Le P.S.E. Milee, rumeur vs réalité… où en est on ?

Electronic signature technology. Operation validation, digital signing, electronic documents verification. Virtual agreement confirmation. Vector isolated concept metaphor illustration

Comme vous le savez désormais, la C.A.T. n’a pas signé le protocole d’accord proposé par la direction pour accélérer et organiser la mise en œuvre de 5 000 licenciements dans l’entreprise.

La direction en a trouvé la raison depuis la semaine dernière.

Elle affirme, et demande à ce que ce soit répété le plus possible, que la C.A.T. aurait, et plus précisément que son délégué central aurait, un contentieux personnel avec Monsieur PAUMIER.

Effectivement, ceci expliquerait tout…

Les mêmes affirmaient il y a quelques années, que la C.A.T. était proche de la direction…

L’autre syndicat, qui n’a pas signé non plus, la C.G.T., pour ne pas la citer, serait elle coutumière de la non-signature, par principe.

C’est oublier que ce syndicat a déjà signé certains accords auparavant…

Et pour nous, la décision de ne pas signer serait uniquement dictée par une volonté de tuer Milee du fait d’un pseudo-contentieux, mais lequel ? On ne sait pas…

D’ailleurs, que la C.A.T. signe ou pas, l’accord est majoritaire, et ça ne change donc rien pour sa validité. Alors ?

La ficele est un peu grosse, vous l’avouerez !

Mais il est vrai que chez Milee, tout va bien. Aucun syndicat n’a à se plaindre de la situation.

Les patrons sont sympas, ils payent en temps et en heure tous les temps réalisés, ils ne savent pas comment nous faire plaisir et finalement, c’est un plaisir de travailler comme ca. Tout le monde le sait.

D’ailleurs, tous les salariés sont heureux et les syndicats ne servent à rien dans cette entreprise.

Rien à dire, il faut tout signer car ce serait dommage de froisser de si gentils patrons.

Soyons sérieux…

D’abord, le délégué central C.A.T. n’est pas tout seul, il y a une équipe dynamique avec lui qui connaît bien la situation de l’entreprise, il ne cumule aucun mandat pour se consacrer à l’activité syndicale et les positions de la C.A.T. ne sont pas nouvelles.

Alors pour justifier la signature de l’accord patronal, tout est bon pour la direction, y compris désormais de s’attaquer aux personnes.

Il faut tout de même rappeler que la C.A.T. Milee a signé des accords quand ils étaient en faveur des salariés, et que, n’en déplaise aux dirigeants, la C.A.T. est le premier syndicat de l’entreprise et se doit d’être à la hauteur des responsabilités qui nous ont été confiées par les salariés.

Quand les autres organisations syndicales signaient un premier accord à la hâte en acceptant la mise au rebut de tous les retraités de 70 ans et plus, la C.A.T. menait des actions pour démontrer l’illégalité de ce dispositif.

Nous avons gagné sur ce point.

Est-ce que c’était pour défendre l’intérêt des responsables de la C.A.T. ? Non ! Et encore moins l’intérêt de son délégué central qui n’est pas retraité !

Pourtant, tous les autres (sauf les 2 mêmes) ont cédé et signé un accord partiel. Pour preuve, il est disponible en cliquant ici.

Est-ce aussi une volonté de tuer Milee que de protéger les salariés ?

Sur le nouvel accord, proposé par la direction, la négociation s’est figée, lors du 1er rendez-vous, sur la situation personnelle des syndicalistes négociateurs… A tel point que la Directrice RH a du suspendre la réunion car un autre syndicat mettait en évidence cette situation et demandait à ce qu’on s’occupe des distributeurs et pas des cas personnels des intérressés.

Est-ce un moyen de défendre les 5 000 personnes qui vont être licenciées ?

Nous avons obtenu la révision entière du préambule de l’accord en faisant supprimer toute la littérature qui faisait référence aux événements extérieurs comme la Covid ou les gilets jaunes pour tenter d’excuser les dirigeants. L’accord final reprend une situation factuelle sur la situation de l’entreprise à ce jour.

Pas un mot là dessus dans les demandes des autres syndicats qui préféraient absoudre ces si gentils patrons.

Nous avons validé les propositions d’ajustement des scores pour améliorer la prise en charge sociale des situations et là, dans un cadre unanime avec les autres organisations.

Mais là où le bât blesse, c’est quand aucune organisation syndicale n’a conditionné sa signature à l’introduction d’une dose de volontariat pour les départs dans le cadre de ce P.S.E. et nous ne pouvons accepter cela.

Nous nous sommes déjà exprimés là-dessus. Notre position est claire. Il fallait permettre à ceux qui veulent partir, de pouvoir le demander.

Est-ce tuer l’entreprise que de vouloir, pour demain, des salariés motivés plutôt que de garder, contre leurs volontés, des salariés qui voulaient partir ?

La direction ne voulait pas se compliquer la vie, elle se fout totalement de l’aspect humain et se contente de manipuler des chiffres.

Pourtant, il y a des femmes et hommes derrière ces chiffres.

Alors la direction a trouvé le coupable, la C.A.T. et sa volonté de tuer Milee… Mais pourquoi faire ? Il n’a jamais été question d’intérêts personnels dans notre syndicat et si notre action était dictée par des rancœurs, il y a bien longtemps que nos adhérents auraient organisé un changement de direction du syndicat d’entreprise.

Il est vrai que nous avons dû subir de nombreuses brimades de la part de la direction, mais c’est plutôt une fierté pour des syndicalistes d’avoir été ainsi traités. Si les délégués voulaient être tranquilles, ils ne s’engageraient pas au service d’un syndicat et des salariés.

Nous n’avons pas de leçon à recevoir de la part de cette direction qui exploite les salariés et de notre côté, nos comptes sont nickels, nous n’avons aucune dette et nous ne vivons pas de l’assistanat.

Les salariés ne sont pas idiots et ils auront du mal à comprendre que des organisations syndicales ont signé un accord qui n’intègre aucune amélioration légale par rapport aux propositions de la direction et sans même discuter du troisième volet qui concerne les modalités de reclassement et d’accompagnement des salariés.

À part la répartition des points relatifs aux critères de licenciement, rien n’a été discuté.

Il est vrai qu’au dernier CSE, l’un d’eux a avoué avoir signé le premier accord sans lire les dernières pages… et regretter de l’avoir fait…

Les salariés pourront vérifier le contenu de cet accord et la stricte vérité de ce que nous affirmons ici.

À partir de la page 50, rien n’a été lu en négociation, les signataires ont souhaité signé tout de suite, 30 minutes après l’ouverture de la réunion.

Nous avons toujours pensé que le mieux était que les salariés puissent se faire une idée et une opinion eux même.

Alors, oui, nous ne sommes pas manipulés et nous n’acceptons rien en échange d’une signature.

Cet accord a été signé par des syndicats, tant pressés à signer que la dernière séance n’a duré que 30 minutes alors que la matinée était disponible pour négocier le troisième volet (après la page 50). Ce n’est pas la méthode de la C.A.T. qui prépare ses réunions et adresse à tous, les propositions avant les séances.

Alors, oui, c’est aussi vrai, la C.A.T. se mettra en travers de la route à chaque fois qu’elle considérera que les propositions de la direction ne sont pas justes.

La C.A.T. prendra ses responsabilités et encore une fois, est fière de ses positions et n’a pas de leçon à recevoir.

Le vrai problème pour nos dirigeants est que la C.A.T. informe et communique toutes les informations qui peuvent intéresser les salariés, ce qui met au jour les magouilles habituelles et le comportement de certains syndicats de l’entreprise en lien avec la direction. Pourtant, c’est bien le rôle d’une organisation syndicale que d’informer les salariés. Cette direction qui accuse aujourd’hui notre syndicat et fait relayer ce message à loisir prouve que nous sommes à notre place.

Heureusement, la situation est documentée et mis à disposition de tous.

En critiquant la C.A.T. la direction qui cherche à faire répéter ses accusations par ses valets, nous offre une publicité inespérée et surtout la possibilité d’informer les salariés de la réalité de ce qui se fait dans leur dos. Si vous lisez ou entendez les éléments de langage fournis par la Direction de la part d’autres syndicalistes, vous saurez à qui vous avez à faire !

Le contexte de la situation de l’entreprise ne permet pas d’envisager un avenir sérieux pour nos emplois, à minima, nous resterons à vos côtés pour tenter d’obtenir les moins mauvaises décisions.

Print Friendly, PDF & Email

En savoir plus sur Syndicat C.A.T. Milee (ADREXO)

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

42 Commentaires

  1. Bonjour, bravo pour votre maintient sur vos positions et principes. Je penses que personne n’est dupe, on sait tous que la direction est responsable de cette situation, qu’ils mentent chaque mois sur les salaires ou sur chaque nouveau projet révolutionnaire ( coucou 150euros).Et maintenant on va devoir mettre les gens dehors dans un délais très court, nous avons déja des dépôt ou l’état des lieux de sortie doit être fait début/mi-juillet, rendre tout le matériel etc et bien entendu on est prévenus au dernier moment et sans communication officielle…Une entreprise de rêve !

  2. Ne dit-on pas que : “Qui se sent galeux se gratte et Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage”
    Ces deux proverbes illustrent très bien la situation.
    Continuez à nous informer comme vous le faites et ignorer ces pauvres types. Le mépris est l’arme la plus forte face à la bêtise.
    Et merci pour votre implication.
    Bonne journée

  3. Bjr
    C’est l ADN de nos dirigeants, de s’attaquer aux personnes que de se mettre en question en effet lors d’un entretien avec un responsable de P.O, j ai attiré fon attention sur le dysfonctionnements d un relais, accusé d’un pseudo responsable local dont tout les distributeurs,ne sont pas content de son comportement et un manque de compétence flagrant, le Responsable du P.O, à ramené la discutions sur le plan personnel comme ci je voulais son poste, c’était nul de sa part mais il est à l’image de nos dirigeants, il doit pas être ke seul dans cette situation ce qui explique bien la part de responsabilité dans tout ce qui nous arrives.

  4. Bonjour
    Les virement sont ils réellement partis pour les permanents ?

  5. Très bien vous nous avez bien défendus.une question…si le 11 juillet le tribunal prononce la fermeture définitive nous aurons notre solde de tout compte.a qu elle date.

    • Bonjour,
      Ca serait pris en charge par l’AGS et aucune idée des délais à ce jour.

  6. rien de surprenant dans la manière d’agir de ces pdgs fraudeurs esclavagistes
    moi ce qui m’interpelle, c’est qu’ils demandent le redressement judiciaire pour faire financer le PSE par la collectivité (AGS) alors qu’ils viennent de s’arranger avec Darmanin, avant son départ du ministère de l’intérieur, sur un accord de 20 millions d’€ pour la cassure de leur contrat “fiasco propagande électorale” => les 20 millions vont-ils bien aller à Milee ou une bonne partie directement sur les comptes de ces escrocs ? avant ou après le PSE…?
    ils pensent pouvoir rester impunis entre autres pour leur fraude au chômage partiel protégés par le gouvernement mais le scandale éclatera bientot publiquement qu’ils le veuillent ou non, quand on est persévérant aucun obstacle n’est infranchissable, et à ce moment là potentiellement des langues se délieront

    • Finalement pas d’arrangement, les 20 Millions ne sont plus d’actualité semble t il.

      • tellement difficile de savoir le vrai du faux vu les blocages mis en place par le gouvernement sur l’actualité d’HoppsGroup Milee…
        rien ne fuite nulle part dans aucun médias, encore moins du côté des médias d’investigation, et encore moins dans la bouche des tous les politocards de tous partis confondus,
        il y a une omerta “pas touche à nos copains” qui m’ impressionne, comme quoi en façade il y a des oppositions mais en coulisses il y a arrangements entre amis
        c’est insupportable ce silence merdiatique sur les 4500 massacrés, PSE le plus important sur le territoire depuis le début de l’année
        pour les 20 millions € l’article que j’ai trouvé date de Mai, depuis silence radio sur ce sujet également
        MAIS LE GRAIN DE SABLE N’A PAS DIT SON DERNIER MOT le rouleau compresseur va bientôt s’enrayer

  7. C’est bien beau tt ça mais au final, est ce qu’on va au pse et les 1ers licenciement du 12 au 19 juillet ? J’espère sincèrement recevoir ma lettre le 19 juillet et partir en pse et avec un csp surtout pour avoir le temps de souffler et surtout de me retourner le plus efficacement possible. Libérer nous please…

  8. stratégie classique quand on a plus d’arguments valable à faire valoir, on s’attaque à la personne….

  9. Bonjour
    quand nos salaires arrivent. Car nos super dirigeants s en fontent qu o a plus d essence pour travailler ni de quoi manger

  10. Bonjour le mois dernier en début du mois vous nous donniez des informations concernant le versement des Ags cette fois vous dites avoir aucune information ? Pourtant tout devrait être simplifier et anticiper alors pourquoi ne pas demander au mandataire et Ags si nos virements sont déjà partis ? Le mois dernier vous étiez très précis cette fois le néant total. S’il-vous-plaît mettez vous en relation avec les AGS pour avoir des informations un peu plus précise pour les distributeurs merci

    • Bonjour,
      C’est parceque nous n’avons de réponse des différents interlocuteurs que nous ne pouvons pas communiquer sur une date prévisionnelle de façon sérieuse.

      • Bonjour,

        Et pour les permanents avez vous eu des nouvelles?

        Nous aurions dû être payés en date du 1er Juillet, or nous sommes le 2 et rien sur le compte…

        La direction nous a encore une fois de plus mentie???

  11. Bonjour,
    Et pour ce qui est du salaires des permanents qui devaient être verses le 1er aujourd’hui toujours rien
    Auriez-vous des infos svp?

  12. Bonjour
    Les dirigeants ont tort, c’est bien à cause d’eux que nous en sommes là.
    Vous n’avez rien à vous reprocher, vous nous informez aussi bien que possible, vous nous defendez.
    Continuez et laissez les parler.

  13. Bonjour le tribunal peut prononcer la liquidation judiciaire le 11 juillet ceci et probable ou très peut probable ?

      • Bonjour ,
        Il attend quoi de plus le tribunal ci c’est peu probable ? Parce que la cela saute au yeux. qu’il nous mettent dans une galère. Il annonce qu’il vont nous verser le restant et les acomptes mais nous sommes pas à l’abri au dernier moment revirement situation il peuvent plus.

  14. Bonjour y’a t’il un retard de la part des AGS car il ne communique pas non plus? Et auriez vous juste une estimation de quand plus ou moin l’AGS va nous payer je parle d’une date approximative bien entendu.

  15. Oui. Pour ma part pas de distribution. J ai pris contact par mail avec l AGS. Aucune réponse de leur part. Plus d essence pas de salaire. Conclusion encore des agios qui vont en s accumulant. Bientôt je vais devoir faire un plan de redressement par la banque de France. Juste pour survivre. Merci de foutre vos salariés dans la merde. Ça me fait penser tu bosses toute ta vie pour faire ta pierre tombale

  16. A mon avis c est tres inquiétant d avoir aucune réponse en ce qui concerne les salaires ils ne prennent même pas la peine de nous tenir informé pourquoi le mandataire ne nous dit pas quand sera viré les salaires des distributeurs c est tres angoissant d attendre comme ça si je n ai pas mon salaire avant vendredi je vais me retrouver dans une situation délicate au niveau de la banque
    Merci a vous pour toutes les informations que vous nous donnez car sinon on nous dit rien si on nous casse la tête pour les courriers et les télé z je suis écoeurée et je n ai plus du tout de motivation a aller travailler

  17. Bonjour mois non plus j’ai plus de motivation d’aller travailler j’en ai parlé aux maire de la ville il m’a dit que s’est honteux de faire sa aux salariés

  18. Je n arrive plus à vous comprendre. Vous dites pas d avenir pour milee ou cela va être dur.on vous pose la question fermeture probable
    Vous répondez très peu probable. On ne vous comprend plus
    Vous êtes presque le dernier maillon avant la direction vous savez plus de choses que nous
    Alors SVP ne nous donnez pas de faux espoirs.ne mélangez pas la chèvre et le chou soyez francs

    • Il y a une différence entre l’avenir et la réponse qui concernait une fermeture liée à l’audience du 11 juillet.

  19. Bonjour à tous les membres de la CAT !

    c’est ce qu’on se disait vendredi dernier avec mes autres collègues distributeurs : heureusement que la CAT est là pour nous tenir au courant.
    Nous sommes un petit groupe de 7 distributeurs et parlons régulièrement de vos articles.
    Un grand merci à vous d’avoir su rester droit face à ces riches hypocrites incapables de se remettre en question.
    Ils vous critiquent comme des gamins dans une cour de maternelle où les tenants et les aboutissants leur semblent toujours flous alors que pour leurs esclaves d’employés, c’est très limpide.
    Comment la justice peut fermer les yeux sur des arnaqueurs pareils ? je me le demande !
    Bref, courage à la CAT ; je continue de vous lire jusqu’à ce mon licenciement tombe 😉

  20. Oui mais vous aviez bien dit que si les salaires n etaient pas payes a temps il y aurait certainement liquidation?on en peut plus la du coup au vue de votre dernier article nous n aurons pas notre salaire avant lundi comment fait on peut on encore faire jouer les prud’hommes pour obtenir dédommagements?

    • Oui, mais la ce n’est pas Milee qui paye mais le mandataire judiciaire après paiement de l’AGS.

  21. Bonjour si pas de liquidation le 11 juillet je ne comprendrais pas et je ne penses pas être le seul il n’y a aucun avenir pour milee tout le monde le vois bien

  22. C’est avec 2 ou 3 courriers et 2 ou 3 télé Z à distribuer par secteur et le tribunal ne demandera pas la liquidation judiciaire le 11 . Ils arrivent encore à croire à un revirement de situation ou je rêve

  23. Bonjour.
    1-Pourqoi Milee n’a pas été sanctionné pour non versement des acomptes de juin?
    2-A par par vous, on ne nous informe de rien. Est ce que la direction n’a pas obligation d’informer les salariés?
    Merci.

    • Bonjour,
      l’inspection du travail n’a pas souhaité imposer le versement des salaires de juin.
      La direction informe peu, c’est vrai… un peu les cadres, mais peu également…

  24. L AGS m a répondu. Ils ont fait le nécessaire le 28juin.pour les salaires. Ou sont ils allés pour quelle fin ça a été utilisé ? Arnaque ? À quoi vous jouez. Je vais le mettre au dossier pour l instruction

  25. Ags milee meme combat payer le plus tard possible
    si on fait greve on est pas payé mais on peut distribuer a la vitesse d’un escargot
    courage les amis

  26. Bonjour dans tous les cas mais collègues et moi rendant le matériel vendredi et fini.

Les commentaires sont fermés.