Coronavirus : AMAZON cesse de traiter les commandes “moins prioritaires” en France et en Italie

De communiqué AFP –  le 21/03/2020

Amazon va cesser de prendre des commandes jugées «moins prioritaires» sur ses sites français et italien pour se concentrer sur les produits les plus demandés en cette période de pandémie, a annoncé le géant américain.

«Nous devons concentrer les capacités disponibles sur les articles les plus prioritaires et, à compter d’aujourd’hui, temporairement cesser de prendre des commandes sur certains produits moins prioritaires sur Amazon.fr et Amazon.it», a indiqué le groupe dans un communiqué.

«Les employés de nos centres de distribution se concentreront sur la réception et l’expédition des produits dont les clients ont le plus besoin à l’heure actuelle».

Ce sont ainsi les produits d’hygiène ou de base pour la maison qui auront la priorité, comme c’est déjà le cas aux Etats-Unis.

Cela s’applique seulement aux nouvelles commandes: celles qui ont déjà été passées seront honorées.

Cette nouvelle politique s’applique aux produits commandés directement auprès d’Amazon ou auprès des vendeurs tiers qui chargent Amazon de stocker et expédier les biens.

D’autres vendeurs tiers ne passant pas par la logistique d’Amazon ne sont pas concernés.

«Les clients peuvent continuer à commander un grand nombre de ces produits auprès de vendeurs tiers qui peuvent les leur expédier directement».

Ces dispositions venant du géant américain préfigurent sans doute des décisions similaires d’autres enseignes de e-commerce et des restrictions des autorités à venir en début de semaine prochaine, dont l’annonce est déjà prévue.

Nous pourrions assister à des restrictions du transport de colis et de marchandises non indispensables avec éventuellement, pour ce qui est du colis, à l’attribution d’autorisations à des transporteurs garantissant le traitement sanitaire des plateformes et des colis ainsi que la protection des livreurs et des destinataires par la disponibilité des moyens suffisants.

Ces mesures pouvant s’inspirer du traitement opéré pour UPS aux états unis qui a reçu un agrément dans 50 états désignés comme “infrastructures critiques”.

Il faut souligner que, pour le moment, les volumes de colis opérés par notre filiale Colis Privé n’ont pas sensiblement augmenté.

Sauf initiative locale, les chauffeurs/livreurs Adrexo opérant pour Colis Privé ne disposaient pas, hier encore, de dispositifs de protection (gel, gants, masques,…).

Commentaire(s) Facebook (autres commentaires plus bas)
Print Friendly, PDF & Email

En savoir plus sur Syndicat C.A.T. Milee (ADREXO)

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

10 Commentaires

  1. Les livreurs de colis privé non protégé, surprenant n’est ce pas ? Souhaitons leur qu’ils ne soient pas contaminés à cause du manque de protection qui pourtant doit, selon la Loi, être obligatoirement mis en place par la société Adrexo. Si malheureusement ça arrive, la négligence des responsables d’Adrexo pourrait être constatée et même faire l’objet de plaintes pour mise en danger de la vie d’autrui. Quand l’argent a plus de valeur que la vie humaine, les employé s sont seuls face à un risque majeur pour leur santé. C’est marche ou crève.

  2. Je travaille chez colis Privé en étant détaché d adrexo. Les sous traitant qui livrent les colis refuse de se laver les mains la plupart des gens ne comprennent toujours pas la gravité de la situation. Sinon je imagine que la prime de 1000 euros nous passera sous le nez comme d habitude chez hopp’s

  3. Votre dernière phrase de l article…. Sauf initiative locale.. Les chauffeurs ne disposaient pas hier de gel ou gants et masques.. Heu ça vous interpelle pas ? En tant que syndicat vous allez intervenir ou regarder la situation..?

    • Nous n’avons pas pour vocation de prendre les décisions à la place des salariés et de les prendre pour des assistés ou pire, des imbéciles.

      L’article est clair. Si un salarié concerné estime être en danger, il a la possibilité d’en tirer toutes les conséquences de droit en d’assumer son choix.

      Si vous pensez qu’un syndicat peut produire du gel, le livrer et aussi le badigeonner sur vos mains, vous vous tromper de pays.

      Nous avons informé les salariés, les services de l’état connaissent ces difficultés, la direction aussi.

      Chacun assume ses choix et ses responsabilités.

      Nous sommes dans un pays ou le code du travail existe, les tribunaux aussi et n’attendez pas de la C.A.T. des braillements inutiles qui ne servent qu’à agiter des personnes aux commentaires puériles.

      Si vous êtes concerné, droit de retrait, courrier, tribunal. Vous savez quoi faire. Et si vous êtes plusieurs, actionnez en groupe.

      • je ne vous demande pas de venir me badigeonner les mains de gel ni de faire un droit de retrait…on ne vous a pas attendu pour le faire mardi et mercredi vu qu on avait aucun materiel hygiene..on aurait juste souhaiter avoir de la solidarité par un communiqué par quel syndicat que ce soit pour npus indiquez au moins que vous veillerez a ce que la direction s est engagé soit aplliqué….

        • La direction et les services de l’état sont alertés depuis mercredi.

          Tous nos adhérents ont reçu une notice avec toutes les informations (pas juste une copie d’un courrier, mais de vraies informations sur les droits et devoirs de chacun).

          Si vous estimez que jeudi, toutes les protections suffisantes étaient en place, tant mieux.

  4. Question prime n attendez rien !!!
    J espère que vous plaisantez.
    Attendons la confirmation des actionnaires.
    Je leur demande de prendre conscience du travail des livreurs colis qui se procurent par leurs propres moyens gants et gels.
    Personnellement j attends leurs réactions.

    • Malheureusement, non… c’est très peu probable.

      En revanche, mais c’est un détail, il est sans doute possible de vous faire rembourser de vos achats.

1 Rétrolien / Ping

  1. Communiqué d'Amazon du 22 mars 2020, l'entreprise a menti - Syndicat C.A.T. ADREXO

Les commentaires sont fermés.