Pas d’acomptes versés à l’insu du plein gré de la direction

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Depuis le 15 juillet dernier et l’incertitude sur le versement des acomptes, nous sommes les témoins de quelques drames humains.

Quasiment un an jour pour jour, avec le décalage des salaires, nous revivons la même situation angoissante.

Nous pouvons dire pire, puisque cette fois-ci l’argent n’est pas versé. Il le sera, dit on, avant mercredi.

De plus, ce qui nous tracasse, c’est qu’il y a eu, quelque part, un raté, une erreur, un manquement, un bug comme ils disent…

Vous connaissez, toutes et tous, l’importance de la qualité pour notre direction. Notamment pour le courrier, puisque le temps max finit doucement d’achever le prospectus chez Adrexo.

Quand on exige, il faut être exigeant soi-même !

Vous vous souvenez du mea-culpa de la banque il y a quelques mois ?

Ben aujourd’hui, ce serait des programmes qui sont perdus on ne sait où mais c’est sûrement de la faute d’un ordinateur. Sûrement…

Quoi qu’il en soit, ce “retard” (espérons que ce ne soit qu’un retard) fournit nombre de drames dans la vraie vie. Nous ne sommes pas dans un monde virtuel quand nous distribuons.

Beaucoup de salariés qui doivent affronter la situation vivent des moments très pénibles.

Juste un exemple qui exprime le désarroi de celles et ceux qui n’ont rien reçu.

Une distributrice qui travaille dans un relais du sud-est de la France, qui a un acompte permanent, part tranquillement mercredi 15 juillet au supermarché faire ses course. Le 15 du mois est aussi le jour où son loyer est prélevé. Confiante, le chariot rempli comme d’habitude, vint son tour de passer en caisse. Au moment de payer, la caissière l’informe que sa carte bancaire “ne passe pas” et qu’il faut laisser le caddy en bout de caisse et de rentrer chez elle la honte au front.

Son responsable d’agence a dû lui prêter de ses propres deniers, afin qu’elle puisse “tenir” un maximum en attendant que ça s’arrange.

C’est un exemple mais il y en a malheureusement plein d’autres.

A notre humble avis, la qualité risque de ne pas être partout présente la semaine prochaine. Au moment où quelques « petits paquets» arrivent, ça tombe mal !

Rien à bouffer, pas d’argent pour l’essence, pas de respect…

Oui on sait madame la direction, c’est indépendant de votre (mauvaise) volonté.

Quoi qu’il en soit, merci à toi Patrick, qui est un vrai homme de terrain, pour ta compassion.

Tiens bon Ethel.

Tenez bon toutes et tous puisqu’il paraît qu’il faille attendre encore un peu…

25 Commentaires

  1. Oui vous l avez dit merci Patrick sans qui je pense beaucoup d entre nous auraient baissé les bras, nous avons la chance d avoir un responsable d une humanité rare de nos jours.Merci à vous aussi qui nous tenez informés et nous aidez du mieux que vous pouvez.Quand à la direction j ai envie de leur dire que si je continue à faire mon travail avec du cœur c est grâce à l implication de Patrick vis à vis de ces distributeurs.

  2. Bonjour à toutes et à tous, comme d’habitude ont constate le mépris de la part de la direction à notre égard, ils faudrait les mettre dans la situation dramatique ou ce retrouvent certains distributeurs et la je pense que ce serait les premiers à gueuler.

  3. Bonjour juste pour info on aura bien l’acompte le 22 c’est pas repoussé j’espère

  4. Effectivement, cela reflète bien la situation des distributeurs, je rajouterai feuilles de paie arrivé en retard, un vendredi donc bcp de retard par rapport à pôle emploi et complément de salaire assedic.
    Et après on nous demande de +en+ de qualité

  5. Bonjour

    Faudrait que le Direction fasse la même chose avec le Trésor Public, quand les impôts sont réclamés avec une date limite à ne pas dépasser (sinon pénalité de retard)
    Juste pour voir ….

    C’est quand même formidable, quand il y a des problèmes c’est toujours vis à vis des simples salariés ou distributeurs …. il faut croire que nous les distributeurs nous sommes une sacrée source de problèmes pour la Direction ?! mais je suis désolé pour la Direction, la boulet qu’ils traînent (nous les distributeurs)et bien ça les fait vivre ! non ?

  6. Bonjour

    J’émets aussi un autre aspect des choses, et si ça peut en “consoler” certains(nes) ce sera ça de gagné !

    Tout le monde sait qu’à cause de la crise sanitaire, qui dure indéfiniment, beaucoup (hélas) vont perdre leur emploi, d’ici à la fin de l’année, les experts tablent sur une augmentation du nombre de futurs chômeurs de l’ordre de 700 000 personnes pour les plus optimistes, et 1 million de personnes pour les plus pessimistes …. c’est énorme !
    Cette situation qui attend beaucoup de gens va créer des conditions de vie de plus en plus insupportables, on va au devant de je ne sais pas quoi …?!

    Ce qui veut dire que même nous qui avons un emploi, certes basique, et très peu payé, si j’ai un conseil à donner, gardez-le précieusement ! parce que dans les mois qui viennent, des sociétés comme Adrexo vont recevoir des tonnes et des tonnes de CV de personnes n’ayant plus rien comme travail, un emploi de distributeur va devenir semblable à de l’or ( ! ) en temps normal le travail ne court pas les rues, mais là ce sera pire !!! même si vous faites comme le président Macron l’a dit, « suffit de traverser la rue pour trouver du travail » et bien là ce sera tout simplement impossible !

    Voilà les amis, vous êtes prévenus …!

    • Bonjour Antoine, je comprends ce que tu veux dire MAIS l’acompte que les salariés reçoivent le 15 de chaque mois (pour ma part acompte permanent de 200 € depuis 10 ans) n’est en rien une avance sur salaire car cet acompte du 15 juillet découle d’une période de pais échue (08.06 au 12.07). C’est donc ton argent qu’Adrexo fait fructifié sur ses comptes bancaires. Si, en plus, Adrexo ne respecte plus le paiement de nos acomptes et salaires, pourquoi lui faire confiance ?
      Là où je ne suis pas d’accord avec toi, c’est sur la façon de procéder d’Adrexo qui en décalant la paie d’une part, qui en reportant l’acompte d’autre part insinue dans les esprits une forme de peur :
      -Si je ne distribue pas, je vais faire couler ma boîte .
      En temps normal, Antoine, moi, et tous les autres avancent déjà les frais de la distribution (carburant, pneus, usure du véhicule, vêtements, chaussures), tous les collaborateurs avaient cette certitude d’être payés à la fin du mois. Si nous ne l’avons plus, à quoi bon distribuer pour le néant !
      Le cheval de bataille de la Direction est la bonne distribution du courrier, il me semble raisonnable pour ne pas léser le peu de clients “courrier” qu’Adrexo a sous contrat de bien distribuer ce courrier (en prenant une photo du courrier et de la boîte à lettres correspondante simultanément), en tous cas, je procède ainsi !
      Prendre un acompte permanent vous permet de ne pas montrer l’état de vos finances, il y a des mois où vous ne vous en servirez pas et d’autres où il est vital !
      Ce mois-ci…pas de bol, mais entre du gazole pour Adrexo, des agios à la banque ou attendre les acomptes, le choix est évident !

  7. Bonjour à toutes et tous,
    J’ai un peu de mal à croire que personne ne contrôle les paies au moment du virement ou de l’édition des chèques. J’ose espérer, que quelqu’un, soit regarde la somme que l’on doit payer (Adrexo ) soit le nombre de virement à effectuer et de chèque à éditer (toujours Adrexo ) par rapport à celui que l’on demande à la Banque d’effectuer ? Et en cas de différence recherche l’erreur. Sinon cela peu se comparer à une faute professionnelle.

  8. Il est temps qu on nous dise la vérité sur la situation de la société on va pas continuer comme ça éternellement

  9. Quand adrexo a était vendu a hopps group c’était avant cette cession de créer une SCOP OUVRIERE nous serions autonomes et performant!! de plus aurions reçu des tonnes d aide dept régions état fond CE etc et je dis pas tout!!!!
    ce sont les syndicats qui ont accepté de façon directe et indirecte!!!!

  10. bonsoir la paye sera t elle versee debut aout pour les distributeurs pour nos patrons je pense qu ils seront servis en premiers l incompetence sera recompensee cordialement

  11. bjr à tous. pour nous Rhône Alpes cela sera simple. pas d argent pas de distribution. les distributeurs iront à l entrée de nos clients. Lidl.but .carrefour .etc pour expliquer l arrêt de la distribution. ici les courriers recommande peuvent louer des sites impayés heures s il ni avait que les loyers..
    je crois que nous y sommes arrivés le bout du bout.

  12. Bonjour,
    Actuellement en vacances, quelques contacts m’ont informé de distribution de petit colis, très peu (2 en moyenne sur les secteurs), on leur à demandé de prendre en photo
    bien sure avec leur téléphone, le fait qu’il ont bien mis le colis en boite aux lettres, en plus du badgeage.
    Le ROC a-t-il voulu faire du zèle pour se couvrir ?

    • Bonjour,

      Oui, sans doute, car ce n’est pas une consigne prévue et surtout l’utilisation du téléphone personnel n’est pas quelque chose qui peut être éxigé.

  13. nous notre responsable il en na rien a foutre de nous il nous blablablablablabla bien endormie et part distribué

  14. Bonjour,

    Je vous informe que j’ai reçu mon acompte sur salaire ce jour.

    Cordialement,
    Anthony

    NB: Cela ne devrait pas tarder et il faut prendre en compte les délais interbancaires.

  15. Bonjour ma fille et moi n’avons pas eu notre acompte pourtant on est le 22 juillet. Par contre, une personne que l’on connaît est en maladie, elle a eu un acompte hier

    • Bonjour,

      Effectivement, les acomptes sont versés en date de valeur au 20 et reçus la plupart du temps.

      Ce n’est donc pas normal et vous pouvez vous rapprocher de votre responsable pour connaitre la raison de cette absence de versement.

    • Bonjour, non, pas précisément, mais sensiblement la même chose que pour une distribution.

Les commentaires sont fermés.