La fin des badgeuses ? Adrexo explore d’autres pistes !

La fameuse badgeuse utilisée pour mesurer le temps de distribution est-elle en fin de carrière ? C’est une éventualité.

En effet, la direction d’Adrexo a expliqué, lors de la réunion de la commission de suivi, que la pointeuse mobile de la marque Famoco,utilisée par tous les distributeurs et distributrices chaque semaine, ne sera pas « éternelle ».

Pour ça, elle a retenu trois options :

Au delà du fait que l’obsolescence programmée est d’environ trois ans sur ce genre de modèle (donc bientôt), la direction souhaiterait que l’outil, qui servira à la mesure du temps et de la qualité du temps de travail, évolue.

  • Le projet « BOYD ».
  • L’utilisation du PAD Colis Privé dans une version simplifiée.
  • L’achat massif de téléphones mobiles.

C’est quoi le projet « BOYD » ?

Ce sera de doter tous les distributeurs et toutes les distributrices d’un outil de mesure du temps et de la qualité de travail.

Permettre aux distributeurs volontaires de badger via leur smartphone personnel grâce à une application qui fonctionne sous Androïd (85% des smartphones).

Une phase de test est en cours sur la région Bretagne, sur les agences de : Rennes, Vertou, Lannion, Saint-Brieuc et La Roche-sur-Yon.

Outre le fait que l’application « badgeuse » sera uniquement disponible sous Androïd, seuls les ditributeurs et les distributrices volontaires pourront utiliser leur téléphone perso pour télécharger et utiliser l’application mobile.

D’ailleurs, un questionnaire a été envoyé à l’ensemble des distributeurs et distributrices de ces 5 agences, il en ressort que sur 259 distributeur(trice)s dotés d’un smartphone, 163 sont équipés d’Androïd, 68 ont accepté de télécharger l’application et 30 ont accepté son utilisation.

Il est utile de savoir que l’utilisation de l’application sera identique à celle de la mobibox et que dans le cas ou l’utilisateur oublie de quitter l’application, elle se déconnectera automatiquement à minuit.

Cette fameuse badgeuse, qui a donné tant de soucis à certains d’entre nous, semble en créer aussi à la direction de l’entreprise.

En effet, la direction a annoncé qu’en semaine 4 de l’anné 2019, c’est à dire « hier » :

  • 1895 sur environ 17 000 distributeur(trice)s n’avaient pas de badgeuse affectée.
  • 380 font partie d’équipes et refusent l’utilisation de la badgeuse.
  • 300 environ sont à temps plein ou rémunérés selon des modalités différentes.
  • 950 refusent d’utiliser la badgeuse, ce qui fera l’objet, selon la direction, de mesures disciplinaires.
  • Il y a 11 000 badgeuses en activité alors qu’Adrexo en possède environ 14 500 en capacité de fonctionner.
  • Chaque semaine 200 distributeur(trice)s ne sont pas équipé(e)s à cause de l’inégale répartition des stocks de badgeuses.

Ce sont toutes ces raisons qui ont poussé la direction à explorer d’autres pistes afin de pallier ce dysfonctionnement.

Quoi qu’il en soit, nous vous tiendrons au courant de la suite de ces tests et des autres évolutions envisagés par Adrexo pour ce qui concerne la mesure du temps de travail et tout le reste, évidemment.

14 Commentaires

  1. bonsoir
    l’application d’accord peut importe mais je doute fort que mon portable n’est pas assez de mémoire pour l’application et aussi la batterie necessaire .

  2. Et pour les Nokia 3310 ou les téléphone portable à bas coups
    Et pour les apples ( iPhone ) cela se passerai comment ?

    • Bonjour.
      Dans ces cas là, l’entreprise fournira un smartphone équipé de l’application. Le but pour Adrexo est de remplacer les badgeuses actuelles chères et contraignantes par un outil plus intéressant économiquement et techniquement plus simple à utiliser et à gérer.

    • Il faut impérativement un smartphone et rien n’est prévu sur IPhone.

      C’est pour cette raison que, comme pour la badgeuse, l’entreprise pourra fournir du matériel si le distributeur le souhaite ou s’il ne possède pas un équipement compatible.

  3. Bonjour,
    J’ai comris que
    1. il y a 10% des distributeurs qui ne se se servent ( toujours ) as de la badgeuse, dont 16% qui sont “intouchables”, car en plein régime.
    2. L’entreprise ne dispose que d’un reste de 14.500 badgeuses our une utilisation de 11.000 et la “distribution de badgeuses à remplacer ( cassées ou autres ) ne se fait que difficilement.
    3. La durée de l’utilisation des badgeuses est programmée – produite pour 3 années ( seulement ), donc n’a jamais été prévue our une vraie utilisation par les distributeurs et cela our un investissement de plusieurs millions d’euros !!
    4. La nouvelle phase d’utilisation et de contrôle de la distribution ( en papier: pubs et adressés ) va donc vers une utilisation “privée” via les smartphones des distributeurs ou la “location” d’un appareil “simple” de l’entreprise qui attend peut – être la fin de la distribution en papier prévue par la législation.
    5. Il paraît que les “gilets jaunes” qui rerésentent aussi la population soubissantla “fracture numérique” pourra faire prolonger la phase de la distribution en papier.
    Affaire à suivre …

  4. Bonjour ,

    La badgeuse d un point de vue pour être payer au vrai temps c’est bien , par contre fiabilité batterie c’est pas trop sa , niveau courrier pas au point totalement , ce qui aurait put être innover c’est un GPS intégrer pour les tournées qui nous guiderait si on connaît pas la tournée et qui validera le passage dans la rue , car les plans adrexo même les nouveaux c’est pas sa …

  5. Bonjour,

    Il y a semble t’il un bug d’affichage dans la badgeuse; en effet, le total affiché (temps repère + temps courrier) est inférieur d’au moins 5 minutes à celui de la feuille de route. Cela fait plusieurs semaines que cela se produit sur ma badgeuse.
    Sur le récapitulatif de distribution, le temps total correspond, fort heureusement.
    J’ignore si ce problème a déjà été constaté par d’autres personnes ou si je suis un cas isolé; il serait bon que cela puisse être corrigé.
    Je trouve aussi que les temps donnés pour la distribution du courrier ne sont pas suffisants; c’est très limite quand on doit chercher une adresse etc.. surtout que la badgeuse ne bip pas forcément au bon endroit.

    • Bonjour,

      Heureusement, le temps repère n’est qu’indicatif et c’est le temps mesuré par la badgeuse qui compte. Le temps de distribution des courriers, en particulier, est très différent selon la typologie d’habitat.

      En ce qui concerne le décalage entre la feuille de route et l’affichage, ce n’est pas un problème général, la différence est sans doute due au retrait de certains courriers de la feuille de route après que vous l’ayez perçue.

  6. Application sur son mobile personnel ? Donc nécessité d’avoir un accès internet avec une capacité suffisante pour l’utilisation du GPS ? Pour que je donne mon accord, il faudra que l’entreprise me fournisse un smartphone avec un forfait internet suffisant pour l’usage professionnel car il est hors de question que je supporte des frais que l’entreprise ne me remboursera pas. Pour exemple, frais kilométriques payés pour un déplacement sur plusieurs secteurs dans une même ville alors que le poids à transporter ou le temps de distribution est supérieur à ce qui peut-être admis. Aujourd’hui le retour de données permet de se rendre compte qu’il est impossible de faire 3 distributions dans une même ville car le temps total de 10 h journalier serait dépassé. Et on nous paye qu’un seul déplacement alors qu’on ne peut pas faire autrement que de se déplacer au minimum deux fois dans une même ville quand on a trois secteurs à distribuer. Et c’est encore à nous de demander la régularisation des kilomètres effectués alors que la badgeuse fait remonter ces données !!! La société devra fournir le matériel nécessaire pour faire une distribution badgé car je n’utiliserais pas mon propre mobile. Des nouveaux distributeurs sont embauchés régulièrement et la société n’est même pas capable de fournir une sacoche où un chariot pour que la distribution puisse être faite dans de bonnes conditions alors que des séminaires ou réunions ont lieu à la mer où à la neige. Il y a de l’argent pour faire des séminaires couteux mais il n’y en a pas pour équiper les distributeurs. Il serait peut-être temps que nos dirigeants aient un peu plus de considération et de respect vis à vis des distributeurs.

    • Bonjour,

      Le GPS ne fonctionne pas par Internet.

      Il y aurait (car cela reste un projet) deux solutions.

      Soit le distributeur est d’accord pour utiliser son téléphone et il aurait une prise en charge financière par l’entreprise dont le niveau est aujourd’hui inconnu.

      Soit le distributeur ne veut pas utiliser son téléphone personnel ou ne dispose pas d’un téléphone compatible, l’entreprise pourra alors lui fournir un équipement qui pourra, comme avec la badgeuse, transmettre les informations aux serveurs d’Adrexo.

      En ce qui concerne les frais de déplacement, vous soulevez un problème que nous traitons actuellement devant les tribunaux car effectivement, en cas de dépassement de 9h40 de distribution journalière, il faut se déplacer deux fois et ceci n’est pas prévu sur les feuilles de route alors qu’il serait très simple de l’évaluer.

  7. Cela fait un moment que je proposait justement une appli pour les distributeurs
    Moindre coût pour la société vue que les téléphones sont perso

Les commentaires sont fermés.