Clin d’œil sur les réseaux sociaux

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Les distributeurs sont parfois sur les réseaux sociaux.

Nous relèverons de temps en temps quelques interventions amusantes ou curieuses.

C’est le cas d’une photo qui a été diffusée récemment mais dont nous ne connaissons pas le lieu d’affichage.

Non négociable !

La direction paraît un peu en décalage avec le code du travail mais ne s’engage pas trop en ne signant pas…

Les majuscules suggèrent, sans doute, un aboiement de colère.

Rien sur la rémunération après le temps Max. Ce sera sans doute négociable cette fois ci !

Rappelons juste que si l’entreprise instaure un temps Max. Ce n’est probablement pas pour tolérer que tout le monde poursuive sa distribution après l’arrêt de la badgeuse, sinon le dispositif ne servirait à rien !

Mais là, c’est un peu différent. Open-bar pour le travail, on verra pour le salaire plus tard,.Il faut badger même quand le temps n’est plus mesuré, et si ce n’est pas fait, et bien… rien… De toute façon, l’entreprise ne pourra pas sanctionner, puisqu’elle est elle-même en défaut !

Sans doute une initiative locale malheureuse… Cela démontre le reflet d’un état d’esprit d’un management autoritaire, qui était la norme après guerre mais qui a fort heureusement progressé.

Print Friendly, PDF & Email

6 Commentaires

  1. C’est très amusant. J’apprécie beaucoup quand quelqu’un qui se croit au dessus de tout le monde commence à inviter les autres à rigoler sur lui, sans le vouloir bien sûr. C’est très satisfaisant !

    J’ai trouvé une petite plaque aujourd’hui, sur le mur extérieur d’une villa, avec un avertissement en anglais concernant leur chat qui, selon les propriétaires, est quelqu’un qui voit et contrôle tout et semble être impitoyable. Le mot anglais pour “chat” est “cat”.
    L’avertissement, c’est “BEWARE OF THE CAT”. Si vous êtes prêts à rigoler aussi sur vous – mêmes, je peux vous envoyer la photo.

  2. Quelle autorité et quelle classe.
    On touche le fond et ….on creuse encore!
    Décidemment les histrions du management local sont les clones de nos illustres managers nationaux de haut vol
    On ne sait pas si il faut en rire ou en pleurer tant la situation est grave!!!!

  3. Quand la direction met une casquette de chef sur la tête, ça devient le pouvoir de la merde, et y en a marre du pouvoir de la merde.

  4. Je ne fais que le temps max et après ma manager m’engueule pendant 15 minutes le vendredi et puis rien. Quand notre ROC nous propose 100 euro pour que l’on ferme nos gueules, alors que notre équipe est soudée et ne peut être traitée au cas par cas, lui soutien le contraire les distributeurs ne sont que des troubles faits s’ils se rebellent et ne travaillent pas gratuitement enfin travaillent au delà du temps max sans aucunes assurances d’être payé totalement mais uniquement au bon vouloir d’un responsable que les distributeurs ne connaissent pas.
    Le management rennais est juste archaïque, dépassé, contre productif, à croire que le ROC n’est pas compétent pour travailler en équipe mais compétent pour régner en seigneur sur ces esclaves.

Les commentaires sont fermés.