Commission de Suivi de l’accord sur le temps de distribution : Vous avez un problème avec vos temps de distribution ?

Lors de la dernière réunion du 31 janvier 2019 de la commission de suivi de l’accord d’entreprise sur le temps de distribution, signé le 4 juillet 2016 entre la direction et des organisations syndicales dont la C.A.T., plusieurs axes de travail ont été choisis afin d’améliorer de manière significative les temps théoriques de distribution.

Rappelons que la commission s’est constituée après la signature de l’accord sur la mesure du temps de distribution afin de suivre la mise en place de ses dispositions.

Sur une proposition de la CAT, le service dédié de l’entreprise va se voir confier l’étude d’un nouveau calcul du temps théorique indiqué sur les feuilles de route.

En effet, actuellement les temps théoriques sont définis :

  • Par un algorithme qui prend en compte le parcours piéton et le parcours voiture.
  • Par un temps certifié par un distributeur « référent » qui distribue au moins trois fois un secteur.

Notre proposition est celle-ci : « Avec l’historique en possession de l’entreprise (un secteur et différents distributeurs avec un temps équivalent ), pourquoi ne pas calculer les temps théoriques grâce à cet historique ?

La direction a répondu qu’elle avait fait une première tentative (le fameux temps « scratch ») un peu prématurée, qui n’avait pas recueilli l’adhésion des organisations syndicales à l’époque. Cependant, aujourd’hui la direction dispose de suffisamment de traces et d’historiques qui pourraient permettre de définir des bases plus fiables.

Malgré quelques discussions bruyantes et stériles proférées par certains membres de cette commission, la majorité a décidé de donner le feu vert à la direction pour lancer cette étude. Même si l’impatience prévaut, cette étude demandera quelques semaines de travail.

Même si le temps théorique n’a pas vocation à être le temps payé, il est important qu’il soit fiable en cas d’invalidation du temps de distribution badgé.

Et en attendant me direz-vous ?

Les membres de la commission de suivi sont autorisés à venir sur les secteurs qu’ils souhaitent voir vérifiés, notamment ceux dont les temps sont contestés par les distributeurs. Parfois en effet, les conditions de certification de ces secteurs vérifiés posent problème.

Dans un passé récent, le délégué de la C.A.T., membre de cette commission, a pu vérifier quelques secteurs et constater des écarts importants et injustifiés entre le temps théorique et le temps réel.

Bien entendu, les vérifications doivent respecter certains critères afin d’être acceptées.

Le travail de vérification sur le terrain, effectué par les membres de la commission, peut soulager certaines situations difficiles, autant pour les salariés que pour l’encadrement.

Nous vous invitons donc à nous faire connaître, sans délai, les problèmes et les situations de ce type que vous rencontrez. Contactez-nous via la rubrique « Aide aux salariés », accessible sur le bandeau noir en haut de la page d’accueil de notre (votre) site, afin que nous puissions intervenir rapidement et vous aider si votre situation relève de ce sujet.

Les dossiers seront étudiés dans les plus brefs délais par la commission et traités dans la foulée en fonction des priorités.

N’hésitez pas, nous sommes là pour ça !

Print Friendly, PDF & Email

8 Commentaires

  1. Depuis qu’ils ont ajouté la possibilité de 3h supplémentaires pratiquement les problèmes de dépassement du temps fantaisiste de référence ont disparus.
    Mais le temps théorique ne tient pas comptes des paramètres suivants:
    Pluie, froid, vent, neige, chaleur l’été avec des températures avoisinant les 38° .
    Il ne tient pas compte non plus de la topographie du terrain où certains secteurs ne sont que des reliefs pentus.Du sens de circulation des rues (Sens interdits) ou travaux obligeant à des retours en arrière et prendre d’autres chemins.
    Des liasses livrées en vrac sans attache ou sans link avec des prospectus positionnés perpendiculairement et qui nous oblige d’effeuiller la marguerite devant chaque boite à lettres. D’où perte énorme de temps d’autant plus que souvent le denier flyer est un document en A2 ou A8.
    Sans compter les ajouts et la qualité du document.
    En fonction de tous ces paramètres dont la liste n’est pas exhaustive le même distributeur ne mettra pas le même temps pour effectuer sa tournée.

    • Bonjour,
      Le temps théorique est purement mathématique avec la prise en compte du nombre de boites, des longueurs de voiries et d’autres paramètres purement techniques et très loin des réalités et contraintes du terrain.

      Ce temps est pratiquement toujours déjà erroné dans des conditions optimums, il devient tout à fait fantaisistes sur des secteurs compliqués.

      Dans cet article, nous indiquons qu’il peut être envisagé de le recalculer au regard des historiques de traces, ce serait un moyen de prendre en compte la réalité des difficultés de chaque secteur.

      A suivre donc…

  2. bonjour
    je voudrais vous faire part d un sujet important
    ils nous arrivent de distribuer plusieurs secteurs avec du courrier en solo faute de pub
    nous badgeons le secteurs premieres boites jusqu a la dernieres boites a distribués du secteur et le surprise
    ex temps reperes 9 mm sauf distri 21mm temps retenue 21mm
    autre secteur temps repere 3mm temps badge 15mm temps retenue 3mm
    et ca 1 sur deux avec sur recap secteur distribution partiel ne peu t ont pas avoir une application pour lla distribution solo du courrier
    biensur le roc fait le necessaire

    • Bonjour,

      J’imagine que cette invalidation du temps est due au fait que l’analyse des traces de distribution génère une anomalie de parcours, ce qui est bien normal puisque le parcours est calé sur les nécessites de la distribution de courriers.

      Il n’existe pas actuellement de moyen d’éviter cela et il n’y a que votre responsable qui peut débloquer le temps manuellement après la distribution.

      Il faut toutefois souhaiter que cette situation ne dure pas trop car l’activité courrier n’est rentable qu’en couplage de documents publicitaires sur des secteurs ruraux.

        • Bonjour. C’est ce que propose la commission de suivi. Venir sur les secteurs à vérifier. Il faut passer par la rubrique “Aide aux salariés” et expliquer vos soucis de temps de distribution.

  3. Bonsoir,
    C’est une aberration que les syndicats nous font perdre de l’argent.
    Chaque semaine, nous passons nos journaux par tous les temps (pluie, vent, neige ou qu’il fasse chaud).
    Nous votons pour vous, pour que vous défendiez nos droits et vous acceptez ce système alors que vous savez qu’ils nous font perdre de l’argent.
    Prévenez la CARSAT et l’inspection du travail pour obliger notre direction à nous payer à notre juste valeur et à reconnaître notre travail.
    Faites votre boulots, AGISSEZ
    OU DECLENCHEZ UNE GREVE POUR QUE LA DIRECTION NOUS PRENNENT AU SERIEUX

    Amicalement
    Un sympathisant

    • Bonjour. Nous pourrions faire toutes les actions possibles, comme vous les énumérez dans votre message mais la direction pourrait facilement dire qu’une commission de suivi est là pour régler les problèmes des temps de distribution.
      C’est pour cela que nous vous encourageons, vos collègues aussi, à nous saisir afin que notre délégué ou les autres membres de cette commission viennent sur place vérifier les écarts importants entre le temps certifié et votre ou vos temps badgés. Passez par la rubrique “Aide aux salariés” et nous interviendrons le plus rapidement possible.

Les commentaires sont fermés.