Sondage sur le mode de distribution

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Le temps “Max” repose parfois sur une extraction du meilleur temps réalisé par un distributeur sur le secteur.

Il s’avère, à l’usage, que vous êtes nombreux à ne pas pouvoir atteindre ce temps Max malgré tous vos efforts.

Nous nous apercevons que des temps retenus sont parfois ceux qui ont été réalisés dans des conditions différentes de celles qui sont habituelles (distribution en vélo, distribution à plusieurs…).

Pour mieux nous rendre compte de vos usages, nous avons besoin de vous et que vous répondiez à la question ci-dessous. Ce sondage est anonyme et nous permettra d’avoir une meilleure perception des habitudes partout en France.

Les conditions de distribution ne sont bien entendu pas les mêmes en ville ou en campagne. Les questions tiennent donc compte de cette différence. Nous entendons pas ville, une agglomération (commune uniquement ou bourg seul) et par campagne, une petite agglomération complétée d’une succession de hameaux ou maisons isolées.

This poll is no longer accepting votes

Pour distribuer, choisissez votre pratique la plus courante - 1 seule réponse possible :
Print Friendly, PDF & Email

12 Commentaires

  1. Merci pour cette initiative de faire un sondage sur toute la France.
    Ce que je trouve un peu “erroné”, c’est de se baser sur une seule réponse possible, car pour moi par exemple, la différence entre temps réel et temps MAX consiste dans le fait qu’il y a un mélange entre distribution en ville – surtout à pied – et en campagne – avec plusieurs longs passages en voiture – et à pied, pour ne pas “bousiller la voiture et le moteur surtout” ! – dans des aréals résidentiels qui s’étendent à plus d’un kilomètre chacun. Le temps MAX pour ces secteurs est “magique”, car il prévoit 200 bals par heure de distribution.
    Je crois qu’une des difficultés de l’entreprise est due au fait que la période où les temps de référence étaient prévus pendant la phase d’expérimentation de la badgeuse et dans la phase 3 de sa réalisation, jusqu’à l’installation du temps MAX “par ordonnance du 01.07.2019” n’a pas été “respecté” dans tous les centres, pour des raisons de résistance syndicale, résistance “passive” de la part de directeurs régionaux ou des dirigeants de dépôts. De toute façon, la direction ne me donne pas l’impression d’avoir voulu vraiment “trouver un temps MAX” par rapport à 100% de service de distribution à “fournir” dans les bals ( petite tricherie de la part de tous les côtés…?! ).

    • Il est prouvé que le temps Max a dégradé la qualité. C’est un point assumé par la direction.

      Le sondage, pour être exploitable, doit identifier des tendances et exclure des particularités et il convient donc de répondre avec le choix le plus proche du comportement habituel.

      Un gros bourg sans hameaux sera considéré comme urbain et donc une ville, un petit bourg avec hameaux comme rural et donc de la campagne.

    • Surtout au niveau du courrier. Que du temps perdu. Chercher les noms. L’adresse, les boîtes aux lettres sans noms. Où bien sans numéro, de plus certaines entrées sont à clés que nous avons pas. Donc distribution impossible. Et quand il s’agit des magasins ouvrant qu’à 9h et d’autres clients à 10h. En plus certains secteurs sont couper en plusieurs morceaux donc au lieu de faire une distribution dans ce secteur. Ont y est à deux pour le même ce qui nous engrangent des erreurs de distribution.

      • Bonjour,

        Dès l’instant où le temps est payé… pourquoi pas ?

        Les clés devraient vous être données par votre responsable, adrexo est autorisé à les utiliser.

        Je ne comprends pas pourquoi vous êtes deux pour distribuer le même secteur ?

  2. Ras-le bol d’être toujours fliqué. Il faut à chaque courrier distribué le confirmer sur la badgeuse, or, lorsqu’il pleut, la badgeuse reçoit l’eau de pluie, et subit aussi l’humidité, elle ne veut pas répondre, elle bogue. Difficile de travailler dans de telle condition lorsqu’on est épié.

    • Bonjour,

      C’est tout à fait vrai, la badgeuse est réactive à n’importe quel frottement et peut aussi réagir à la pluie.

      La sacoche courrier comporte un petit sac avec une protection qui peut éviter cela. L’utilisation d’un brassard peut aussi s’avérer utile.

      En ce qui concerne la géolocalisation, elle n’est pas faite en temps réel, il est assez normal que l’employeur s’assure que le travail est fait dès l’instant où il n’est pas présent sur le terrain.

      Ce qui est important c’est que les managers ne puissent pas utiliser les données pour des contraintes inacceptables mais que ces données ne servent qu’à sécuriser la qualité et à permettre un moyen de privé vis à vis du client.

  3. Bonjour,

    La mise en place du temps max est la pire décision de l’année; en effet, il faudrait être un athlète de haut niveau pour arriver dans les temps.
    Le problème c’est qu’en plus de la publicité, on a maintenant un certain nombre de courriers à distribuer; chaque semaine de nouveaux clients nous confient leurs documents et paient pour cela, la qualité se doit d’être irréprochable or ce n’est pas possible d’y arriver; des contrôles ont lieu régulièrement de manière indépendante par les clients eux-mêmes ou par la société.
    Croyez vous sincèrement que les clients continueront de nous faire confiance s’ils s’aperçoivent que tous les courriers ne sont pas distribués ??
    Certains managers ont fait le choix de donner l’autorisation aux distributeurs de poursuivre au delà du temps max, d’autres de s’arrêter; beaucoup de distributeurs par crainte de dépasser le temps max, s’arrêtent juste avant et rapportent les documents restants; si vraiment la direction est consciente que la qualité s’est dégradée depuis la mise en place du temps max, pourquoi ne donne t’elle pas aux distributeurs de poursuivre au delà ?
    Je souhaiterais savoir comment est calculé le temps de distribution pour les courriers, qui s’ajoute en plus du temps repère ??
    Ce temps ne semble pas tenir compte des contraintes de distribution (celui de trouver les boites correspondantes et noms, de parcourir parfois plusieurs mètres avant de mettre le courrier en BAL, de saisir la badgeuse etc…

    • Il faut préciser que le temps Max bouge en fonction du nombre de courriers, et du poids de chaque poignée.

      Nous partageons votre sentiment sur l’absence de distribution après le temps Max.

      La direction déclare assumer ce choix.

      Vous pouvez trouver la grille de cadence de distribution des courriers dans l’accord d’entreprise qui est disponible dans la rubrique des documents utiles.

      La encore, vous avez raison, le temps est insuffisant sur le principe. Pour autant, il est mesuré par la badgeuse et le temps théorique n’a pas vocation à être le temps payé,

  4. dans un article il y a une quinzaine de jours , vous expliquiez que la badgeuse garde la trace de la date et l heure de la distribution d’ un courrier , même quand le temps max est dépassé …
    la géolocasation est donc bien faite en temps réel , et c est illégal … et en plus , le consentement écrit qu on nous a imposé est aussi sans valeur , puisque vissié par la fausse info qui a été donné a l’époque

    • La géolocalisation est toujours faite en temps réel, c’est le principe.

      Ce qui est interdit c’est que le distributeur soit géolocalisé en temps réel, et que l’information soit transmise en temps réel ce qui n’est pas le cas.

      Les informations de géolocalisation sont transmises en fin de journée, en lot, et le manager ne peut donc pas savoir à quelle heure son distributeur travaille et où il se trouve à un instant T.

  5. Certain on de chance ils ont eu des sacoches pour le courrier ou des brassards chez nous je crois qu on est trop loin on a rien depuis très longtemps j attends un chariots depuis 10ans et pourtant je distribué 900kg a 1tonne chaque semaine mais dans cette société il y a tellement de différences entre les salariés que cela deviens de la discrimination.

    • Tous les centres de France ont reçu des sacoches “courriers” mais en nombre insuffisant bien entendu.

      La direction nous a assuré que des dotations de chariots allaient être commandées mais sans indiquer le délai.

      Il devient très difficile, pour tout le monde, de travailler “normalement”.

Les commentaires sont fermés.