800 personnes quittent l’entreprise chaque mois ! (Episode 1/8)

Souvent un article trop long ne permet pas une lecture sereine, étape par étape.

C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de faire paraître cet article en huit épisodes.

Le sujet que nous abordons nous semble essentiel, sinon vital pour l’avenir d’Adrexo. Il appellera sans nul doute des réactions de de votre part. Faites nous part de votre avis, nous nous en ferons le relais.

1ère Partie :

Joint à la fiche de paye du mois de mai une lettre de la Direction……..

Après quelques passages sur …..

  • Le métier que nous exerçons
  • Une mission nouvelle : le courrier
  • L’attente du consommateur final
  • L’organisation de l’entreprise
  • Un avenir radieux si nous réussissons

………..un paragraphe final :

« Aussi, nous comptons sur chacun de vous pour accompagner cette croissance et mettre en œuvre toutes les conditions pour que celle-ci soit source de fierté, de retournement économique et d’avenir pour notre entreprise Adrexo.

Vous exprimant tous nos encouragements pour la réalisation de votre mission »

Nous vous laissons faire le parallèle entre le discours de l’entreprise, le quotidien des distributrices et des distributeurs sur le terrain et la gestion opérationnelle de ces mêmes collaborateurs.

Le résultat concret indiscutable est un Turn-over de 800 personnes par mois ! (Cette situation est la bête noire de la Direction des ressources humaines)

Sans aucun doute les perspectives d’avenir d’Adrexo peuvent être belles, aller chercher de nouveaux marchés et les trouver ne peut appeler que des félicitations.

Mais l’approche d’Adrexo est-elle la bonne ?

Penser que ce challenge peut être gagné avec ce que l’entreprise met en place sur le terrain peut générer quelques inquiétudes.

Comme cela est clairement exprimé dans la lettre évoquée plus haut, « Le courrier » c’est un autre enjeu que la publicité :

Amener un courrier à une personne qui l’attend c’est une responsabilité !

Les clients nous ferons confiance une fois, pas deux, il n’y a pas d’autre solution que de réussir dès la première fois.

Est-ce que l’entreprise est prête à gagner un tel challenge engageant son avenir et celui de ses 18 253 collaborateurs ?

17 Commentaires

  1. si l’on veut conserver les distributeurs il faut les payer correctement – y compris les frais qui ne sont plus suffisant – le temps de préparaiton qui pourrait être payer en temps réel – le temps de préparaiton que l’on dépasse est considéré comme du traivail dissimulé gratuit !!!!!

  2. Bonjour.mon avis sur ce point ,j’aime mon travail mais l’entreprise ne fait rien pour garder les distributeurs sur les kms ,la baisse de volumes en publicités et les courriers j’en parle même pas. Les promesses ne sont pas tenu ont nous dit que nous allons avoir plus de courrier je m’aperçois que rien ne bouge .par contre côté publicité la sa bouge plus les clients partent,et ressament nous avons perdu un client pour lequel chaque mois ont distribuait les stop pub. J’entend mes collègues râlé car plus de pubs à distribué qui même certain envisage de quittait adrexo à la fin de l’année. Adrexo doivent ce posé les bonnes questions si ont continu à ce rythme adrexo ne tiendra pas la route .

  3. Il y a une antagonie digne de Kant entre le discours de la direction et les conditions de travail, les moyens donnés aux distributeurs et leur retombées salariales sans compter les indemnités kilométriques amputées du trajet retour et plus. .

    Tout le système est à remettre à plat.

  4. Bonjour
    Sur les 800 salariés qui partent chaque mois, certains reviennent malgré tout quelques mois ou années après (faute de mieux) et ça, la direction en est bien consciente.
    Quand vous vous retrouvez au chômage, surtout si vous avez plus de 50 ans, pour retrouver un emploi c’est mission impossible !
    Donc, il faut vivre, faut continuer de payer ses factures, alors, si vous n’avez plus rien, vous revenez presque contraint et forcé Adrexo vous reprend les bras ouverts !!!
    Sur ce constat, pourquoi voudrions-nous qu’Adrexo devienne une boite exemplaire ? une entreprise modèle et de confiance ?
    Nullement la peine d’arranger les choses, suffit de continuer sur cette même stratégie, la vie professionnelle suivra son court.
    Et si les annonceurs faisaient de moins en moins confiance à Adrexo ? qu’adviendrait-il ? je suis certain que la direction remuerait ciel et terre pour rétablir un bon équilibre;
    Mais pour les distributeurs on ne risque pas de bouger le petit doigt !

    • Bonjour,
      Toutes les semaines, on a des invalidités de badgeage, pour des motifs qui restent à prouver, et on se retrouve avec des heures de travail non payées, comment voulez-vous que les gens restent, sans compter les frais km ( Carburant ET ENTRETIEN du véhicule).

  5. bonjour
    pour garder les nouveaux ( elles ) il faut les encourages et non donner des le départ des secteurs difficiles et voir si possible la première journée en doublure avec un ou une ancien (ne ) peut-être que cela marcherai

  6. J’ai 11 ans de boîte.Ce que je souhaiterais de la part d’Adrexo est le fait que c’est le distributeur qui entretient son véhicule.Adrexo devrait nous donner une prime en fin d’année,de quoi faire le ct,les vidanges ,etc….Moi,je ne suis pas étonné que les personnels quittent le navire.Adishatz.

  7. Bonjour ou bonsoir (c’est selon) !
    D’une manière et d’une vision plus large, peut-on encore dire que sur le long terme l’activité professionnelle de distributeur ait un avenir ? j’en doute un peu !
    Les gens vont de plus en plus s’abonner aux newsletters des annonceurs (surtout celles des grandes surfaces) donc ils attendront de moins en moins les pubs dans leur BAL
    De plus, la pression mise par les mouvements écologistes pour diminuer les productions de papier se fait de plus en plus sentir, et pourtant, on a beau dire que le papier est constamment recyclé, ils font la sourde oreille.
    Reste le département courrier et colis, mais là c’est pas gagné d’avance, Adrexo est encore nouveau sur ce marché on se doit de décrocher plus de contrats, je suppose également que la concurrence postale va faire de plus en plus rage (d’expérience, quand je distribue une lettre, et qu’un facteur passe au même moment, c’est pas toujours avec un regard sympa qu’il nous remarque) faut croire que la poste aussi souffre de la concurrence des e-mails.
    Enfin, dernier point mais non négligeable, les distributeurs ont pour la plupart de vieux véhicules, l’entretien et surtout les normes toujours plus sévères des CT vont obliger certains a entamer des réparations sur leur voiture, mais tous en ont-ils les moyens ? à mon avis avec la percée victorieuse des écologistes aux européennes on risque d’avoir des réglementations plus poussées mais jusqu’où ?

    Je ne veux pas vous dresser un tableau tout noir, mais ………. bon courage à tous !

    • Bonsoir, ADREXO produit aujourd’hui un travail d’une meilleure qualité que son concurrent.

      Les contrôles menés par les clients le démontrent.

      Aujourd’hui le prospectus n’est pas remplacé par un autre média. Il peut s’essouffler mais se maintiendra encore et tant qu’un autre moyen permettra d’être aussi efficace.

      Mais comme vous le dites, rien n’est gagné et il faut clairement que le distributeur soit mis au centre du dispositif et qu’il soit aidé et reconnu.

  8. Le courrier…c’est déjà une activité en régression à la Poste, alors qu’est-ce que ça pourra faire chez Adrexo pour progresser ? sans compter que du jour au lendemain on remet au distributeur du courrier et “dém…… toi” à pied, sans vélo (comme c’est à la Poste) et avec ton véhicule perso, comme en parle plus haut un autre distributeur) qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il neige, et si tu tombe en panne c’est pour toi, l’entretien c’est pour toi, aucun matériel, aucun vêtement de protection (ou si peu) venant de l’entreprise…ah si, un chariot qui roule à peu près bien sur du parquet, et que l’on peu charger en moyenne de 40kg à se trainer sur des dizaines de Km, sur des rues qui montent, descendent et mal entretenues, et pour lequel bien sûr aucune housse de garniture n’est dispo, pour maintenir les pubs sans qu’elles ne passent à travers, bref y aurait encore du chemin à faire avant de pouvoir dire on compte sur vous

    • Bonsoir. Si ADREXO avait un tout petit pourcentage du courrier de gestion et publicitaire, l’entreprise serait riche !

      Le courrier, même si les volumes globaux baisses, reste une activité très lucrative et sera le moyen de maintenir les emplois. Il n’y en a d’ailleurs pas d’autre.

      En ce qui nous concerne, c’est l’objectif principal et nous nous battons pour que les moyens associés soient mis à disposition des salariés distributeurs et permanents.

      • pas tout a fait d accord sur la rentabilité du courrier … peut etre pour adrexo qui nous paye 4 ou 5 cts l enveloppe mais nous devons payer notre véhicule et les kilometres !!!
        ensuite pour la poste qui avec +95% du marché du courrier fait un volume monstreux , ne gagne des $$$ qu avec les colis et a d ailleurs du son salut que dans le rachat de grands opérateurs du colis express en europe . d’ ailleurs , quand on discute avec un facteur, eux meme commence a se poser la question de leur avenir …
        le courrier , hors recomandé, n est pas rentable , ils en sont même a faire de la visite de mémé a domicile, ou meme par chez nous , le facteur fait office de chef de gare !!!

        • Vous avez raison pour la poste mais le problème est dû à l’obligation d’aller partout qui est faite à notre concurrent.

          ADREXO choisi les secteurs à distribuer en courriers et s’exonère des lieux coûteux. De ce fait, avec une mutualisation avec l’imprimé publicitaire, il est possible d’atteindre une rentabilité.

  9. Bonjour, votre article fait référence à des problèmes graves qui ne sont pas traités au CE. Après bientôt 16 ans comme distributeur je vous fais part de mon exaspération face aux décisions prises par les responsables. Comme beaucoup de mes collègues je constate un manque de communication et de considération, par exemple aucune revalorisation des frais, pas d évolution de niveau au bout de plusieurs années de présence. Des salaires non attractifs, des frais non revalorisés. Il manque des moyens matériels, des vêtements adaptés à toutes les saisons. On nous promettait des brassards pour la badgeuse or plus de nouvelles. Il est clair qu’il n’est pas motivant de travailler dans ces conditions. Bien souvent les nouveaux arrêtent au bout d’une semaine. Je ne comprends vraiment pas pourquoi ces points ne sont jamais évoqués dans les réunions.

    • Bonjour,

      Si les sujets importants ne sont évoqués sérieusement, c’est parceque le secrétaire ne trouve pas opportun de les mettre à l’ordre du jour.

      C’est aussi parceque le CE ne peut rien négocier, ce n’est pas dans ses attributions.

      Ce sont les syndicats qui détiennent cette fonction mais là direction reste maître à bord de son navire. Seul, le rapport de force peut faire plier l’employeur sur certains points et c’est loin d’être facile.

  10. Voilà un article “explosif” qui part certainement de la fameuse lettre de la plus haute hiérarchie de l’entreprise du mois dernier et peut – être des pourparlers de fin d’année de la direction avec les représentants des syndicats, un par un.
    Je crois que nous ne devons pas avoir peur d’être licencié es tout de suite, à cause de la fin de la pub en papier, car l’entreprise est un facteur important – avec son concurrent MEDIAPOST – pour peser sur les députés de l’Assemblée Nationale, en plus, il y a le “lobby des député es” qui pensent aux prochaines élections législatives en 2022 et qui ont besoin de la pub ( politique ) sur papier aussi. La géolocalisation à l’aide de la badgeuse restera assez imprécise jusqu’en 2022, car la “recherche française” ( !!! ) pour améliorer le travail des satellites ( européens ) pour atteindre une précision d’un mètre au lieu de 10 mètres aujourd’hui ne sera opérationnelle que dans 5 ans ! Ouf !
    Que faire ? La médecine homéopathique en 8 doses, jusqu’au début de la période des vacances d’été ( ?? ) est une “médecine efficace et supportable”, mais que faire en plus ? Je propose de s’activer en se disant à soi – même: Si l’entreprise n’a pas l’intention de reconnaître ma vraie valeur économique de distributeur de pub et de courrier, elle ne m’empêchera pas de me donne cette reconnaissance à moi – même. Alors, chaque lundi, je pars au dépôt et je dis à voix haute qu’il me faut un bon équipement vestimentaire pour toutes les saisons et tous les climats, des moyens de sécurité dans la circulation ( affiche pour me garer comme les voitures, vélos électriques de la Poste etc. ), une badgeuse qui marche et qui ne me sanctionne pas en me privant de paye dès qu’elle ne marche pas, bien que ce ne soit pas ma badgeuse, mais celle d’ADREXO, donc la faute d’un mauvais équipement de la part de l’entreprise pour ses salarié es ! J’ai eu un premier succès cette semaine, après 7 ans de “luttes solitaires” ( wauw ! ) car j’ai enfin reçu deux FDR séparés pour mes 2 secteurs, possibilité de contrôler les données dessus. Pour cela, je vais m’acheter un agenda ADREXO pour y inscrire mes tournées, secteur par secteur, pour y noter les kms, à pied à l’aide d’un podomètre ( Décathlon ) et en voiture, puis les heures de distribution. Enfin, je vais m’inscrire – enfin ! – à la CAT qui me semble être la meilleure organisation syndicale pour soutenir concrètement les salarié es d’ADREXO: élections fin décembre 2019/ début 2020. Il y aura un nouveau catalogue des revendications pour le bilan annuel de l’entreprise et des syndicats en avril/ mai 2020.

  11. pour ma part je ne crois plus du tout dans l entreprise.donc j ai donné ma démission aujourd hui après 15ans de distribution nous n avons aucunes reconnaissance de l entreprise et comme celle ci veut laver plus blanc que blanc et qu elle profite de la précarité de certains meme pas capable de faire une augmentation kilometrique celle ci est juste capable de ne pas payer ses employées au juste prix peut on m expliquer pourquoi les nouveaux n ont pas de badgeuse? pas de materiel correct pour travailler?elle est juste capable de faire des retenues non justifiées qui ne sont meme pas legales……..nous avons maintenant des responsables qui sont juste la pour nous pousser vers la sortie surtout les retraités mais sachez que les retraités font tres bien leur travail.. bien sur ceux ci leur coutent cher et ne se laisse pas faire.je souhaite bon courage a ceux qui vont continuer a etre rouler dans la farine et bonne chance a ses petits chefs qui ne sont RIEN mais qui se croient président.nous avons connus une autre ambiance dans l entreprise.

Les commentaires sont fermés.