Fin de la période de crise sanitaire

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Le gouvernement envisage de ne pas de nouveau prolonger la période dite d’urgence sanitaire au delà du 10 juillet.

La crise sanitaire, décrétée en raison du risque de pandémie et permettant l’application, par ordonnances, de mesures exceptionnelles pourrait prendre fin le 10 juillet 2020.

Pour autant, le gouvernement entend accompagner la reprise d’une activité et vie normale encore quelques mois.

D’une part, certaines dispositions, et pas forcément très favorables aux salariés, sont déjà prévues pour une application jusqu’à la fin de l’année.

D’autre part, le gouvernement prendra de nouvelles décisions sur la mise en place de mesures d’accompagnements, surtout dans le domaine économique.

Tout le monde est d’accord pour dire que le virus circule moins aujourd’hui mais que les effets économiques de cette crise sont déjà importants mais le seront encore d’avantage dans les mois à venir.

Il faudra donc encore accompagner des entreprises pour limiter les effets sur l’emploi.

Concrètement, le gouvernement va porter ses efforts vers l’économique par différents dispositifs comme, par exemple, la possibilité de recourir encore au chômage partiel.

Pour les salariés, il est très probable que les mesures d’isolement prennent fins et que tous les salariés pourront reprendre une activité professionnelle.

Cela ne veut pas dire que le virus ne circule plus mais qu’il circule moins et que les moyens médicaux disponibles sont suffisants pour faire face.

Il est probable que nous soyons confrontés encore longtemps à ce danger et il est bien entendu impossible de poursuivre un isolement des salariés fragiles de manière définitive.

Cela n’empêche en rien de conserver de bonnes habitudes sur le lavage des mains et le respect des distances. Ces mesures sont les principaux remparts à la propagation du virus et doivent rester dans les esprits et être appliquées partout surtout si le salarié peut développer une forme sévère de la maladie.

Sans moyen de vaccination, c’est, plus que jamais, un bon moyen d’éviter la contamination, de se protéger et de protéger les autres.

Il s’agit la d’une responsabilité individuelle que chacun doit avoir en tête mais ce que nous venons de vivre a suffisamment marqué les esprits pour que nous soyons, tous ensemble, les acteurs de ces mesures de sécurité.

Print Friendly, PDF & Email

1 Commentaire

  1. Bonsoir
    Après le covid 19 il y en aura d’autres…rien que la grippe tue + de 10000 personnes par an!
    Et après l’urgence sanitaire qui, comme vous le précisez, à amener des ordonnances travail non favorables aux salariés, il y aura l’urgence économique…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*