Hopps Group, maison mère d’Adrexo : rachat de ADS.

Les salariés d’Adrexo sont par nature légitimes à s’intéresser à la vie de l’entreprise et du groupe auquel elle appartient.

Or, la presse fait état d’un important rachat dans le domaine de la logistique :

“La holding Hopps Group, spécialiste de la distribution et de la communication de proximité, poursuit sa stratégie d’acquisition avec le rachat de la société ADS (Alpha Direct Services).

Huit mois après le rachat de Dispeo, Hopps Group vient d’annoncer l’acquisition d’un nouvel acteur de la logistique e-commerce : la société ADS (Alpha Direct Services), au groupe japonais Rakuten. L’occasion pour la holding aixoise fondée en janvier 2017 de poursuivre sa stratégie d’acquisition dans le domaine de la logistique à destination des e-commerçants.

Fondée en 2002 et rachetée en 2012 par Rakuten, ADS réalise un chiffre d’affaires de 65 millions d’euros grâce à ces deux plateformes situés à Beauvais (60) et Evreux (27). Avec 100 000 m² d’espaces logistiques et 490 collaborateurs, la société traite quotidiennement quelques 80 000 commandes. Au sein d’Hopps Group, ADS rejoindra la filiale Log’Hopps aux côtés de Dispeo, officiant sous la marque ombrelle Dispeo tout en conservant son statut juridique propre.

Ce rachat permet à Hopps Group d’afficher un maillage français dense avec six sites stratégiques dans le Nord et en Ile-de-France (soit 350 000 m²), 1 500 collaborateurs, un portefeuille de plus de 100 clients et un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros estimé d’ici la fin de l’année. À cette occasion,

« Avec l’acquisition d’ADS et la création du nouvel ensemble Dispeo, nous construisons un nouveau modèle intégré d’entreprises, capable de maîtriser la chaîne logistique d’un produit, d’amont en aval. Les synergies avec Colis Privé et Adrexo nous confèrent une position unique dans un secteur en croissance de 15 % par an », estime Eric Paumier, co-président de Hopps Group.”.

2 Commentaires

  1. Bonjour,
    merci pour cet article très intéressant sur le rachat d’une branche de technologie moderne par HOPPS Group.

    L’analyse me fait comprendre à peu près ce qui va se passer dans les mois et années à venir dans l’entreprise qui était basée jusqu’à maintenant surtout sur la distribution de pubs en papier.

    Dans ce sens, l’analyse de la CAT ne me satisfait pas complètement, car elle ne tient pas compte des tendances dans l’E – Commerce etc et on impact sur la distribution “traditonnnelle” en papier.
    Si je pense au fait que la production et distribution de pub en papier ont failli être interdites par le législateur avant les élections présidentielles et législatives pour des raisons écologiques et que les groupes de pression à l’Assemblée Nationale ont su de justesse éviter ce vote en pensant au sort des partis qui avaient besoin de pubs politiques pour les élections, le sort de la branche traditionnelle me paraît plus que caduc ce qui voudra dire qu’une majorité des salariés d’ADREXO perdront le travail prochainement, au moins dans 2 ans peut – être, non ?

    Il n’y a pas de réflexions à moyen et long terme dans l’analyse de la CAT, je trouve.

    • Bonjour,

      Depuis des années, on annonce la mort du papier, et paradoxalement, l’année passée, la distribution d’imprimés publicitaires a progressé encore (environ 2%) et le marché n’est donc pas en phase de décroissance.

      Toutefois, la distribution de publicités n’est pas une activité rentable compte tenu de la hausse des coûts, il faut donc y adjoindre d’autres activités comme le courrier qui est un marché considérable et qui peut rentabiliser le déplacement du distributeur.

      Tant que les grands consommateurs d’imprimés publicitaires comme la grande distribution, aucun moyen ne permet encore d’obtenir les mêmes résultats, il est donc probable que la distribution ait encore un avenir.

      C’est pourquoi, à la C.A.T., nous nous projetons vers l’avenir en étudiant le marché, et les perspectives d’évolutions techniques et organisationnelles qui ont un impact sur l’emploi. C’est ainsi que nous avons déjà édité des rapports d’étude en particulier sur la mécanisation par exemple.

      Il n’est toutefois pas toujours facile d’en parler sur ce site qui est ouvert à tous, les règles de confidentialité qui s’appliquent empêchent parfois la diffusion d’informations qui permettraient aussi d’informer la concurrence.

Les commentaires sont fermés.