heureusement je continue à distribuer à dénoncer les manquements et … rien ne change. Mais à lire certains commentaires ça devrait changer … j’attends du concret. Merci de votre lecture.

    • C’est en fait une vieille histoire qui remonte à 2005 avec un cabinet externe qui a étudié les gestes de préparation.

      N’hésitez pas a prendre contact avec nous par la rubrique d’aide aux salariés, il y a des solutions pour vos kilomètres.

  5. Bonsoir j ai pris 1 mois de congés les années dernière j avais toujours mon acompte oh surprise cette année pas d acompte ont m a donné comme explication comme je n avais pas de feuilles de route pendant se mois pas d acompte es normal au moins être prévenu je suis sur Rennes mon responsable n était pas au courant tenez-moi au courant voilà mon adresse

    • Bonsoir,

      Il semblerait que vous ne soyez pas le seul dans ce cas, depuis le changement de date de paiement des congés, ils ne sont pas pris en compte dans le calcul de l’acompte automatique.

  6. il faudrait tout simplement une formation comme dans toute les entreprises cela eviterai des commentaires contradictoires inutiles

  7. 2005 … ça fait un bail. Il serait temps de se réveiller et de faire le nécessaire pour une mise à jour. En attendant de belles économies sur le dis des distributeurs.

    Quant aux kms j’ai fait une demande pour complément d’information … en février 2020 … Rien, mais comme vous l’écrivez régulièrement, ça va changer !!! Wait and see !!!

    • Bonjour,

      2005, c’est en fait la négociation de la convention collective actuelle.

      Cela peut changer, mais pas sans que vous soyez le moteur de ce changement. Si vous décidez d’attendre, ca va surement durer longtemps… Le traitement de ce dossier des kilomètres se fait individuellement et ceux qui ne demanderont rien, n’auront rien.

  8. Depuis 2005 … on comprend mieux que malgré des promesses régulièrement avancées rien ne bouge.

    Pour mes kms j’ai précisé mon cas avec exemple précis à l’appui en février 2020. Aucune réponse.

    Je précise chaque semaine les nombreuses erreurs (mauvais numéro de véhicule, nom des responsables faux – le turn-over fait que la personne assise sur la chaise devant l’ordinateur n’a pas le temps de rectifier, mais à le temps de pause cigarette/café, consignes de distribution obsolètes, …) rien ne change.
    J’ai proposé à la petite cheffe aux dents longues de venir faire la distribution avec moi, si elle faisait mieux que moi je démissionnais. J’attends toujours …
    N.B. pourquoi certaines réactions ne sont pas publiées ?

  9. Ok, je mets à jour mes notes et dès le 15 septembre je reprends contact pour suite à donner à mon dossier. Merci de votre lecture.

  10. je croyais que rémunérer des taches préquantifiées c’était illégal? quand aux indemnitées kms il s’agit plutot de transporter des centaines de kgs de papiers et non des indemnitées pour déplacement dans le cadre d’un travail.

    • Là pré quantification n’est pas illégale.

      Ce qui est illégal, c’est de n’a pas contrôler le remps réel et d’adapter le salaire.

    • Bonjour,

      Non, elles doivent être empilées. L’encartage était une contrainte quand il y avait des journaux gratuits mais aujourd’hui, ce n’est plus nécessaire et ca fait gagner du temps à la préparation.

      • D’accord merci et que risque les personnes qui distribue les Pubs encarté ? Car moi je les reçois toujours encartés et mes parent dans leur village c’est pareil

        • Il peut y avoir une sanction de la part de l’entreprise, pouvant aller de l’avertissement au licenciement.

          Il est assez rare aujourd’hui de constater des encartages, c’est une pratique qui prend du temps et très pénalisante lors des contrôles effectués par des sociétés externes car la distribution est analysée comme si elle n’était pas effectuée.

  11. Le temps de préparation des “mains” par le bageage du temps de prépa n’est qu’une confirmation du temps estimé de prépa par la direction de l’entreprise.
    Les 3 mn possible de rajout par heure n’est qu’un leurre !
    Malheureusement, au vu de la loi, nous avalisons le calcul qui a été effectué par Adrexo et que nous validons toutes les semaines au travers de votre badgeuse (même avec les nimutes supplémentaires). Imparable pour la Direction !!!
    Mais quelle action menée ?

    • Bonjour,

      Le problème du temps de préparation est compliqué puisqu’il est difficile de le contrôler, se faisant le plus souvent au domicile.

      Par ailleurs, des salariés arrivent à effectuer la préparation dans le temps prévu. nous en connaissons tous.

      Cela pose alors une question sur l’organisation et la performance, même si l’organisation semble être le premier facteur.

      Dans les priorités de négociation, nous avions donc privilégié le temps de distribution, puis désormais le temps de trajet et les kilomètres.

  12. la cc pour les temps de préparation a oublié qu’il arrive souvent d’avoir des documents type fleyr collés ou très difficiles a prendre a l’unité sur le paquet, il serait bon de revoir cela il n’est pas normal de dépasser chaque fois le temps alloué a cette tache .

    • Bonjour,

      Avez vous essayé de recourir à une éponge pour mouiller le doigt au passage avant ce document ou un index en plastique qui permet de mieux le prendre sans glisser ?

Les commentaires sont fermés.